Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Les probabilités n'ont pas joué en faveur des Sens

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Pour un instant, Bryan Murray a estimé qu'il avait touché le gros lot de la loterie.


Cependant, contre toute attente, ce fut la soirée des Devils.

Mais les Sénateurs d'Ottawa se considèrent à peine perdants à la loterie du repêchage de la LNH, qui leur a coûté un rang en première ronde des assises de 2011.

Les Sénateurs détenaient le 5e rang de sélection au repêchage de 2011, qui aura lieu les 24 et 25 juin au Xcel Energy Center de St. Paul, au Minnesota. Lorsque le vice-président de la Ligue nationale de hockey, Bill Daly, a dressé un logo des Islanders de New York pour le cinquième choix, cela signifiait qu’Ottawa avait potentiellement gagné la loterie et le premier choix.

« C'est ce que je pensais dans l’immédiat », a dit Murray par conférence téléphonique depuis Toronto. « Je pensais aux probabilités, la façon dont les choses se passait. J'ai vraiment senti à ce moment-là que nous avions une chance (d’obtenir le premier choix au total). »

Le sentiment n'a pas duré longtemps. Il s'est avéré que ce sont les Devils du New Jersey – qui n'avaient que 3,6 pour cent de chances de gagner la loterie – qui sont sorti, reléguant les Sénateurs au sixième rang.

Les équipes qui gagnent à la loterie ne peuvent pas être déplacées de plus de quatre rangs dans l’ordre du repêchage. Ainsi, les Devils, dont le rang duquel ils ont terminé la saison régulière leur assurait la 8e place au premier tour, sélectionneront désormais quatrième. Ce résultat a relégué les Islanders de New York au cinquième rang et les Sénateurs, en sixième place.

Pour la deuxième année consécutive, les Oilers d'Edmonton obtiendront le premier choix au total au repêchage. L'Avalanche du Colorado sélectionnera en deuxième position, suivie des Panthers de la Floride en troisième.

Dans un repêchage dans lequel presque tout le monde s’entend pour dire qu’il n'y a pas de premier choix évident, Murray ne se préoccupe guère du fait que sa formation ait perdu un rang en première ronde. Surtout pas quand un joueur de la qualité en le centre des Voltigeurs de Drummondville Sean Couturier, par exemple. Ce dernier était auparavant considéré comme un candidat pour le premier choix au repêchage et il occupe actuellement le sixième rang parmi les patineurs nord-américains au dernier classement de la Centrale de recrutement de la LNH.

Oui, chers amis, il ya beaucoup de profondeur au sommet.

« Il n'y a pas de joueur dominant au sommet », a dit Murray pour illustrer l’impression générale de la cuvée de 2011. « Il n'y a pas de Crosby (Sidney) ni d’Ovechkin (Alex), nous avons tous entendu cela plusieurs fois. Il y a quelques joueurs qui sont plus susceptibles d'être préférés par les éclaireurs. Nous avons certainement six ou sept joueurs sur une liste prioritaire que nous considérons comme de bons joueurs et qui auront une chance de jouer l'an prochain.

« Que ce soit au camp ou non, cela reviendra au joueur. Mais nous allons obtenir un bon joueur avec le 6e choix, c'est certain. »

La plupart des experts du repêchage croient que le centre centre Ryan Nugent-Hopkins, des Rebels de Red Deer, et deux Suédois – le défenseur Adam Larsson, de Skelleftea, et l'ailier Gabriel Landeskog, des Rangers de Kitchener – seront les premiers de classe en 2011. Ensuite, les opinions varient sur les quelque six autres candidats.

« Il suffit de regarder une vue d’ensemble, il y a trois défenseurs de qualité qui seront probablement réclamés parmi les huit ou neuf premiers, a déclaré Murray. Je pense qu'il y a trois ou quatre attaquants qui sont vraiment des joueurs de qualité. Il suffira de savoir qui sera encore là et ceux que nous identifierons à ce moment-là. »

Alors que Murray doute que les Oilers ou l’Avalanche aient la tête à vouloir négocier, il se dit prêt à échanger quelques rangs si cela s’avère qu’une préférence identifiée par Ottawa est à portée de main. Les Sénateurs ont certainement des munitions pour le faire, car ils possèdent également le choix de première ronde des Predators de Nashville (21e au total actuellement) et deux choix de deuxième ronde.

« Je soupçonne que le premier et le deuxième choix ne seront pas disponibles, a déclaré Murray. Mais je pense qu'après cela, les équipes souhaiteraient discuter. S’il y a un type que nous aimons et qui est toujours là aux numéros trois ou quatre, nous allons créer des ouvertures afin de faire bouger les choses s'ils souhaientent parler. »

Cependant, la profondeur de cette cuvée est considérée comme assez intéressante, si bien que les Sénateurs, avec leurs cinq premières sélections, pourraient se retrouver avec de nombreux bons espoirs pour l'avenir.

« Avec un deuxième choix de première ronde, nos acolytes estiment que nous avons une possibilité réelle d'obtenir un bon joueur, a déclaré Murray. On s’attend au même scénario au deuxième tour. Ils joueront dans la LNH, c'est juste une question de temps, c'est tout. »


En voir plus