Skip to main content
Officiell sajt Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Howden défie les probabilités pour devenir un choix recherché au repêchage

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Quand il avait six ans, Quinton Howden s’est fracturé le fémur si gravement dans un accident de bicyclette qu’il lui a fallu un plâtre sur tout le corps jusqu’à la poitrine pendant deux mois. Aujourd’hui, son coup de patin est ce qui fait d’Howden un potentiel choix de première ronde au repêchage de la LNH 2010 qui aura lieu les 25 et 26 juin à Los Angeles  (Claus Andersen/Getty Images).
(Note de l’éditeur: ceci est une série de reportages sur les espoirs qui pourraient être disponibles quand les Sénateurs d’Ottawa effectueront le 16e choix au repêchage de la LNH 2010 qui aura lieu les 25 et 26 juin à Los Angeles. Les choix sont établis en fonction des classements de plusieurs organismes, dont le Dépistage central de la LNH).


Demandez à n’importe quel dépisteur d’évaluer le talent de Quinton Howden et sans aucun doute il parlera immédiatement du plus grand atout du centre des Warriors de Moose Jaw.

«Un des meilleurs, sinon le meilleur, patineurs dans la Ligue (de hockey de l’Ouest), en fonction de sa taille, a dit Peter Sullivan, du Dépistage central de la LNH, quand NHL.com lui a posé la question au sujet de Howden, qui mesure 6-2 et pèse 182 livres. Son coup de patin est très bon pour sa grandeur. Sa menace est sa vitesse, non seulement pour marquer des buts, mais pour provoquer des revirements.
Il est excellent pour tuer les punitions. Il est toujours une menace sur la glace. S’il a un pas d’avance sur quelqu’un, il est parti.»

C’est ce niveau de coup de patin, ainsi que son jeu dans les deux sens de la patinoire, qui a évelé Howden au 16e rang des classements des Services internationaux de dépistage du 1er juin — exactement là où se trouve le choix des Sénateurs d’Ottawa dans la première ronde du repêchage de la LNH 2010 qui aura lieu les 25 et 26 juin à Los Angeles. Le Dépistage central de la LNH a classé le joueur de 18 ans originaire de Winnipeg au 19e rang parmi les patineurs nors-américains dans son classement final de la saison.

Il y a toutefois eu des moments plus sombres, il n’y a pas si longtemps, quand Howden et ses parents, Sheldon et Krystal, n’auraient pas envisagé une telle idée. À six ans, Howden s’est fracturé un fémur dans un accident de bicyclette et sa jambe a été mutilée si gravement qu’il a passé huit semaines dans un plâtre sur tout le corps. Il a passé pratiquement tout ce temps dans un fauteuil roulant.


«Le plâtre montait tout le long de cette jambe, jusqu’à ma poitrine, puis redescendait le long de l’autre jambe, a raconté Howden, âgé de 18 ans. Je faisais le grand écart avec une barre au milieu qui retenait le tout.
«C’était pas mal difficile, mais il fallait passer au travers. Tous les enfants ont leurs bons jours et leurs mauvais, etc. C’étaient mes mauvais jours, mais j’ai passé au travers.»

Après beaucoup de thérapie physique intensive pour renforcer la jambe, Sheldon Howden a pris la décision d’inscrire son fils au hockey — même si les médecins doutaient de sa capacité pour patiner. Mais Howden ne voulait pas qu’on l’en empêche, en disant «J’ai simplement profiter de cette occasion.»

Et il y a deux ans, Howden a réussi 121 buts et 76 passes en seulement 51 matches au hockey midget AA. C’était suffisant pour convaincre les Warriors d’en faire leur premier choix au repêchage bantam de la LHOu 2007. Pendant tout ce temps, sa volonté était soutenue par les médecins qui lui avaient un jour dit qu’il ne pourrait jamais devenir un athlète.


«Cela m’a beaucoup motivé dans la vie, d’essayer de prouver aux gens qu’ils se trompaient, a dit Howden. Regardez moi maintenant — J’ai l’occasion maintenant et j’en profite.»
Ironiquement, toutefois, cette passion et cette volonté d’avoir du succès se manifestent surtout dans un domaine dans lequel on lui a un jour dit qu’il y avait peu d’espoir.


«Je pense que les défis qu’il a eus quand il était plus jeune l’ont probablement aidé à avoir la volonté de devenir un joueur professionnel, a dit l’entraîneur du Moose Jaw, Dave Hunchak, à NHL.com. Il est quelqu’un qui a beaucoup de talent comme patineur. Il peut passer de la vitesse 2 à la vitesse 5 et c’est un point fort, de l’habileté naturelle, cette volonté qu’il a de devenir un joueur professionnel.»

En voir plus