Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les succès des Sénateurs en désavantage numérique

par Staff Writer / Ottawa Senators

Les attaquants des Sénateurs Chris Kelly, à droite, et Antoine Vermette, à gauche, sont les deux joueurs désignés systématiquement par l'entraîneur-chef Bryan Murray lors des situations en désavantage numérique.

Par Todd Anderson

Après les 10 premiers matchs de la saison 2006-2007, les Sénateurs d'Ottawa sont parmi les meilleures formations de la LNH au chapitre des infériorités numériques. Les Sénateurs se présenteront à Montréal demain avec le deuxième meilleur dossier du circuit en désavantage numérique, avec un pourcentage d'efficacité de 92,3 pour cent, devancé seulement par le Wild du Minnesota (92.9) à ce chapitre.

« J'ai confiance lorsque nous nous retrouvons en désavantage, affirme l'entraîneur-chef Bryan Murray. Je pense immédiatement à (Chris) Kelly et (Antoine) Vermette. C'est ma première réaction (de les envoyer sur la glace). »

La saison dernière, Kelly et Vermette formaient l'un des meilleurs tandems en infériorité numérique dans la LNH. Non seulement le duo parvenait à mettre les meilleurs joueurs adverses en échec, mais il a réussi aussi à marquer des buts en désavantage. En fait, Vermette a terminé au deuxième rang dans la LNH avec six buts marqués en infériorité numérique, alors que Kelly est arrivé ex-aequo avec son coéquipier Chris Phillips en tête du circuit Bettman avec six mentions d'aide en désavantage. Kelly affirme que cela est une question de détermination.

« À cinq joueurs, incluant le gardien, il faut travailler intensément. C'est la clé de notre succès. »

Le gardien des Sénateurs Ray Emery, qui devrait être devant la cage des siens contre les Canadiens demain, affirme que même si son équipe n'a pas encore obtenu un but en désavantage numérique cette saison, il croit que cela va changer.

« L'an dernier, nous représentions une véritable menace en infériorité numérique avec notre vitesse et notre talent. Cette année, ce sera pareil. »

Redden et Schaefer : cas incertains
Le défenseur Wade Redden (bas du corps) et l'ailier Peter Schaefer (hanche) représentent deux cas incertains pour le match de demain.

« J'aimerais bien retourner au jeu demain, mais cela reste à voir, a dit Schaefer après avoir pris part à l'entraînement d'aujourd'hui. Pas besoin d'être à 100 pour cent. Lorsque je serai en mesure de contribuer, je reviendrai. »

Redden n'a pas participé à l'entraînement en entier aujourd'hui.

« J'ai quitté (l'entraînement plus tôt) donc évidemment je ne me sens pas bien, dit Redden. Il y a du progrès mais c'est une situation au jour le jour. On verra comment seront les choses demain. »

En voir plus