Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Michalek se sent honoré d'atteindre le plateau des 500 matchs dans la LNH

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Pour Milan Michalek, chaque jour est une excellente journée pour le hockey.


Avec nos excuses à « Badger » Bob Johnson, l'ex-entraîneur de la Ligue nationale de hockey qui a vécu en récitant cette phrase tous les jours, cette citation pourrait également s'appliquer au sentiment que Michalek pourrait ressentir ce soir, alors qu’il disputera son 500e match.

La marque se réalisera alors que les Sénateurs d'Ottawa reçoivent les Blues de St. Louis, dans un affrontement crucial ce soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). Michalek, 27 ans, admet qu'il s’agit d’un jalon qu’il n’avait pas vraiment imaginé lorsqu’il a traversé l’Atlantique pour de bon depuis République tchèque vers la LNH en 2005.

« Je suis juste fier d’avoir atteint la LNH », a déclaré Michalek après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui à la Place Banque Scotia. « C'était mon rêve d’enfance et j’ai un plaisir fou de venir ici chaque jour. Je me sens comme une personne très privilégiée. Je joue dans la meilleure ligue au monde.

« Je n'ai jamais vraiment pensé à cette marque (500 matchs). Je voulais simplement jouer chaque match et voir les choses une saison à la fois. »

Michalek a été le sixième choix au total lors du repêchage de la LNH en 2003 et il a connu quatre saisons relativement productives avec les Sharks de San Jose, qui ont fait de lui leur premier choix cette année-là. Il a été échangé aux Sénateurs en septembre 2009 dans la transaction impliquant Dany Heatley et il a réussi deux saisons de plus de 20 buts en trois campagnes à Ottawa. Au cours de cette période, il a raté 37 matchs en raison de blessures.

« Je disais l'autre jour que j’aurais pu disputer beaucoup plus de matchs, mais que voulez-vous? » a déclaré Michalek, un rapide attaquant de 6’2’’ et 225 livres. « J'ai été blessé à plusieurs reprises. »

Même s’il est très emballé à l’effet de disputer son 500e match ce soir, il est conscient que son jalon n’arrive pas à la cheville de celui que Chris Phillips devrait atteindre dans deux jours. Le vétéran défenseur des Sénateurs chaussera les patins pour 1 000e match en carrière avec Ottawa et dans la LNH jeudi soir, alors que les Predators de Nashville seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

Le mois dernier, le capitaine Daniel Alfredsson et le défenseur Sergei Gonchar ont atteint la marque des 1 100 matchs.

« Il semble que 500 matchs, c’est énorme », a déclaré un Michalek souriant. « Mais si je me compare à Phillips, Alfie ou Gonch, il semble que ce n’est rien. Ces trois joueurs sont dans la ligue depuis si longtemps et ils possèdent donc beaucoup d'expérience. Ils sont d'excellents modèles pour tout le monde. Je serais heureux et privilégié si je parvenais à atteindre le chiffre de 1 000, donc on verra. »

Pendant ce temps, les Sénateurs (27-21-7) se sont réveillés ce matin au huitième rang du classement de l’Association de l’Est et sont embourbés dans une vilaine séquence de six matchs sans victoire. Avec trois parties à disputer devant leurs partisans à la Place Banque Scotia cette semaine, voilà une excellente occasion de remettre le train sur les rails, surtout après deux revers consécutifs pour amorcer le séjour de cinq matchs à domicile.

« C'est considérable », a déclaré le centre des Sénateurs Zack Smith. « Les choses ne se sont pas terminées de la façon dont nous souhaitions au cours de notre voyage sur la route. Nous étions très contents de rentrer à la maison. C’était assez décevant de subir la défaite lors des deux premiers matchs, mais nous avons une excellente occasion de renverser la vapeur. Il n'y a pas de meilleur endroit pour jouer qu'à la maison devant nos partisans.

« Nous sommes toujours ravis. Nous allons jouer à domicile cette semaine et c'est un bon endroit pour recommencer à gagner. »

Alfredsson a ajouté : « Il est toujours important de gagner à la maison. Nous savons, en général, que l’on peut récolter nos points sur la route, également. On doit les obtenir, peu importe l’endroit, mais nous savons qu’il nous reste plus de matchs à domicile que de matchs à l’étranger. Donc, nous devons essayer d’en tirer profit. »

En bref

Aucun changement à l’alignement pour les Sénateurs ce soir, ce qui signifie que Craig Anderson entreprendra un 18e départ consécutif devant le filet et l'attaquant Bobby Butler sera de nouveau laissé de côté. Le défenseur Brian Lee (bas du corps) n'est pas tout à fait prêt à revenir au jeu... Rappelé de Binghamton, Jim O'Brien disputera un troisième match de suite, et l'entraîneur-chef Paul MacLean s’est dit heureux du travail du jeune attaquant. « Je crois que Jimmy a très bien joué, il nous a donné un peu d'énergie et il a travaillé vraiment fort, a déclaré MacLean. C'est un joueur qui a vraiment bien joué à Binghamton cette saison et nous tenons à essayer de récompenser les joueurs lorsqu’ils font de bonnes choses. S'il continue à bien jouer, nous allons continuer à l’utiliser. ». Les Blues présentent la plus grande disparité dans la LNH lorsqu’on compare la fiche à domicile et celle à l’étranger. Ils ont un dossier de 22-3-4 au Scottrade Center, mais seulement 8-11-3 sur la route... Avec Brian Elliott (15-5-2, MBA de 1,69 et un pourcentage d'arrêts de 0,938) et Jaroslav Halak (15-9-5; 1,97; 0,922), Saint-Louis présente le meilleur duo de gardiens de la ligue. Elliott sera le partant ce soir départ contre son ancienne équipe. « Pour nous, ce n’est pas un problème », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza lorsqu’il fut interrogé au sujet de son ex-coéquipier. « Notre principale préoccupation est de gagner ce match de hockey, qui aura lieu contre les Blues de St. Louis. »


En voir plus