Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

La chimie de Heatley et Spezza au CMJ

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Tout tournoi a une fin, mais l’amitié demeure.


C’est la réalité pour plusieurs participants du Championnat mondial junior de l’IIHF. Plusieurs années après avoir participé à cet événement prestigieux, plusieurs joueurs continuent de parler de leur aventure avec Équipe Canada. C’est le sujet de prédilection partout dans la Ligue nationale de hockey au tournant de l’année.

« Il y a du plaisir et des amitiés qui se forgent et qui dureront longtemps », a déclaré le centre des Sénateurs d’Ottawa, Jason Spezza, à propos de son expérience au mondial junior, qui s’est étendu pendant trois tournois entre 2000 et 2002. « Cela fait presque 10 ans maintenant depuis mon premier tournoi et encore, lorsque nous affrontons des joueurs (qui y ont participé), nous en parlons dans les couloirs.

« C’est un tournoi très spécial. Vous passez Noël ensemble et c’est très impressionnant. »

Spezza a déclaré que « mon plus gros souvenir est d’avoir rencontré et côtoyé les gars. Plusieurs demeurent des amis encore aujourd’hui. J’ai joué dans le junior avec Steve Ott (des Stars de Dallas) et j’étais son cochambreur au mondial junior. Jarret Stoll (des Kings de Los Angeles) fut un de mes coéquipiers au mondial junior et nous nous parlons régulièrement. »

Spezza et son coéquipier des Sénateurs Dany Heatley sont devenus des amis au mondial junior, au sein d’Équipe Canada qui avait remporté la médaille de bronze en 2000 à Skelleftea, en Suède, et 2001 à Moscou (Spezza a aussi remporté l’argent avec le Canada en 2002 en République tchèque).

Heatley a su presque immédiatement qu’il avait déniché un compagnon de trio idéal.

« Nous n’avions pas marqué une tonne de buts, mais il y avait définitivement une chimie entre nous », écrivait-il dans son livre récemment paru et intitulé Dominant Dany Heatley. « J’étais un peu aigri au tournoi (de 2000), ce qui était frustrant. J’ai frappé le poteau tellement de fois, tout comme Jason. Toutefois, j’ai apprécié d’avoir joué avec lui. »

Pour Spezza, le seul fait d’avoir fait l’équipe de l’édition 2000 en tant que joueur de 16 ans fut une certaine surprise.

« Je ne pensais pas me retrouver là, a-t-il dit. Je savais qu’en allant au camp (de sélection) qu’ils m’invitaient (ainsi que le défenseur Jay Bouwmeester) possiblement pour acquérir un peu d’expérience. La seule façon pour faire l’équipe était de connaître un camp exceptionnel.

« Les choses se sont bien passées pour nous. La rondelle roulait pour moi et il jouait très bien, donc je pense que nous avons causé des surprises. »

Heatley a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 2006 à Turin et dans plusieurs championnats mondiaux (Spezza fut un coéquipier au Championnat mondial 2008 de l’IIHF à Québec et Halifax). Il a savouré toutes les occasions qu’il a eu d’enfiler le chandail de la feuille d’érable en affirmant « vous ne pouvez pas savoir à quel point j’adore jouer pour mon pays. »

« Vous savez que tout le pays est derrière vous, d’ajouter Heatley. En grandissant, vous prenez conscience de la passion et c’est un sentiment particulier. Lorsque vous jouez dans votre propre équipe (de la LNH), vous savez que la ville est derrière vous, mais lorsque vous allez dans une autre ville, vous êtes l’ennemi.

« Toutefois, avec Équipe Canada, il s’agit de la patrie, de gagner pour le pays. C’est un sentiment incroyable de jouer pour le Canada. »


En voir plus