Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs souhaitent profiter de la présence du « septième joueur »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Au tour de l’Armée Sens de se faire entendre bruyamment.


Après avoir disputé les deux premiers matchs de la série quart de finale de l’Association de l’Est dans le toujours bruyant Madison Square Garden, les Sénateurs d’Ottawa ont maintenant l’occasion de profiter des encouragements de la foule alors que la série contre les Rangers de New York se transporte à la Place Banque Scotia pour les deux prochains duels. Le troisième match aura lieu ce soir, le quatrième, mercredi (les deux présentés à compter de 19 h30, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

Même si les Sénateurs ont eu un dossier légèrement supérieur sur la route (21-14-6) comparativement à domicile (20-17-4) au cours de la saison régulière, l'entraîneur-chef Paul MacLean — qui se souvient avec nostalgie des voiles blancs au Winnipeg Arena pendant sa carrière de joueur actif avec les Jets dans les années 1980 — ne voudrait pas être nulle part ailleurs qu’à la Place Banque Scotia ce soir.

« Nous sommes impatients de jouer à domicile au Canada, a déclaré MacLean. Je n’ai pas eu une telle occasion depuis très longtemps. J’ai très hâte à ce soir et j'ai hâte de vivre la frénésie de la foule très bruyante. C'est un moment excitant. La ville vibre avec nous et nous sommes excités de prendre part à l’action ce soir. »

Idem pour les joueurs des Sénateurs.

« Nous espérons obtenir un élan supplémentaire de la part de nos partisans, a déclaré le centre Jason Spezza. Nous espérons qu'ils pourront nous transmettre cette inspiration et, espérons-le, qu’ils seront bruyants et en grand nombre. Nous avons commencé sur la route et nous avons constaté à quel point c’est bruyant à New York. Si nous pouvons retourner la faveur. Parfois, l’appui des partisans peut faire pencher la balance. Nous espérons qu'ils pourront nous secouer et nous sommes ravis d'être à la maison.

« Nous avons du plaisir à jouer à la maison et nous croyons que nos partisans seront survoltés. »

Le défenseur Erik Karlsson a ajouté : « C'est plus amusant de jouer ici qu’à l’extérieur et nous sommes impatients de disputer notre premier match éliminatoire à domicile cette année. Espérons que la foule nous stimulera. »

Il ne faut pas s’attarder outre mesure au fait que les Sénateurs n'ont pas gagné un match éliminatoire à domicile depuis le troisième match de la finale de la Coupe Stanley en 2007. MacLean est convaincu que son équipe peut soutirer un avantage de la part de ses partisans ce soir.

« Ils peuvent être le septième joueur et quand les choses vont vraiment bien, ils peuvent nous aider à maintenir le rythme, a-t-il dit. Et ils peuvent nous aider à reprendre notre élan. Nous voulons simplement qu’ils soient des amateurs de hockey canadiens et qu’ils s’amusent pendant la partie. »

La Zone Rouge ouvre ses portes pour le premier match à domicile en séries éliminatoires

Si vous arrivez tôt en prévision du troisième match ce soir, vous trouverez beaucoup de choses à faire dans l'esplanade de la « Zone Rouge » devant l’entrée 1 de la Place Banque Scotia. La Zone Rouge, qui ouvrira deux heures avant le début du match, est aussi l'endroit idéal pour vivre l’ambiance du match même si vous n'avez pas de billet. Ensuite, vous pourrez vous rendre aux restaurants Bert’s Bar ou Frank Finnigan pour suivre toute l'action.

La Zone Rouge propose également du maquillage et des jeux gonflables pour les enfants, ainsi que des prestations sur une scène extérieure. De plus, la station Team 1200 diffusera son émission d’avant-match sur les lieux.

Sous la tente, la Maison de hockey Molson Canadian propose aux amateurs du divertissement d'avant-match, de la nourriture et des boissons. Vous aurez également la chance de rencontrer d’anciens joueurs des sénateurs une heure avant le début de la partie.

Pour des mises à jour régulières au sujet de la Zone Rouge pendant les séries éliminatoires, cliquez ici.


En voir plus