Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Les Islanders, les Bruins et les Oilers ont modifié leurs habitudes quant à l'utilisation de leurs gardiens

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

La moitié du calendrier de la LNH a maintenant a été atteinte, et certaines équipes ont décidé dans les dernières semaines de modifier leur stratégie d'utilisation de leur gardien, particulièrement chez celles qui optent pour une alternance régulière de leurs portiers. Les poolers devront être à l'affut de ces changements, surtout à l'approche de la date limite des transactions dans plusieurs pools.

Le changement le plus notable de stratégie se trouve chez les Islanders de New York. Après en avoir fait leur pain et leur beurre pendant une saison et demie - et avoir convaincu d'autres équipes de les imiter -, les Islanders pourraient avoir mis fin à leur système d'alternance des gardiens. Semyon Varlamov s'est emparé du poste de numéro un devant Thomas Greiss.

À LIRE AUSSI : Le top-50 des défenseurs de la LNH | Le top-100 des attaquants de la LNH

Victime de nombreuses performances décevantes, dont une fiche de 1-5-0 en décembre avec une moyenne de buts accordés de 3,77 et un pourcentage d'arrêts de ,894, Greiss a été laissé de côté lors des cinq matchs suivants des Islanders. Imaginez, lors des 30 premières parties de l'équipe, l'entraîneur-chef Barry Trotz avait fait appel au même gardien lors de deux matchs consécutifs qu'à une occasion. 

Greiss a finalement repris du service mardi dernier dans un gain en prolongation de 4-3 sur les Devils du New Jersey, mais les Islanders jouaient deux matchs en deux soirs. D'ici à la pause du Match des étoiles, New York ne disputera qu'une seule de leurs sept rencontres sans avoir droit à une journée de repos. Varlamov, qui a une fiche de 8-2-1 avec une m.b.a. de 2,10 et un % arr. de ,929 depuis le 1er décembre, risque de voir beaucoup de rondelles, et c'est pourquoi il est en hausse dans ce classement des meilleurs gardiens de la LNH pour les poolers.

À Boston, le récent passage à vide des Bruins, qui ont compilé une fiche de 4-5-6 entre le 5 décembre et le 5 janvier, a modifié la stratégie de l'entraîneur-chef Bruce Cassidy. À vrai dire, depuis le 26 novembre, son gardien numéro un, Tuukka Rask, n'a disputé qu'un match de plus que son adjoint Jaroslav Halak (11 contre 9). Rask a compilé un dossier de 5-2-4 avec une m.b.a. de 2,44 et un % arr. de ,919. Quant à Halak, il a fait mieux, avec une fiche de 5-3-2, une m.b.a. de 1,99 et un % arr. de ,931.

Rask et Halak se sont échangés le filet lors de tous les matchs des Bruins depuis le 26 novembre, sauf à une seule occasion. Ce n'est pas la première fois que Cassidy opte pour l'alternance de ses gardiens, il avait fait de même l'année dernière, mais ça ne se faisait pas d'une manière aussi constante.

Pour les poolers quotidiens, Halak est maintenant un choix tout aussi valable que Rask, et à bien plus faible coût. Et pour les poolers annuels, le Slovaque pourrait être une acquisition intéressante pour terminer votre saison, ou encore pour remplacer un gardien qui est blessé ou qui sous-performe.

Finalement, à Edmonton, les Oilers s'accrochent à une place en séries éliminatoires, et c'est pourquoi ils ont rompu avec leur système d'alternance. Mikko Koskinen, qui avait été le gardien le plus occupé chez les Oilers cette saison en amorçant 24 des 42 premiers matchs de son équipe, n'a pas vu d'action lors des quatre dernières parties de son équipe, lui qui a laissé sa place à Mike Smith. Il faut dire qu'avec une fiche de 3-5-0, une m.b.a. de 3,59 et un % arr. de ,893 depuis le 10 décembre (huit matchs), un changement s'imposait, et ce même si dans l'ensemble, Koskinen a de bien meilleures statistiques individuelles que Smith cette saison.

« Je pense que ça devient de plus en plus une ligue à deux gardiens, surtout dans l'Ouest avec tout le voyagement que nous devons faire. Il faut maximiser ce que chaque gars peut nous offrir, et nous avons deux gars amplement capables de faire le travail », a mentionné l'entraîneur-chef des Oilers Dave Tippett, jeudi avant l'affrontement contre les Canadiens de Montréal.

C'est Smith qui a disputé les quatre derniers matchs de son équipe, et à la suite de sa victoire face aux Canadiens de Montréal, jeudi, lors de laquelle il a arrêté 35 des 37 tirs en sa direction. Il a un dossier de 3-0-1 depuis le 2 janvier.

Est-ce que cette situation tiendra? Ça semble moins assuré. Contrairement aux Islanders et aux Bruins, l'entraîneur-chef à Edmonton, Dave Tippett, ne procède pas à une rotation de ses gardiens chaque match. Il offre habituellement deux ou trois départs de suite à un gardien avant de faire de même avec son coéquipier.

« Les deux gardiens comprennent la situation puisqu'ils sont capables de se mettre dans les souliers de l'autre gars, a expliqué Tippett. S'ils jouent bien, ils aimeraient être tout de suite de retour devant le filet. Avant, Koski jouait bien et il avait le filet, et maintenant, c'est Smith qui joue bien et le filet lui appartient. »

Voilà pourquoi Smith prend la place de Koskinen dans ce top-25 des gardiens de la LNH pour les poolers. 

1. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 1er

Il a connu deux semaines plus difficiles, mais il n'est pas le seul gardien dans cette situation. Blâmons la nourriture du temps des Fêtes pour ces performances.

2. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 2e

3. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 3e

4. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 16e

La machine du Lightning est enfin en marche depuis trois semaines. Vasilevskiy redeviendra rapidement un des gardiens les plus payants pour les poolers comme il l'a été l'an dernier. Il a d'ailleurs remporté ses six derniers départs.

5. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 6e

6. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 7e

7. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 4e

8. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 5e

9. Tristan Jarry, PIT
La semaine dernière : 10e

10. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 8e

11. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 9e

Le voyage dans l'Ouest américain a été catastrophique pour Hart et les Flyers, mais il a enfin signé une victoire, mercredi contre les puissants Capitals de Washington. Les choses devraient se replacer.

12. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 14e

13. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 11e

14. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 12e

15. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 13e

16. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 17e

17. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 18e

18. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 19e

19. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 15e

Avec la très mauvaise séquence des Canadiens, Price ne gagne plus, qu'il connaisse de bons ou de mauvais départs. Il est à éviter en ce moment.

20. Mike Smith, EDM
La semaine dernière : s.o.

21. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 23e

22. Antti Raanta, ARI
La semaine dernière : 20e 

23. Elvis Merzlikins, CBJ
La semaine dernière : s.o.

La semaine dernière, cette chronique portait sur Merzlikins, à qui la porte s'ouvrait enfin chez les Blue Jackets. Il n'a pas raté sa chance. Il a remporté quatre de ses cinq derniers départs, affichant une m.b.a. de 2,01 et un % arr. de ,940. Surveillez-le de près, car avec de telles performances, il sera difficile à déloger lorsque Joonas Korpisalo quittera la liste des blessés.

24. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 25e

25. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 22e

A quitté le top-25
Mackenzie Blackwood, NJD

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.