Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Test important à domicile

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Chris Campoli et les Sénateurs sont impatients d'entreprendre le test de la séquence de cinq parties à domicile, qui débute samedi contre les Rangers de New York, à la Place Banque Scotia (Photo par Richard Wolowicz/Getty Images).
Plus que jamais, la parité est la donne dans la Ligue nationale de hockey.


Pas besoin d’aller loin pour constater ce propos, alors que 11 des 16 premiers matchs des Sénateurs d’Ottawa cette saison se sont soldés par deux buts ou moins. Néanmoins, il est difficile de ne pas s’asseoir et de bien noter la liste des prochains adversaires qui défileront à la Place Banque Scotia pendant cette séquence cruciale de cinq parties qui s’amorce à domicile.

La séquence commence avec les Rangers de New York, qui seront les visiteurs samedi après-midi (14 h, CBC, CJRC 104,7 FM), et elle se poursuivra avec les rivaux provinciaux, les Maple Leafs de Toronto (17 nov.), les champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh (19 nov.), les Sabres de Buffalo (21 nov.), avant de compléter avec une visite d’Alex Ovechkin et des Capitals de Washington (23 nov.).

Pour les Sénateurs (8-6-2), qui sont encore en train de trouver exactement quel type de formation ils représentent, cette séquence pourrait certainement s’avérer un instrument de mesure.

« Il s’agit certainement d’un défi pour nous, avec les équipes qui s’amènent », a déclaré le défenseur des Sénateurs Chris Campoli après l’entraînement de sa formation aujourd’hui à la Place Banque Scotia. « Mais cela ne change rien dans notre façon de nous préparer. La parité est omniprésente dans cette ligue et peu importe l’adverse que vous affrontez, vous devez être fins prêts en tout temps.

« C’est une excellente occasion pour nous de constater l’état des choses et il s’agira d’un bon défi pour notre club. »

L’occasion est aussi belle pour les Sénateurs, qui occupent présentement le neuvième rang du classement de l’Association de l’Est, de cumuler des points afin d’espérer participer à nouveau aux séries éliminatoires.

« Nous allons affronter des équipes qui sont devant nous (au classement) ainsi que des adversaires de notre propre section, a déclaré le centre Jason Spezza. Ce sont des matchs qui nous permettent de nous distancer un peu, car ces adversaires n’ont pas de chance de récolter ces points le même soir. Donc, ce sont des rencontres importantes. »

Et les Sénateurs sont conscients également que leur calendrier chargé à domicile ne doit pas prendre une autre tournure non plus. En d’autres mots, le moment est propice pour profiter pleinement de l’avantage de la glace.

« C’est très important », a déclaré l’attaquant Chris Neil à propos du séjour à domicile. « Nous allons devoir payer pour cela plus tard, lorsque nous entreprendrons des séjours à l’étranger, où il est plus difficile d’évoluer en terrain ennemi. Nous voulons établir une bonne atmosphère dans notre amphithéâtre et décourager les équipes adverses.

« Nous voulons imposer notre rythme et être impitoyables. Nous voulons faire sentir notre présence aux adversaires. C’est l’identité que nous désirons et nous devons travailler là-dessus. Mais nous avons fait des pas dans la bonne direction. »

Il s’agit certainement d’un défi pour nous, avec les équipes qui s’amènent. Mais cela ne change rien dans notre façon de nous préparer. La parité est omniprésente dans cette ligue et peu importe l’adverse que vous affrontez, vous devez être fins prêts en tout temps. C’est une excellente occasion pour nous de constater l’état des choses et il s’agira d’un bon défi pour notre club. - Chris Campoli
Campoli a ajouté : « Nous voulons certainement gagner 75 pour cent de nos matchs locaux. Mon ancien entraîneur junior me disait qu’avec une fiche de 75 pour cent à domicile et de .500 sur la route, nous avons une très bonne équipe de hockey. Ainsi, nous serions heureux. »

La défaite de 5-1 de jeudi aux mains des Flyers de Philadelphie ne fait pas partie de ce cheminement, mais il y a peu de temps pour s’attarder à cela alors que les dynamiques Rangers et leur redoutable gardien Henrik Lundqvist s’amènent en ville.

« Ils ont un bon gardien et un marqueur d’élite en (Marian) Gaborik, qui a encore marqué hier soir, a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston. Ils mettent de la pression. Ils sont agressifs dans les trois zones et en infériorité numérique. »

Les Sénateurs aimeraient certainement se contenter de plus qu’un simple. Ils n’ont pu profiter que de trois occasions en jeu de puissance à leurs trois derniers matchs, une situation qui est loin d’avoir propulsé l’attaque de l’équipe. Mike Fisher a inscrit le seul but d’Ottawa sur le seul jeu de puissance contre les Flyers.

« Je crois que nous avons un taux de succès de 21 pour cent au cours des six ou sept derniers matchs, a dit Clouston. Nous n’avons simplement pas assez d’occasions en avantage numérique pour avoir un réel impact sur nos matchs. »

Bloc-notes

Peter Regin est en fait Peter Jensen, de révéler la recrue des Sénateurs aujourd’hui. Regin est son second prénom (et le prénom de son père). Toutefois, parce que « 20 pour cent environ du pays » au Denmark (son pays d’origine) porte le même nom de famille, il a opté pour Regin comme nom de famille lorsqu’il avait environ 15 ans... Le capitaine Daniel Alfredsson a pris un autre « congé d’entraînement » mais il devrait affronter les Rangers... Il reste moins de 3 500 billets pour ce match. Procurez-vous vos billets en cliquant ici.

En voir plus