Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Plus riche qu'il ne le croit

Cale Fleury n'a pas eu à mettre de l'argent en jeu pour remporter une gageure voulant qu'il soit choisi par les Canadiens

par Dan Braverman, traduit par Joanie Godin @canadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Avant le dernier repêchage de la LNH, Cale Fleury a gagé avec sa famille qu'il serait choisi par les Canadiens. Et même s'il n'a pas eu à mettre de l'argent en jeu, il a tout de même remporté son pari.

«C'était 20$, mais je suis un peu cassé en ce moment, alors je n'ai pas réellement gagé, a blagué Fleury, choix de troisième tour (87e au total) des Canadiens en juin à Chicago.

«J'avais l'impression d'avoir eu une bonne rencontre avec eux au combine à Buffalo et je suis content d'y avoir abouti.»

Le repêchage 2017 n'était pas le premier auquel assistait la famille Fleury. Le frère aîné de Cale, Haydn - un défenseur lui aussi - a été repêché au septième rang au total par les Hurricanes de la Caroline en 2014 et il a joué 69 matchs avec leur club-école, les Checkers de Charlotte, en 2016-2017. Le plus jeune des Fleury admet que l'expérience de son grand frère lui a été d'une grande aide lorsqu'il s'est à son tour préparé pour sa propre journée de repêchage.

«Juste le fait que j'y étais moi-même lors de son année de repêchage m'a aidé. Il m'a devancé toute ma vie, alors je l'ai regardé, je sais ce qu'il a fait. J'ai pu apprendre de ses erreurs. Ça m'a aidé», a expliqué l'espoir de 18 ans.

Si l'idée d'un jour jouer pour les Canadiens peut en intimider quelques-uns, Fleury croit que son expérience acquise chez les juniors l'a aidé à se préparer à cette aventure. Le natif de Calgary a été nommé capitaine du Ice de Kootenay à mi-chemin de sa troisième saison avec l'équipe - il est seulement le quatrième joueur de 18 ans de l'histoire de l'équipe à avoir cet honneur - et il s'est bien senti avec le «C» sur son chandail.

«On a échangé deux gros morceaux de l'équipe à la date limite des transactions. C'était deux joueurs de 20 ans qui étaient là depuis longtemps et ils étaient parmi les meilleurs de l'équipe avec moi. Une fois qu'ils ont été partis, on reposait plus sur moi, a raconté Fleury, qui a marqué 11 buts et ajouté 27 mentions d'aide en 70 rencontres dans la WHL la saison dernière.

«J'ai eu l'impression de bien faire lors de la deuxième moitié de saison.»

Fleury se décrit comme un bon défenseur dans les deux sens de la patinoire, un joueur difficile à affronter et qui contribue aussi offensivement. Ses 38 points l'ont placé parmi les meilleurs défenseurs de son équipe la saison dernière et du lot, 17 points ont été amassés en avantage numérique.

Après avoir reçu les conseils de son grand frère en vue du repêchage, Fleury a de nouveau fait appel à Haydn pour avoir quelques tuyaux avant son premier camp de développement professionnel. Le cadet des Fleury a indiqué que d'avoir un aperçu de ce qui l'attendait lui a été très utile.

«Il m'a dit que presque tous les camps de développement sont très difficile. Le sien, personnellement, a été très dur à sa première année, alors il m'a simplement dit d'être prêt pour ça», a confié le joueur de 6 pi 1 po et 201 lb, qui a écopé de 67 minutes de pénalité la saison dernière.

Aussi épuisant que le camp ait pu être, Fleury est toujours certain d'avoir remporté le gros lot avec les Canadiens et il a très hâte à la suite des choses.

«C'était ma première année, alors j'ai pu vivre ce que c'est que d'être ici et voir les attentes qu'ils ont envers moi. J'ai beaucoup aimé. C'était une expérience d'apprentissage pour moi», a-t-il conclu.

Video: Quelques-uns des buts marqués mercredi

En voir plus