Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

L'évolution de Karlsson et l''expérience de Cameron permettent aux Sénateurs d'être optimistes

par Staff Writer / Ottawa Senators

Par : Chris Stevenson | Correspondant LNH.com

Les Sénateurs d'Ottawa ont renoué avec les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, le printemps dernier, à la suite d'un magnifique parcours dans le dernier droit de la saison qui leur a permis d'afficher un dossier de 21-3-3 à leurs 27 derniers matchs.

Les éléments-clés de cette formation des Sénateurs seront de retour, même si le directeur général Bryan Murray a apporté quelques changements durant la saison morte.

Voici quatre raisons qui permettent aux Sénateurs d'être optimistes :

Erik Karlsson peut encore s'améliorer: Karlsson a connu une saison spectaculaire, alors qu'il a remporté son deuxième trophée Norris à titre de meilleur défenseur dans la LNH et s'est acclimaté au titre de capitaine qu'on lui a confié pour la première fois. Il y a toutes les raisons de croire qu'à l'âge de 25 ans, il continuera de s'améliorer.

Tout comme ses coéquipiers, Karlsson a connu un lent début de campagne en 2014-15. Il est toutefois sorti de sa coquille à la suite du changement d'entraîneur et lors du retour au jeu de son partenaire Marc Methot, qui avait raté les 37 premières rencontres en raison d'une blessure. Karlsson a récolté 43 points à ses 47 derniers matchs du calendrier régulier. Dans les séries, il a peut-être disputé son meilleur match dans l'uniforme des Sénateurs à l'occasion du troisième affrontement de la série du premier tour dans l'Association de l'Est contre les Canadiens de Montréal. Il a eu droit à 31:12 de temps de glace, a tenté 12 tirs, a donné six mises en échec et a amassé une mention d'aide sur le seul but des siens.

L'entraîneur Dave Cameron s'est inspiré du baseball pour expliquer l'approche qu'il adopte quand il cherche à gérer le style de jeu parfois risqué que préconise Karlsson : il veut lui permettre de continuer à essayer de frapper des coups de circuit tout en l'amenant à réduire son nombre de retraits au bâton.

Étant donné que Cameron et Methot seront là dès le début de la saison en 2015-16, les Sénateurs espèrent que Karlsson pourra reprendre là où il a laissé.

Cameron à la barre pendant une saison complète: Cameron est devenu entraîneur-chef dans la LNH pour la première fois à l'âge de 56 ans après que Paul MacLean eut été congédié le 8 décembre. Il a permis aux Sénateurs de montrer une fiche de 32-15-8, et un dossier de 23-4-4 dans le dernier droit, ce qui a valu à l'équipe une place en séries éliminatoires.

Selon les joueurs, l'amélioration nette affichée par l'équipe est surtout attribuable aux qualités de communicateur de Cameron (il a auparavant travaillé comme enseignant) et à l'emphase qu'il met sur la nécessité de jouer du hockey rapide, axé sur le patin. Il a aussi donné des responsabilités accrues à de jeunes joueurs, aux dépens de vétérans tels que Chris Phillips, Colin Greening et David Legwand.

« Je crois pas que ce soit nécessairement une question d'âge, a indiqué Cameron. Mon travail en tant qu'entraîneur, c'est de mettre sur la patinoire les joueurs qui, selon moi, sont les meilleurs ce soir-là et nous donnent les meilleures chances de l'emporter. Je ne regarde pas les certificats de naissance quand je prends ces décisions-là. »

À l'image de ses jeunes joueurs, Cameron s'est amélioré au fil de la saison. S'il peut continuer d'apprendre et de de progresser, les chances des Sénateurs de se qualifier pour les séries s'en trouveront améliorées.

Stone à sa deuxième saison: L'attaquant Mark Stone représentait un point d'interrogation au moment d'amorcer la saison 2014-15, mais il a été retenu au sein de la formation à l'issue du camp d'entraînement. Il a marqué huit buts et inscrit 17 points à ses 34 premiers matchs, mais il a décollé quand Cameron a remplacé MacLean et confié des rôles plus importants aux jeunes joueurs.

Stone a amassé 47 points à ses 46 derniers matchs en saison régulière et il a été choisi à titre de finaliste pour le trophée Calder. Il a toutefois été moins efficace en séries, après que le défenseur des Canadiens de Montréal P.K. Subban lui eut donné un coup de bâton sur le poignet droit.

La production de 26 buts et 64 points de Stone, l'hiver dernier, lui a valu un nouveau contrat. Son défi cette saison sera de bâtir sur les fondations qu'il a érigées en 2014-15.

Des jeunes qui peuvent s'améliorer: Le noyau des Sénateurs est composé de jeunes joueurs. Seulement quatre patineurs parmi les éléments-clés de l'équipe ont 30 ans ou plus : le défenseur Methot (30) ainsi que les attaquants Clarke MacArthur (30), Milan Michalek (30) et Chris Neil (36). Il reste à voir comment Neil s'insérera dans les plans de l'équipe compte tenu du mouvement de jeunesse qui a commencé à se dessiner et du fait que des espoirs comme Mark Puempel, Nicholas Paul et Shane Prince se pointent à l'horizon.

Karlsson, le meilleur défenseur dans la LNH la saison dernière, n'a que 25 ans et le joueur de centre du premier trio Kyle Turris est âgé de 26 ans.

Avec ces deux-là ainsi qu'en raison de la présence de joueurs encore plus jeunes qui ont joué des rôles-clés dans le dernier droit la saison dernière, tels que Stone, Mike Hoffman, Jean-Gabriel Pageau, Curtis Lazar, Mika Zibanejad, Patrick Wiercioch, Cody Ceci et Mark Borowiecki, il y a lieu de croire que les Sénateurs ont tout le potentiel qu'il faut pour continuer de progresser.

En voir plus