Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Un record pour les Sénateurs pour la Journée du hockey?

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les attaquants Chris Neil (à gauche) et Shean Donovan remettent des chandails des Sénateurs à deux jours de l’équipe bantam mineur B des Grads juniors de Cumberland qui ont été invités à se joindre aux Sénateurs pour un entraînement au Bell Sensplex plus tôt aujourd’hui dans le cadre des activités de la Journée du hockey au Canada (Club de hockey Les Sénateurs d’Ottawa).
Huit ne suffit pas pour les Sénateurs d’Ottawa.


Mais même s’ils ont une chance de prolonger leur actuelle série victorieuse à un record de franchise de neuf matches, c’est encore un groupe qui soutient qu’il faut maintenir le même niveau d’intensité qui a aidé à renverser la vapeur pour en faire une des équipes de la Ligue nationale de hockey qui a le plus le vent dans les voiles.

Dans l’esprit des Sénateurs, les deux points qu’ils obtiendront en battant les Canadiens de Montréal, samedi après-midi, à la Place Banque Scotia (14 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs Garantis) importent le plus.

«Ce serait excellent, certes, a dit le centre des Sénateurs Mike Fisher plus tôt aujourd’hui quand on lui a parlé de la possibilité d’aller plus loin qu’aucune autre équipe des Sénateurs auparavant en termes de victoires consécutives. Mais la chose la plus importante est de monter au classement et vers une place en séries éliminatoires. Ce serait bien de gagner demain, évidemment.»

Et le gardien en grande forme Brian Elliott a ajouté: «Ce qui arrive, c’est bien. C’est notre objectif, gagner le prochain match, mais nous ne sommes pas du tout concentrés sur le record.»

Quand les Sénateurs et les Canadiens se sont affrontés le 16 janvier à Montréal, ils partageaient le septième rang dans l’Association de l’Est avec 50 points en 48 matches. Mais Ottawa a gagné ce match-là appuyé par Mike Brodeur, rappelé de Binghamton, et a ajouté six autres victoires de suite avec Elliott entre les poteaux. Maintenant l’écart entre Ottawa, au cinquième rang (30-21-4) et Montréal (25-25-5), en 10e place s’est élargi à neuf points.

Les Habs n’ont réussi qu’un but dans deux revers de suite à l’extérieur contre les Panthers de la Floride et le Lightning de Tampa Bay plus tôt cette semaine, tandis qu’Ottawa a dominé ses adversaires 27-8 au cours de sa série actuelle de huit victoires. Mais les Sénateurs s’attendent à ce que la victoire record ne sera pas obtenue facilement contre ce qu’ils croient seront des adversaires de la division Nord-Est affamés et désespérés.

«Il n’y aura plus de matches faciles. Nous le savons, a dit l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston. Nous allons affronter des adversaires qui se battent pour une place dans les séries éliminatoires – tout comme nous – donc nous ne prenons rien pour acquis.»

Mais l’ambiance est bien meilleure dans le vestiaire des Sénateurs présentement. Une misérable série de cinq défaites de suite plus tôt ce mois-ci et une série de blessures qui semblaient interminable sont maintenant de lointains souvenirs. Mais, même dans les pires moments, Clouston répétait sans cesse à son équipe qu’elle était à la veille de se hisser dans le peloton de tête de l’Association.

Des victoires consécutives contre les Devils du New Jersey (3-0) et les Penguins de Pittsburgh (4-1) cette semaine sont une preuve de plus que ce jour-là pourrait très bien être tout près – s’il n’est pas déjà arrivé.

«Quelques fois, les choses paraissent pires qu’elles ne le sont, a dit Fisher. Ce n’est qu’une question de croire les uns dans les autres. Présentement, tout le monde met la main à la pâte. Nous sommes en santé et nos gardiens jouent bien. Nous faisons beaucoup de petites choses qui nous aident à gagner et nous aimons cela.

Quelques fois, les choses paraissent pires qu’elles ne le sont. Ce n’est qu’une question de croire les uns dans les autres. Présentement, tout le monde met la main à la pâte. Nous sommes en santé et nos gardiens jouent bien. Nous faisons beaucoup de petites choses qui nous aident à gagner et nous aimons cela.Nous avons battu plusieurs des meilleures équipes récemment, des équipes comme New Jersey et Pittsburgh et d’autres équipes. Nous croyons que nous pouvons être une des meilleures équipes, aussi ... Nous croyons en nous et nous savons que nous sommes une bonne équipe de hockey. - Mike Fisher
«Nous avons battu plusieurs des meilleures équipes récemment, des équipes comme New Jersey et Pittsburgh et d’autres équipes. Nous croyons que nous pouvons être une des meilleures équipes, aussi ... Nous croyons en nous et nous savons que nous sommes une bonne équipe de hockey.»

Et même si une victoire record est obtenue samedi après-midi, les Sénateurs savent qu’il ne s’agit que d’une autre petite étape vers de meilleures choses.

«Les choses vont très bien présentement, mais, nous avons beaucoup de travail qui nous attend, a ajouté Fisher. Nous avons beaucoup de choses à améliorer si nous voulons être prêts pour les séries éliminatoires. Nous avons encore beaucoup à faire.»

Leclaire revient sur la glace avec les Sénateurs

Le gardien Pascal Leclaire s’est joint à ses coéquipiers pour l’entraînement plus tôt aujourd’hui au Bell Sensplex pour la première fois depuis qu’il a subi une commotion lorsqu’il a été atteint par un lancer lors d’un entraînement d’avant-match le 14 janvier pour le match contre les Rangers de New York.

«C’était bon. C’était amusant, a dit Leclaire après. Au cours des derniers jours, j’ai patiné seul et je me sentais assez bien, donc je voulais essayer. Cela a fait du bien de retrouver les gars. Ils jouent si bien présentement et quand vous voyez cela de l’extérieur, vous êtes vraiment excités pour revenir.»

Alors que Clouston a laissé entendre que son gardien no 1 en a encore «probablement pour une bonne semaine» avant de pouvoir revenir au jeu, Leclaire n’a pas fixé de délai exact encore.

«Nous allons y aller au jour le jour et, espérons-le, ce sera probablement plus tôt que plus tard, a-t-il dit. Je ne veux pas fixer de délai. Mais aujourd’hui, ce fut un bon pas et nous allons voir partir de là.»

Bloc-notes

Dans le cadre des fêtes de la Journée du hockey au Canada, les Sénateurs ont accueilli l’équipe bantam mineur B des Grads juniors de Cumberland à leur entraînement au Bell Sensplex. Chaque joueur des Grads a reçu un chandail personnalisé des Sénateurs de la part d’un joueur d’Ottawa, et les Sénateurs ont reçu une tuque de la Journée du hockey au Canada en retour. Au cours d’une journée aussi froide, elle était devenue un vêtement obligatoire au moment où les Sénateurs sont repartis dans le froid mordant vers la Place Banque Scotia ... Moins de 50 billets étaient encore disponibles pour le match de demain, qui lance le programme triple traditionnel de la Journée du hockey à CBC.



En voir plus