Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Toujours se méfier des Sabres

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Plusieurs commencent déjà à parler de ce qui pourrait être – du moins jusqu’à présent – le match de l’année dans la Ligue nationale de hockey.


Mais les Sénateurs d’Ottawa doivent d’abord se concentrer sur un adversaire quand même coriace, avant de penser à la confrontation très attendue avec les Red Wings de Detroit, samedi à la Place Banque Scotia. Il s’agira de la seule rencontre entre les deux meneurs d’association et plusieurs parlent même d’un avant-goût de la finale de la Coupe Stanley.

Une chose à la fois. Les Sénateurs devront d’abord se frotter aux Sabres de Buffalo jeudi soir, à la Place Banque Scotia (19 h 30, A-Channel, 104,7 FM). Même si les Sabres connaissent une séquence de sept revers consécutifs, personne dans le vestiaire des Sénateurs n’ose prendre leurs rivaux de la section Nord-Est à la légère.

« Ce sont les Sabres de Buffalo. Nous respectons beaucoup cette équipe depuis quelques années », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, à la suite de l’entraînement de l’équipe, mercredi à la Place Banque Scotia. « Je suis un peu surpris de leurs insuccès actuellement, mais je crois qu’ils demeurent une très bonne équipe. Il devient facile de les respecter car nous avons joué de nombreux matchs contre eux ces deux ou trois dernières années. »

Effectivement, les deux équipes se sont affrontées en séries éliminatoires au cours des deux dernières saisons. Buffalo avait eu le meilleur il y a deux ans, en deuxième ronde; les Sénateurs leur ont retourné la faveur en 2007 lors de la finale de l’Association de l’Est.

Ils se sont déjà affrontés à quatre reprises cette saison, alors qu’Ottawa a obtenu la victoire dans trois des affrontements.

« Buffalo fait sortir le meilleur de nous-mêmes », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson, qui ne doute pas que son équipe sera prête à faire face aux Sabres encore une fois. « Ils appliquent de la pression et il faut être prêt.

« Nous savons qu’un match important nous attend samedi (contre Detroit) mais en même temps, celui de jeudi est un match contre une équipe de même section et que nous voulons absolument gagner. »

Le gardien Martin Gerber (19-6-2), qui sera le partant pour Ottawa jeudi, est aussi conscient qu’il faut être bien préparé pour affronter les Sabres dès le premier coup de sifflet.

« Tu ne peux te permettre d’être dans la lune, dit-il. Il faut les respecter. Si tu n’es pas aux aguets, ce sera difficile. C’est comme ça que se déroulent les choses dans la ligue.

« Nous devons être préparés (pour les Sabres). Ce n’est jamais facile contre eux. Ils connaissent des difficultés mais ils peuvent causer des dommages. »

Les Sabres, entre-temps, devront avoir un œil sur l’attaquant Dany Heatley, qui a réussi trois buts et récolté sept points au cours des quatre premiers duels entre les deux équipes cette saison.

« C’est facile de se motiver contre eux, a dit Heatley. J’aime le défi de tirer sur Ryan Miller. Il est un excellent gardien.

« Un momentum s’est bâti en raison des nombreux matchs disputés contre eux, ces dernières années. L’ambiance est palpable dans les deux amphithéâtres. C’est pourquoi j’ai toujours hâte de jouer contre eux. »

Les Sénateurs pourraient bien devoir se passer des services du centre Mike Fisher jeudi soir. Il a raté l’entraînement de mercredi car il ne se sentait pas bien. Paddock croit qu’il pourrait s’agir du même virus de la grippe qui s’est acharné sur Randy Robitaille, Dean McAmmond et Joe Corvo au cours de la dernière semaine.

« Je pense que l’on peut mettre un point d’interrogation sur le cas de Fisher, selon la réaction des autres joueurs », a indiqué Paddock. Mais j’espère qu’il sera en mesure de jouer. Nous verrons en matinée (jeudi). »

Entre-temps, le retour de l’attaquant Patrick Eaves serait imminent. Paddock a indiqué que « les chances étaient bonnes » de voir Eaves, qui a raté 21 matchs en raison d’une dislocation de l’épaule, vêtir l’uniforme pour affronter les Red Wings ou dimanche contre les Islanders de New York.

Il reste moins de 250 billets pour le match de jeudi et moins de 50 pour celui de samedi contre les Red Wings.


En voir plus