Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs ont hâte d'amorcer la deuxième ronde

par Staff Writer / Ottawa Senators

Le défenseur Tom Preissing estime qu'un trop long congé pendant les séries éliminatoires peut être une arme à double tranchant.

Par Todd Anderson

Après une semaine de repos, les Sénateurs d'Ottawa reprendront finalement le collier jeudi soir à 19 heures, alors qu'ils rendront visite aux Devils au New Jersey pour entreprendre la série demi-finale de l'Association de l'Est.

Le 2e match de la série aura lieu samedi à 20 heures et le tout se transportera à Ottawa pour les 3e et 4e matchs, le lundi 30 avril et le mercredi 2 mai, à 19 heures. Si nécessaire, il y aura un 5e match au New Jersey le samedi 5 mai à 20 heures, un 6e match à Ottawa le lundi 7 mai à 19 heures et un 7e match au New Jersey le mercredi 9 mai à 19 heures.

Lorsque la série débutera jeudi, les Sénateurs auront bénéficié d'une semaine complète sans match, eux qui ont éliminé les Penguins de Pittsburgh 4-1 en première ronde. Les hommes de Bryan Murray ont bien hâte de renouer avec l'action.

« Nous sommes impatients, a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson. Les séances d'entraînement deviennent ennuyeuses actuellement pour nous. À cette période-ci de l'année, nous voulons surtout jouer, et non pas pratiquer. J'ai très hâte à jeudi. »

Le défenseur Tom Preissing, qui a participé à 11 matchs éliminatoires à chacune des deux dernières saisons avec les Sharks de San Jose, affirme qu'il y a plusieurs façons de voir un long congé.

« Une longue période de repos comme celle-ci peut être une arme à deux tranchants, d'expliquer Preissing. Tu apprécies un tel congé car tu en as besoin jusqu'à un certain point, mais c'est difficile de ne pas jouer pendant une semaine. »

Après avoir éliminé Pittsburgh jeudi dernier, les Sénateurs ont obtenu congé les deux jours suivants. Les entraîneurs ont dû improviser des situations, question de garder les joueurs attentifs, depuis la reprise des séances d'entraînement quotidiennes dimanche dernier.

« Leur travail est de nous soumettre à des exercices avec des petites nuances et de nous garder attentifs, a dit Preissing. Nous sommes assez agités. C'est peut-être difficile pour eux, aussi. »

L'entraîneur-chef Bryan Murray est d'avis que lui et son personnel sont aussi impatients que les joueurs.

« J'aimerais bien jouer ce soir, s'est exclamé Murray ce matin. Je pense que les joueurs en ont marre de moi. Je pense qu'ils sont fins prêts, mais nous n'avons pas le choix d'attendre. »

Murray a indiqué que la séance de demain sera d'une durée de 35 à 40 minutes et il accordera une séance facultative aux joueurs, jeudi matin.

En voir plus