Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Wiercioch : « une belle vie »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Patrick Wiercioch estime qu'il est prêt mentalement à travailler en fonction d'une place dans l'alignement des Sénateurs lorsque le camp d'entraînement se mettra en branle en septembre (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).
Dans l’esprit de Patrick Wiercioch, c’était loin d’être une simple décision au pif.


Lorsque l’espoir des Sénateurs d’Ottawa a décidé de ne pas se prévaloir de ses deux dernières années de hockey universitaire dont il était admissible à l’Université de Denver pour entamer sa carrière professionnelle, il l’a fait en se disant que le moment ne pouvait pas être mieux choisi pour passer à la prochaine étape.

« Je sens que j’ai une occasion de faire l’équipe cette année », a déclaré l’athlète de 19 ans de Maple Ridge (C.-B.). « Il y a beaucoup de travail à faire pour espérer obtenir un poste au sein de l’équipe, mais s’il y a un moment où je me sens préparé pour le faire, c’est bien maintenant.

« Donc, je suis enthousiasme à propos de cette opportunité. C’est mon objectif. Je n’aurai pas quitté l’école si je n’avais pas eu cette occasion sérieuse de faire l’équipe. ”

Il faut souligner que Wiercioch maintient cette impression même si les Sénateurs ont mis sous contrat le défenseur et joueur autonome Sergei Gonchar. Cette embauche ne laisse pas beaucoup de place à la ligne bleue d’Ottawa, alors que les candidats sont nombreux. Mais Wiercioch est loin d’être prêt à lancer la serviette pour se contenter d’un poste avec le club-école, les Senators de Binghamton.

« J’espère seulement avoir une chance, a-t-il dit. On ne sait jamais. La mise sous contrat de Gonchar est très importante pour l’équipe. J’espère que je pourrais profiter de son expérience pour apprendre des choses nécessaires pour accéder à ce niveau.

« Si je n’obtiens pas cette chance, je devrais tenter d’en tirer le maximum. S’il me faut un peu plus de temps, je prendrais un peu plus de temps, tout en poussant encore plus fort afin de rester (avec les Sénateurs). »

Personne dans l’organisation des Sénateurs ne doute de l’avenir prometteur de l’athlète de 6’ 4’’ et 185 livres avec l’équipe. Déjà, les Sénateurs voient une brigade défensive formée des choix de première ronde Erik Karlsson (2008) et Jared Cowen (2009), ainsi que Wiercioch (deuxième ronde, 2008) et du défenseur suédois David Rundblad. Ce dernier fut obtenu par Ottawa en retour du premier choix de la formation au repêchage de 2010.

Il faudra cependant attendre encore quelques années avant de voir ce portrait se réal
J’espère seulement avoir une chance. On ne sait jamais. La mise sous contrat de Gonchar est très importante pour l’équipe. J’espère que je pourrais profiter de son expérience pour apprendre des choses nécessaires pour accéder à ce niveau. Si je n’obtiens pas cette chance, je devrais tenter d’en tirer le maximum. S’il me faut un peu plus de temps, je prendrais un peu plus de temps, tout en poussant encore plus fort afin de rester (avec les Sénateurs). - Patrick Wiercioch
iser, alors que Gonchar, les vétérans Chris Phillips et Filip Kuba ainsi que le robuste Matt Carkner demeurent encore dans les plans. Mais Wiercioch estime qu’il est plus nanti que jamais pour avoir un impact à Ottawa dans un avenir rapproché.

« Je pense que je suis psychologiquement préparé à faire le saut », a-t-il dit pendant une pause à l’entraînement dans le cadre du camp annuel de perfectionnement des Sénateurs. « L’an dernier, j’étais vert. J’étais un jeune intimidé par tous ces gens qui m’entouraient. Vous faites connaissance avec l’organisation, le vestiaire, la relation et l’histoire entre les partisans et la ville. C’est assez impressionnant.

« Je voulais passer chez les professionnels l’an dernier, mais je crois que je n’étais pas prêt. Cette année, après avoir disputé quelques gros matchs (à Denver), l’expérience fut concluante, même si ce n’est pas la LNH. J’espère que cette étape me sera utile. »

Wiercioch a aussi eu l’occasion de se familiariser avec énormément de choses au cours des dernières semaines de la saison 2009-2010 des Sénateurs, en étant près du grand club, incluant les six matchs de leur série éliminatoire contre les Penguins de Pittsburgh.

« L’avant-goût de la saison régulière et des séries m’a aidé. J’ai appris des choses afin de savoir comment devenir un professionnel, a-t-il déclaré. On n’est plus un athlète en herbe. On devient un professionnel et on est rémunéré pour notre travail. Il y a beaucoup de choses à considérer pour franchir la prochaine étape. Ce fut très particulier d’observer comment les joueurs adoptent leur routine pendant 82 matchs. »

Avec le sourire au visage, Wiercioch affirme que c’est le milieu qu’il souhaite évoluer sur une base régulière très bientôt.

« C’est un beau style de vie, dit-il. Je ne vais pas mentir et tourner autour du pot. C'est une belle vie à vivre, mais ce n'est pas une vie facile. Il n’y a que 600 ou 700 personnes dans le monde qui ont le privilège de le faire.

« J'espère être l’un de ceux-là l'année prochaine et être en mesure de faire mon chemin pour y demeurer. »


En voir plus