Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les Sénateurs en position de force à quelques semaines du repêchage

par Staff Writer / Ottawa Senators
Grâce à la sélection d'espoirs comme Mika Zibanejad, le sixième choix au total en 2011, les Sénateurs se sont construits une profondeur enviable au sein de leur organisation (Photo par François Laplante/Freestyle Photography/OSHC).

TORONTO – À la même époque l’année dernière, les Sénateurs d’Ottawa venaient de connaître une saison désastreuse et ils se présentaient au repêchage de la LNH avec une opportunité d’accélérer le long processus de reconstruction qui leur permettrait de participer aux séries éliminatoires.

Contrairement à ce que plusieurs avaient prévu, la reconstruction n’a pas été aussi longue et la performance des Sénateurs au repêchage de l’année dernière y a été pour quelque chose, même si aucun des joueurs sélectionnés au Minnesota en 2011 n’a disputé assez de matchs dans la LNH pour avoir un impact important lors de la dernière campagne.

Les trois choix de première ronde des Sénateurs en 2011 ont solidifié la profondeur de l’équipe, ce qui a permis au directeur général, Bryan Murray, d’échanger certains jeunes espoirs dans le but d’améliorer l’équipe et d’aider les Sénateurs à atteindre les séries éliminatoires.

« Je considère que notre profondeur est bonne », a dit le directeur du personnel des joueurs, Pierre Dorion à LNH.com présent aux journées d’évaluation. « Cette profondeur a permis à Bryan d‘échanger David Rundblad et un choix de deuxième ronde pour obtenir les services de Kyle Turris, et d’obtenir Ben Bishop en retour de notre choix de deuxième ronde de 2013. »

Ces échanges font en sorte que les Sénateurs n’ont pas autant de choix cette année, eux qui sélectionneront au 15e rang lors du repêchage qui aura lieu à Pittsburgh les 22 et 23 juin. Ils devront attendre à la troisième ronde, avant de sélectionner deux autres joueurs.

« Nous sommes dans une situation complètement différente que l’année dernière, a ajouté Dorion. Nous avions connu une mauvaise saison en 2010-2011. Le repêchage de l’année dernière était très important pour nous et nous avons décidé d’échanger des choix et de jeunes espoirs. La grande différence avec l’année dernière, c’est que nous avions le sixième choix contre le 15e, cette année. Donc, la qualité de la sélection n’était pas la même. »

En 2011, les Sénateurs ont repêché le puissant attaquant suédois Mika Zibenajad, qui a obtenu un essai de neuf matchs avant d’être retourné dans son pays. Ils avaient aussi choisi en première ronde l’attaquant Stefan Noesen (21e), des Whalers de Plymouth, - que Dorion a décrit comme « la plus belle surprise du repêchage » -, et l’attaquant Matt Puempel (24e), des Petes de Peterborough, avant de sélectionner l’attaquant Shane Prince, des 67’s d’Ottawa, en deuxième ronde.

Ajoutez ces noms à ceux de Jakob Silfverberg, Mark Stone et Robin Lehner, sans oublier ceux qui font déjà partie de la formation partante de l’équipe, les jeunes Jared Cowen, Zack Smith, Colin Greening et autres.

Voilà les raisons pour lesquelles Dorion aime bien la situation des Sénateurs à quelques semaines du repêchage.

« Nous avons repêché plusieurs joueurs talentueux, la saison dernière. De plus, nos choix des trois repêchages précédents ont amené beaucoup de profondeur. Quand Bryan et son adjoint Tim Murray sont entrés en poste, nous n’avions cédé que trois joueurs à notre club-école de Binghamton. De plus, nous n’avions que quelques joueurs chez les juniors, la relève était donc peu importante », a révélé Dorion.

« Maintenant, nous avons plusieurs bons jeunes espoirs. Quelques-uns de ces joueurs ont gagné la coupe Calder l’année dernière, tandis que d’autres ont contribué à nos succès cette année. Prenez l’exemple de Jared Cowen, il est arrivé de Spokane, et il a grandement aidé notre club-école de la LAH (Binghamton) à remporter la coupe Calder. Son expérience dans la conquête de la coupe Calder a fait en sorte qu’il a pu mériter un poste avec nous.

« Je considère que nous avons de très bons espoirs à toutes les positions. Certains font déjà partie de l’équipe, d’autres gagneront éventuellement leur poste », a ajouté Dorion.

Avec un 15e choix cette année, Dorion croit que les Sénateurs pourront sélectionner un attaquant qui pourrait éventuellement jouer sur les deux premiers trios ou un défenseur qui pourrait un jour évoluer sur les deux premiers duos, tout cela dépendra de ce que feront les équipes qui sélectionneront avant eux.

« Nous aimons vraiment 14 joueurs, a affirmé Dorion. Il y a 99 pour cent des chances que l’on puisse sélectionner l’un d’eux. »

Dorion ne partage pas l’avis de ceux qui prétendent qu’il y a moins de joueurs talentueux au repêchage de 2012.

« Je considère qu’on y retrouve un bon groupe de jeunes joueurs, a indiqué Dorion. Comme tous les autres repêchages, il y a de très bons joueurs au sommet. Les bons défenseurs disponibles sont plus nombreux que les bons attaquants, les gens sont donc portés à croire que le repêchage est de moins bonne qualité car il n’y a pas l’aspect offensif à proprement parlé.

« Les bons défenseurs te permettent de gagner des matchs, c’est la raison pour laquelle je considère que le repêchage de cette année est très bon. »

Même si Dorion et son personnel considèrent que les journées d’évaluation qui se déroulent cette semaine sont importantes, ils intervieweront 55 espoirs, - certains plus d’une fois – le directeur du personnel des Sénateurs ne croit pas qu’il y aura beaucoup de changements sur la liste finale à la suite de ces entrevues et des tests physiques.

« Nous allons peut-être effectuer des modifications mineures, mais pas de changements importants, a-t-il dit. Un espoir ne peut pas passer de la 60e à la 20e place à la suite d’une simple entrevue, mais il peut glisser de la 20e à la 19e. Tu dois considérer plusieurs choses, l’entrevue, les tests physiques, mais le facteur le plus important demeure la manière qu’il joue et comment tu vois son développement.

« De toutes les équipes au sein desquelles j’ai travaillé, aucune n’a apporté de modifications importantes à la suite des journées d’évaluation », a révélé Dorion,

Et quand viendra le temps pour les Sénateurs de monter sur la scène à Pittsburgh pour faire connaître leur premier choix, vous pouvez être certains que la liste sera strictement respectée peu importe la position du joueur.

« Tu dois sélectionner le meilleur joueur disponible, a dit Dorion. Je sais que les gens n’aiment pas entendre cela, mais quand tu es trop concentré sur une position, tu te mets dans le trouble. »

Author: Arpon Basu | Correspondant LNH.com

En voir plus