Skip to main content

Cinq choses que vous devriez savoir sur Patrik Laine

L'espoir de premier plan en vue du repêchage 2016 de la LNH parle de sa jeunesse et de sa saison mémorable en 2015-16

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

BUFFALO -- Et si Patrik Laine s'illustrait comme joueur de centre, et non comme ailier droit, pour le club de Tappara dans la meilleure ligue professionnelle en Finlande ?

Il s'agit là d'un scénario intéressant, surtout que selon bien des gens, s'il y a un atout qu'Auston Matthews a de plus que Laine à titre d'espoir de premier plan en vue du repêchage 2016 de la LNH, c'est qu'il occupe le poste de joueur de centre.

Matthews se trouve au premier rang du classement qu'a fait la Centrale de dépistage de la LNH des patineurs internationaux qui sont admissibles en vue du prochain repêchage. Laine (se prononce Laille-né) est deuxième.

« Quand tu joues au centre, c'est facile de passer à l'aile mais l'inverse n'est pas aussi facile, a déclaré Laine à LNH.com. Évidemment, tu peux toujours avoir plus de joueurs de centre au sein des meilleurs trios. Je crois que le choix serait plus difficile à faire si j'étais un centre moi aussi. Mais je ne suis pas un joueur de centre, alors j'essaie simplement de faire du mieux que je peux à ma position. »

Laine (six pieds quatre pouces, 206 livres) s'est dit d'avis que le fait qu'il joue à l'aile droite ne devrait pas décourager une équipe de songer à le réclamer au premier rang. Ce choix appartient aux Maple Leafs de Toronto, qui ont remporté la loterie du repêchage 2016 de la LNH le 30 avril dernier. Le repêchage se déroulera les 24 et 25 juin au First Niagara Center à Buffalo.

Si les Maple Leafs choisissent Matthews, comme bien des gens s'y attendent, Laine pourrait aboutir avec l'équipe qui détient le deuxième choix, soit les Jets de Winnipeg.

Laine a accordé une entrevue aux Jets, lundi au First Niagara Center, à l'occasion de la séance d'évaluation 2016 de la LNH (Combine). Il en était alors à la quatrième entrevue d'une série de huit cette semaine.

« L'entrevue s'est plutôt bien passée, a indiqué Laine. Ils n'ont pas posé de questions particulièrement difficiles. J'ai eu l'impression qu'ils m'aimaient bien et je trouve que ça s'est fait d'une façon simple et directe. [Le directeur général des Jets] Kevin Cheveldayoff a posé des questions, mais là aussi c'étaient des questions de base. »

Laine, qui est âgé de 18 ans, a inscrit sept buts et 12 points au Championnat du monde 2016 de la FIHG et il a été proclamé joueur par excellence de l'équipe finlandaise, qui a décroché la médaille d'argent. Il a également été nommé joueur le plus utile à son équipe lors des séries éliminatoires de la Liiga, la meilleure ligue professionnelle en Finlande, après avoir aidé Tappara à remporter le championnat.

Il a par ailleurs aidé la Finlande à rafler la médaille d'or au Championnat du monde junior 2016 de la FIHG. Le 27 mai, son nom a été ajouté à la formation d'Équipe Finlande en vue de la Coupe du monde de hockey 2016.

« À l'automne, je visais tout simplement de jouer pour mon équipe professionnelle pendant toute la saison, et aussi obtenir ma place dans l'équipe du Championnat mondial junior. Mais dès le départ, les choses se sont mises à aller dans la bonne direction, a noté Laine. Après avoir remporté l'or à Helsinki (au Championnat du monde junior 2016), je croyais que ce serait là le fait saillant de ma saison, mais la fin a été incroyable. »

Laine n'aurait rien contre le fait qu'on le compare à Matthews lorsqu'ils feront tous deux leurs débuts dans la LNH.

« C'est bien qu'il y ait des joueurs comme ça, qui te poussent à faire mieux, des joueurs avec qui tu es un peu en compétition, a-t-il affirmé. Je veux jouer à ma manière et si [Matthews] connaît du succès, tant mieux pour lui. C'est bien de savoir que des joueurs de mon âge sont capables de bien faire. Comparer est une bonne chose. »

Ils sont maintenant plusieurs à être au courant des exploits de Laine, qui sont venus garnir son palmarès sur le plan personnel, mais aussi celui de son pays. Au cours d'une entrevue avec LNH.com, il a énuméré cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur lui.

1. N'eut été de son père, Laine aurait été un gardien de but.

Laine : « J'ai commencé à jouer au hockey à l'âge de 4 ans et je jouais comme gardien. Nous jouions à tour de rôle à différentes positions et quand mon tour est venu devant le filet, j'ai vraiment aimé ça. J'étais meilleur comme gardien qu'aux autres positions, peut-être en raison de ma grande taille. Mon père (Harri) m'a dit de changer de position de façon permanente quand j'avais 12 ans, alors j'ai joué comme gardien pendant une longue période de temps.

« Aujourd'hui, je dois être reconnaissant à l'endroit de mon père pour avoir fait ce choix. Il me donnait toujours de bons conseils et je suis content de l'avoir écouté à ce moment-là. »

2. Le moment le plus mémorable que Laine a vécu cette saison a été de remporter le championnat de la Liiga.

Laine : « Remporter le championnat de notre ligue professionnelle a été un moment très significatif, ç'a été formidable. Les gars avaient remporté trois médailles d'argent de suite, alors ç'a été une joie énorme pour tout le monde dans l'équipe. C'était un moment important pour moi parce que c'était l'équipe de mon patelin. Quand tu passes tes journées avec ces gars-là et que vous gagnez ensemble, ç'a tellement de signification. Nous avions une bonne équipe et tous les joueurs ont amené quelque chose pour faire en sorte que ça devienne une saison spéciale. Je n'oublierai jamais ce parcours en séries avec Tappara. »

3. Le joueur favori de Laine dans la LNH est le capitaine des Capitals de Washington Alex Ovechkin.

Laine: « Je regarde Ovechkin jouer depuis que je suis tout jeune. Il était mon idole et j'ai essayé d'imiter certaines de ses feintes, d'apprendre de lui. C'est plaisant de le regarder jouer et de le voir marquer parce que j'adore marquer. Je regarde comment il tire d'angles différents, de quelle distance il tire. Il aime la robustesse aussi, alors j'ai essayé d'avoir la même approche dans ma façon de jouer. »

4. Laine s'entraînait à tous les jours dans le but d'améliorer son formidable tir, sur la glace et en dehors.

Laine: « J'ai appris à tirer de la sorte en m'entraînant à tous les jours, même quand je n'enfilais pas les patins. J'avais un filet dans ma cour (à Tampere, en Finlande), alors je prenais beaucoup de tirs quand j'étais jeune. Quand j'étais sur la patinoire à l'entraînement, je restais toujours sur la glace après que tout le monde eut quitté et je continuais de tirer. C'est la seule façon de s'améliorer. Il faut faire des sacrifices pour être le meilleur. »

5. Laine croit qu'il pourrait un jouer marquer 50 buts dans la LNH.

Laine: « Je pense que je suis capable de le faire. Je crois avoir les habiletés et le talent dont un joueur a besoin pour récolter autant de buts et de points. Je crois qu'un jour ça deviendra possible et je veux travailler fort pour que ça devienne éventuellement une réalité. »

En voir plus