Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

MacLean : « Un moment que j’attendais depuis longtemps »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Dans le for intérieur de Paul MacLean, l'enthousiasme augmente depuis le jour où il s’est vu remettre les commandes de sa nouvelle équipe.


Enfin, l'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa peut mettre le pied au plancher et commencer à bâtir l’équipe de la Ligue nationale de hockey à son image.

« C’est un moment que j’attendais depuis longtemps, surtout depuis le 14 juin », a affirmé MacLean jeudi au sujet du jour où il a été embauché en tant qu’entraîneur-chef des Sénateurs après huit saisons comme adjoint dans la LNH à Anaheim et à Detroit. « Je pense que j’arrive à un bon moment. C'est une excellente opportunité, non seulement pour moi, mais pour mon personnel d'entraîneurs, la ville d'Ottawa et les amateurs de hockey.

« Nous avons un groupe de bons joueurs, des jeunes et des vétérans. Pour nous, il suffit de les rassembler, de les convaincre de notre travail et nous verrons où cela va nous amener. »

MacLean a abordé le sujet jeudi au Kanata Golf & Country Club, dans le cadre de la 18e édition de la Classique annuelle bénéfice Bell/Sénateurs qui donne le coup d'envoi traditionnel de la nouvelle saison de hockey. Les joueurs se rapporteront à la Place Banque Scotia pour les examens médicaux et les tests de conditionnement physique, vendredi matin avant que le vrai travail commence samedi sur la glace au Bell Sensplex.

C'est alors que MacLean et ses deux nouveaux adjoints, Dave Cameron et Mark Reeds, vont commencer à jeter les bases de ce que l'entraîneur-chef croit devenir le succès du hockey à long terme, à Ottawa. Il va commencer par un groupe dirigé par le capitaine Daniel Alfredsson et ses collègues vétérans Chris Phillips, Jason Spezza et Chris Neil, mais qui sera pimenté par un afflux de jeunes talents qui créeront un mélange intéressant.

« Tout ce que je veux est d'améliorer les choses chaque jour », a indiqué MacLean, âgé de 53 ans et originaire d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse. « Nous avons un bon groupe de joueurs en provenance de Binghamton (où les Senators de la LAH ont remporté la Coupe Calder la saison dernière), nous avons un bon groupe de vétérans ici et nous devrons les faire jouer ensemble et bien exécuter les choses. Ainsi, nous serons en mesure d’attendre nos objectifs.

« Nous allons croître en nous perfectionnant et je m’attends à gagner. C'est ce que j'aime faire et c'est ce que je suis habitué à faire. Mais cela ne veut pas dire que ça va arriver du jour au lendemain. Nous allons nous améliorer chaque jour et nos attentes sont de gagner tous les jours, sachant très bien que nous n'allons pas gagner tous les jours. »

Même si Alfredsson admet « qu'il s’agira d’une année difficile » alors que les Sénateurs se lancent dans un virage jeunesse, il est clairement intrigué et enthousiaste sur ce que la saison qui s’amorce réserve à l'équipe.

« Les attentes ne sont pas aussi élevées qu’auparavant, mais je pense que nous avons un bon groupe de gars qui peut jouer dans un calibre très élevé », a déclaré Alfredsson, qui est de retour pour sa 16e saison avec les Sénateurs après s’être remis d’une chirurgie au dos pendant l’été. « Qui sait jusqu'où ça va nous mener? Nous allons être une équipe qui va travailler très fort. Il sera plaisant de nous voir à l’œuvre et lorsqu’arriveront les mois de février et mars, souhaitons que nous soyons en bonne position pour les séries éliminatoires. Toutefois, le plus important est d’avoir réalisé beaucoup de progrès avec l'équipe. »

Spezza est tout aussi emballé par ce que la prochaine campagne réserve aux Sénateurs et il croit qu’ils pourront faire mentir les experts qui prédisent que la jeune équipe terminera dans les bas-fonds du classement de l’Association de l’Est.

« Nous ne voulons pas être près de la cave et nous croyons que nous serons compétitifs, mais nous avons un long chemin à parcourir d'abord, a-t-il dit. Nous avons beaucoup à apprendre à en tant qu’équipe, mais je pense que nous pouvons gagner des matchs. Nous avons un excellent gardien (Craig Anderson) et de bons vétérans, donc nous pensons que nous pouvons nous améliorer. Et de jeunes mecs seront ravis d'être ici. »

Mais comme MacLean l’a souligné, l'objectif final est de se battre pour le prix ultime de la LNH. Et il a souligné qu'il est important pour la franchise de prendre les bonnes mesures afin de connaître ce genre de succès à long terme, pas seulement sur une base occasionnelle ici et là.

« Je vais essayer de bâtir une équipe rapide qui se défoncera dans toutes les zones de la patinoire, a-t-il déclaré. Toutefois, pour bâtir une équipe rapide, il faut parfois y aller doucement. Je commence à établir une fondation. Je ne pense pas uniquement au premier jour du camp ou au début de la prochaine saison régulière. Ce que nous allons faire cette année devrait nous servir, plus tard, quand notre équipe va se battre pour gagner la coupe Stanley année après année.

« Je n'en ai aucune idée, en fait. Tout ce que je sais, c'est que j'ai une destination précise en tête. Je suis entouré de gens qui veulent se rendre au même endroit. Il faudra laisser les choses tomber en place. De toute façon, tout ce qui compte en ce moment, c'est trouver une façon d'améliorer notre équipe un peu chaque jour. »


En voir plus