Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Pas besoin d'avertissement

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ils ont déjà bousillé une séquence victorieuse des Sénateurs d’Ottawa cette saison.


Maintenant qu’ils sont revenus sur le sentier de la victoire, les meneurs de l’Association de l’Est n’ont pas l’intention de laisser les Hurricanes de la Caroline leur refaire le coup.

Non, les Sénateurs n’ont pas oublié le revers de 5-3 qu’ils ont subi aux mains des Canes le 11 octobre dernier à la Place Banque Scotia, qui avait mis un terme à une fiche parfaite de 5-0-0 que détenait Ottawa depuis le début du calendrier régulier. Les deux formations se retrouvent à nouveau mercredi soir au RBC Center à Raleigh, N.C. (19 h 30, RDS, Team 1200).

« Nous connaissions une bonne séquence et ils nous ont infligé notre premier revers », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza, se rappelant le premier duel de la saison entre les deux équipes. « Évidemment, nous n’avions pas connu notre meilleur match contre eux. »

Les Sénateurs et les Hurricanes ont connu leur lot de problèmes au cours des dernières semaines, mais ils demeurent les deux meilleures formations de leur association. Ottawa (18-7-3) occupe le premier rang alors que la Caroline (16-12-3) et les Devils du New Jersey (16-11-3) sont à quatre points seulement. Agrandir cet écart est ce qui motive les Sénateurs en vue du match de mercredi.

« Je crois qu’il s’agit d’une des bonnes équipes dans l’Est cette année, a dit Spezza. Il faut bien jouer contre les bonnes équipes de notre association, car il faut se battre contre elles (en séries éliminatoires).

« Nous voulons certainement disputer un meilleur match contre eux et lancer un message. »

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson prévoit un duel haut en intensité.

« Ce sera plaisant », a-t-il dit à propos du premier match en cinq jours pour les Sénateurs. « Nous serons bien reposés et nous devrions avoir beaucoup d’énergie. C’est plaisant de jouer contre eux (les Hurricanes), car c’est du hockey intense.

« Ils appliquent beaucoup de pression et nous faisons de même, donc cela devrait être très intéressant. »

Le défenseur Chris Phillips ajoute : « Ils ont plusieurs bons joueurs capables de faire de grandes choses sur la glace. Dans leur amphithéâtre, il faudra être prêt à jouer notre meilleur hockey. »

Même si l’entraîneur-chef des Sénateurs John Paddock a effectué quelques modifications à son premier trio pendant la séance d’entraînement de mardi à la Place Banque Scotia, il a admit qu’il va possiblement garder Spezza, Alfredsson et Dany Heatley ensemble, du moins pour amorcer la rencontre. Paddock a clairement signifié qu’il veut une production accrue de la part des unités spéciales.

« Pas besoin de compter un but pour contribuer », a-t-il dit après l’entraînement de mercredi. « Il faut être créatif et effectuer des jeux qui vont nécessiter l’implication de tout le monde. »

Le gardien Ray Emery portera pour la première fois un masque montrant une image de l’ancien champion poids lourd de boxe Muhammad Ali, alors que le cerbère en sera à son quatrième départ de suite. Il a joué un rôle de premier plan lors du périple de trois matchs à l’étranger la semaine dernière, alors que l’équipe a récolté cinq points sur une possibilité de six. Emery semble retrouver sa forme d’antan.

« Je me sens bien, a dit Emery. Il y a place à amélioration mais je me sens de plus en plus à l’aise devant le filet. »

Le défenseur Wade Redden a remarqué qu’Emery avait regagné de son intensité.

« Il a repris de son aplomb sans aucun doute, de dire Redden. Il a retrouvé la flamme. Il a été très solide au cours des quelques derniers matchs et j’espère que cela va continuer. »

Les Sénateurs seront à Pittsburgh jeudi soir (19 h 30, Rogers Sportsnet, 104,7 FM) pour affronter Sidney Crosby et les Penguins, avant de revenir à la maison pour recevoir les Thrashers d’Atlanta samedi, à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM). Il reste environ 200 billets pour ce match, le premier des Sénateurs à domicile depuis deux semaines.


En voir plus