Skip to main content

Antoine Vermette au carrefour de sa carrière

Le vétéran joueur de centre se dit prêt pour toute éventualité, incluant la retraite

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Antoine Vermette est au carrefour de sa carrière à l'âge de bientôt 36 ans. Le joueur de centre affirme qu'il veut continuer de jouer mais ajoute du même souffle n'être pas du tout tourmenté par la perspective d'avoir peut-être donné ses derniers coups de patins dans la LNH.

« Je ne vois que du positif partout. Je suis en paix avec moi-même, prêt pour toute éventualité », déclare Vermette qui mettra à l'avant-plan la famille dans le choix qu'il aura à faire dans quelques mois.

Il a dernièrement vu son association de deux saisons avec les Ducks d'Anaheim prendre fin à la suite de l'élimination de l'équipe au premier tour des séries éliminatoires. Les Ducks ont été balayés en quatre matchs par les Sharks de San Jose.

« C'est acquis que je ne serai pas de retour à Anaheim et c'est correct », précise-t-il en entrevue à LNH.com. « Ç'a n'a pas été une situation pleinement satisfaisante pour moi vers la fin. »

Il a été confiné à un rôle de réserviste par l'entraîneur Randy Carlyle à compter du mois de février. Il a disputé 64 matchs en saison régulière pour une récolte de 16 points (8-8), en plus d'avoir pris part à deux rencontres en séries.

À LIRE: Joe Thornton veut retourner aux SharksCalendrier des finales d'association

Il ne tient pas à revivre une saison semblable et c'est la raison pour laquelle il sera prêt à accrocher ses patins au clou de la retraite advenant qu'aucune des 30 autres équipes ne lui soumette une offre de contrat satisfaisante à ses yeux.

« Je souhaite poursuivre ma carrière, mais pas à n'importe quel prix et ça n'a rien à voir avec des considérations financières, mentionne-t-il. Je ne suis pas désespéré. Je continuerai tant que le contexte sera attrayant pour la famille, que j'aurai du plaisir à jouer et que je me sentirai utile. Je veux avoir un impact.

« Si je juge que ces objectifs ne sont pas réalisables, je serai très à l'aise de prendre ma retraite, renchérit-il. Le temps sera alors venu de passer du temps avec ma famille. J'aurai connu une belle carrière et atteint de beaux objectifs. »

Vermette a entre autres une conquête de la Coupe Stanley à son palmarès, dans l'uniforme des Blackhawks de Chicago en 2015, en plus d'un bagage de 1046 matchs dans la LNH - 515 points.

« Je m'estime choyé d'être dans cet état d'esprit zen, dit-il. J'ai côtoyé des gars qui étaient torturés à l'idée de prendre leur retraite ou d'autres qui étaient tout simplement écœurés de jouer. »

Video: VGK@ANA: Vermette honoré pour son 1000e match

D'ici au 1er juillet, on aura compris qu'il ne perdra pas sommeil, ni qu'il se cognera la tête sur les murs s'il ne reçoit pas d'offre.

« J'ai demandé à mon agent (Allan Walsh) si ça valait le coût d'amorcer ma préparation physique et il m'a répondu dans l'affirmative. Je fais comme si j'allais rejouer. »

Ce sera la LNH et rien d'autre. La KHL ou l'Europe ne représentent absolument pas des options.

Vermette estime pouvoir encore aider une équipe. Il demeure un des joueurs de centre les plus efficaces sur les mises au jeu et un très bon élément en infériorité numérique.

« Je suis en forme et je me sens prêt à apporter une bonne contribution », résume-t-il.  

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.