Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Andrew Shaw sonne la cloche de l'Impact

Andrew Shaw a fait sonner la cloche de l'Impact de Montréal face aux rivaux du Toronto FC dimanche

par Stefan Nechay. Traduit par Vincent Régis. @canadiensmtl / canadiens.com

Andrew Shaw a échangé son traditionnel maillot bleu-blanc-rouge pour le bleu-blanc-noir le temps d'un après-midi, dimanche au Stade Saputo.

«Le [groupe de supporters de l'Impact 1642] m'a approché et m'a demandé si je voulais faire partie du match contre Toronto, a expliqué Shaw, qui était accompagné de ses coéquipiers Michael McCarron et Brandon Davidson.

Tweet from @CanadiensMTL: On esp��re entendre L'��toile du Nord jusqu'au Centre Bell! ��Hoping to hear the @NorthStarBell15 all the way to the Bell Centre! �� pic.twitter.com/Pi4Hx1h6Jy

«C'était assez cool d'être là et de faire sonner la cloche. Les fans étaient bruyants et pleins d'énergie. Je crois que les joueurs profitent de cette énergie. Il y avait toute une ambiance.»

La cloche - officiellement connue sous le nom L'Étoile du Nord - a rapidement fait sa place dans la scène sportive montréalaise depuis son inauguration en 2015. Elle résonne à chaque but de l'Impact à domicile, chaque fois par un carillonneur invité : le maire de Montréal, Denis Coderre, le triple-champion de la ceinture des poids mi-moyens de la UFC, Georges St-Pierre, et le membre du Temple de la renommée de la LCF, Anthony Calvillo, pour ne nommer que ceux-ci.

Shaw et compagnie ont été les premiers joueurs des Canadiens à accepter l'invitation, mais ont dû patienter jusqu'à la 92e minute de jeu avant de célébrer le premier but des locaux.

«C'est arrivé tard dans le match, mais c'était un gros but, a décrit celui qui entamera sa deuxième saison avec le Tricolore.

Video: Andrew Shaw fait sonner la cloche du Stade Saputo

«C'était vraiment le fun de faire sonner cette grosse cloche. Je ne suis jamais allé à un match de soccer, donc c'était une première pour moi, et c'était très cool.»

Tout ce qui manquait était le résultat, alors que Toronto a finalement remporté la bataille de la 401 par la marque de 3 à 1.

Mais ne vous inquiétez pas.

Même s'il reste à déterminer si Shaw sera aussi passionné par le ballon rond que Tomas Plekanec, partisan de longue date du onze montréalais, l'ailier infatigable sera plus qu'heureux de rendre la pareille aux Torontois lorsque les Canadiens accueilleront les Maple Leafs le 14 octobre, et cherchera assurément à poursuivre la séquence victorieuse de 14 matchs qui remonte à 2014.

En voir plus