Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Le jeu est le même aux yeux de Hunt

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Dans l’esprit de Curtis Hunt, il s’agissait d’une étape logique à franchir dans la carrière d’un entraîneur.


Mais essentiellement, ça demeure la même chose pour l’entraîneur-adjoint des Sénateurs d’Ottawa, qui a joint l’organisation cette saison après avoir passé les sept dernières campagnes à titre d’entraîneur-chef chez les Warriors de Moose Jaw et les Pats de Regina, de la Ligue de hockey de l’Ouest, dans sa province natale de la Saskatchewan.

« J’en ai beaucoup appris, c’est certain », a déclaré Hunt à propos de son premier emploi d’entraîneur dans la Ligue nationale de hockey. « Au bout du compte, le jeu est le même. Tu sors la rondelle de ta zone et tu l’envoies dans la zone adverse pour créer des chances de marquer en étant prévisible à l’intérieur de ton groupe.

« Il y a une période d’adaptation du point de vue de la vitesse (au calibre de la LNH) mais, au-delà de cela, le travail est sensiblement le même. L’aspect que j’apprécie le plus est l’interaction avec les joueurs. »

Même si l’on pourrait dire que le rêve de nombreux entraîneurs est d’aboutir dans la LNH, Hunt ne s’attarde pas trop à ce point de vue.

« C’est le plus haut niveau et je crois qu’ensuite, c’est le Championnat du monde et les Jeux olympiques, dit-il. Chaque calibre possède sa particularité, mais on n’y pense pas vraiment, car le rêve continue. On arrive ici et il faut être compétitif, il faut monter les échelons au classement, il faut faire en sorte de connaître du succès en séries éliminatoires et avoir une chance de gagner le trophée ultime.

« On continue de travailler chaque jour sans jamais se dire “J’y suis arrivé”. Je jouis d’une occasion spéciale, donc c’est important de garder les pieds sur terre et de travailler chaque jour et de faire tout en mon possible, autant sur la glace qu’à l’extérieur, pour m’assurer que notre équipe ait une chance de gagner chaque soir. »

Hunt côtoie un individu qu’il connaît bien derrière le banc des Sénateurs. Il a retrouvé Craig Hartsburg, avec qui il a connu des moments de gloire avec Équipe Canada lors de deux derniers championnats mondiaux de hockey junior. Leurs antécédents en tant que joueurs actifs diffèrent considérablement – Hartsburg fut un défenseur vedette chez les North Stars du Minnesota dans la LNH, tandis que Hunt a passé neuf saisons dans les mineures après avoir été repêché par les Canucks de Vancouver en 1985 – mais ils sont manifestement sur la même longueur d’onde en tant qu’entraîneurs.

« Nos parcours sont très différents, mais nous partageons la même vision du jeu », a déclaré Hunt, âgé de 42 ans et originaire de North Battleford, en Saskatchewan. « Je crois que nous avons développé, au-delà de l’amitié, simplement une confiance et une éthique de travail sur la façon de faire les choses. »


En voir plus