Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

« Le meilleur cadeau de Noël qui soit » pour la famille Foligno

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Certains pourraient penser que la chance sourit à une famille qui vit et qui mange du hockey.


Ou peut-être, comme le dirait Nick Foligno avec émotion, que l’esprit d’une d'une femme exceptionnelle continue de se faire sentir chaque jour.

Quoi qu'il en soit, il s’agira en effet d’une soirée particulière pour le clan Foligno, alors que les Sénateurs d'Ottawa affronteront les Sabres de Buffalo à la Place Banque Scotia (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). L’attaquant Marcus Foligno, âgé de 20 ans, disputera son premier match dans la Ligue nationale de hockey, dans l’uniforme des Sabres. Il est le frère cadet de Nick, qui a joué son 300e match dans la LNH il y a une semaine.

Depuis que la famille a appris la nouvelle tard hier après-midi, c'est la course folle pour organiser le transport en vue du match de ce soir. Foligno estime qu’environ une trentaine de personnes, des amis et membres de la famille, seront présentes dans l’assistance — plus particulièrement son père, Mike Foligno, une ancienne vedette des Sabres.

Même si le groupe compte une grande absente en sa mère, Janis Foligno, qui est décédée après une longue bataille contre le cancer il y a deux ans, Nick soupçonne qu’elle a joué un rôle pour ce qu’il qualifie de « meilleur cadeau de Noël que nous n’ayons jamais eu. »

« Nous avons le sentiment que ma mère a quelque chose à voir avec cela et c'est vraiment spécial », a déclaré Foligno après la séance d’entraînement d'avant-match des Sénateurs, plus tôt aujourd'hui. « Toute la famille est enthousiaste et ce sera certainement une soirée particulière. Mes tantes, mes oncles, ma grand-mère — la mère de ma mère — et des amis seront tous présents. Ils sont tous en provenance principalement de Sudbury (la ville natale des Foligno) et certains de Buffalo.

« Cela aurait pu survenir n'importe où ailleurs, mais ce sera à cinq heures de route de notre ville natale et ils sont tous en mesure de venir ici, donc c'est assez spécial pour tout le monde. Nous en avons parlé toute la journée hier. J'ai été réellement surpris à quelle vitesse 30 personnes peuvent tout laisser tomber et aller à un match. »

La Place Banque Scotia est aussi l’endroit où Nick a marqué son premier but dans la LNH et qu’il a fait le « saut à la Foligno » pour rendre hommage à son père. De plus, il a croisé le fer avec Mike Foligno il y a près d’un an, alors que ce dernier était entraîneur-adjoint chez les Ducks d'Anaheim.

« C'est une belle occasion pour nous deux », a déclaré Foligno au sujet de sa première chance de disputer un match contre Marcus, un attaquant de 6’2’’ et 215 livres. « J'ai appris à jouer contre mon père l'année dernière et maintenant contre mon frère. Espérons que nous aurons de le faire longtemps. Nous sommes très chanceux d'être capables de faire cela, surtout qu’il (Marcus) disputera son premier match contre moi. C'est très excitant pour toute la famille. »

Il y a un an, Foligno vantait les mérites de son frère lorsque Marcus a étonnamment obtenu un poste au sein d'Équipe Canada pour le Championnat mondial junior 2011, un événement qui a été présenté à Buffalo, ironiquement, le lieu de naissance des deux frères à l’époque où le paternel Mike évoluait pour les Sabres. Le fait qu’ils deviennent des adversaires dans la LNH aussi rapidement semble relever du surréalisme.

« Le temps passe tellement vite, a déclaré Foligno. Mais cela témoigne de la volonté de Marcus à travailler fort pour perfectionner son jeu et d’en arriver là. Je n'avais aucun doute qu'il pouvait y parvenir. C'était juste une question d’obtenir une occasion de se faire valoir. Heureusement, il a été rappelé par les Sabres de Buffalo (des Americans de Rochester, leur filiale dans la LAH) et espérons qu’il pourra en tirer le meilleur parti. »

« Je pense que ce sera un peu bizarre quand je l’apercevrai sur la patinoire (ce soir), mais ça va être très amusant et je suis sûr que nous allons tous les deux en rire. Les émotions du match prennent le dessus par la suite et il devient de notre devoir de faire de notre mieux. Mais je sais que Marcus est tellement excité. Je lui ai parlé hier soir et il est tellement ravi de l'occasion. »

Ce soir marque également le premier match du centre Kyle Turris dans l’uniforme des Sénateurs, lui qui a été obtenu des Coyotes de Phoenix au cours du week-end en retour du défenseur David Rundblad et un choix de deuxième ronde au repêchage de 2012. Turris évoluera sur un trio avec Foligno et Erik Condra pour commencer le match.

« Nous allons l’utiliser en compagnie de bons joueurs afin de voir ce qu’il peut faire », a déclaré l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, au sujet de Turris, âgé de 22 ans et choisi au troisième rang au total lors du repêchage de la LNH en 2007. « Nous pensons qu’il est un excellent et nous attendons de lui qu'il joue bien. »

Il y a un jalon important qui pourrait être atteint ce soir, également, alors que le capitaine Daniel Alfredsson — qui est revenu en position pour un poste dans l’alignement partant au scrutin populaire en vue du Match des étoiles 2012 de la LNH — est à seulement deux buts d'atteindre la marque des 400 en carrière. La saison dernière, Alfredsson a atteint le plateau des 1 000 points en carrière contre les Sabres, en grande pompe lors d’un tour du chapeau dans une victoire de 4-2 d'Ottawa, le 22 octobre 2010.

En bref

Alors que les deux vétérans défenseurs Sergei Gonchar et Filip Kuba effectueront leur retour au jeu ce soir après s’être remis de leurs blessures, Brian Lee sera laissé de côté, tout comme l'ailier Bobby Butler, qui laissera sa place pour l'arrivée de Turris... Le nouveau venu des Sénateurs a écouté l'avis de sa famille et ses amis en choisissant le chandail numéro 7 qu'il va porter à Ottawa. « J'ai pensé qu'il était temps de changer et de me départir du 91 », a déclaré Turris au sujet de son numéro porté chez les Coyotes. « Je ne pensais pas que le 89 (son année de naissance) était approprié, alors j'ai simplement choisi le 7. » L'ailier Milan Michalek a patiné en solitaire avant l’entraînement d’aujourd'hui, sa première présence sur la patinoire depuis qu'il a subi une commotion cérébrale, il y a une semaine à Buffalo. Cela a accru la possibilité de revoir le deuxième meilleur buteur de la LNH (19) plus tard cette semaine. « C'est formidable, a déclaré MacLean. « Ce fut une bonne journée. Il se sentait vraiment bien. Nous considérons cela comme un point positif. »


En voir plus