Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Heatley ne modifiera pas les plans au repêchage

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Qu'il y ait transaction ou non impliquant Dany Heatley au repêchage 2009, les Sénateurs prévoient obtenir un espoir de qualité avec leur choix de première ronde (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Il va peut-être aider ou non les Sénateurs d’Ottawa à améliorer leur rang de sélection au repêchage amateur de 2009.


Cependant, qu’il y ait transaction ou non impliquant Dany Heatley au cours des prochains jours, le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, affirme que les choses se poursuivront normalement en ce qui a trait à la fin de semaine des assises du repêchage à Montréal. Ainsi, le club ira de l’avant avec son objectif de sélectionner le meilleur joueur disponible lorsqu’il parlera au neuvième rang en première ronde.

Même si en transigeant Heatley – qui a demandé à être échangé – permettrait aux Sénateurs de sélectionner à un rang plus élevé lors de la première ronde qui aura lieu vendredi soir au Centre Bell, Murray préfère ne pas mettre ses billes sur cette avenue.

« Je crois que le repêchage est un dossier complètement à part (d’une transaction impliquant Heatley) », a déclaré Murray aux journalistes, lundi. « Personne ne m’a encore offert un choix très élevé en ce moment. Il y a quelques équipes devant nous (dans les rangs de sélection) qui ont démontré de l’intérêt, mais, à moins d’avoir quelque chose de concret, cela n’affectera pas nos plans. »

Et cela ne viendra pas perturber l’intention des Sénateurs de suivre leur philosophie adoptée pour le repêchage.

« Avant que cet épisode ne survienne, nous avions dressé notre liste (de candidats). Nous allons suivre notre liste, a déclaré Murray. Nous avons nos préférences. Il y a huit joueurs qui partiront avant notre tour. Si l’un d’eux glisse au neuvième rang, nous allons le réclamer au moment venu. Nous savons qui nous voulons. Reste à savoir si nous serons assez chanceux pour l’obtenir.

« Nous allons repêcher sans aucun doute un bon joueur. Est-ce qu’il sera en mesure de jouer (dans la Ligue nationale) cette année, je n’en ai aucune idée. Je sais que les trois meilleurs espoirs (John Tavares, Victor Hedman et Matt Duchene) font couler beaucoup d’encre et avec raison, car ils sont d’excellents joueurs. Nous sommes convaincus d’obtenir un bon candidat au neuvième rang. »

L’adjoint au directeur général, Tim Murray, reconnait que la première ronde ne sera pas une tâche facile, étant donné qu’il y a beaucoup de joueurs de talent dans ce repêchage qui ne manque pas de profondeur selon la plupart des dépisteurs de la LNH.

« Je crois que nous aurons une meilleure idée des intentions des équipes lorsque nous serons sur le plancher, dit-il. Ce sera difficile d’accéder dans les cinq ou six premiers rangs, mais si nous parvenons à faire une offre alléchante, cela incitera les équipes à réfléchir. D’après moi, il sera difficile d’obtenir un rang plus élevé, mais nous verrons, car nous aurons l’occasion de discuter avec des gens en face à face. »

Avant que cet épisode ne survienne, nous avions dressé notre liste (de candidats). Nous allons suivre notre liste. Nous avons nos préférences. Il y a huit joueurs qui partiront avant notre tour. Si l’un d’eux glisse au neuvième rang, nous allons le réclamer au moment venu. Nous savons qui nous voulons. Reste à savoir si nous serons assez chanceux pour l’obtenir. - Brian Murray
Dans le dossier de Heatley, même si Bryan Murray a indiqué « qu’une équipe a une proposition qui s’approche de ce que je désire », il a dit qu’aucune transaction n’est imminente. Il demeure optimiste que quelque chose puisse se produire lorsque les directeurs généraux du circuit seront réunis à Montréal pour le repêchage.

« Les DG savent qu’il est un bon joueur de hockey, a déclaré Murray. Ils sont au courant qu’il y a des circonstances, semble-t-il, qui auraient incité Heatley à demander d’être échangé. Donc, s’ils veulent obtenir un joueur d’une telle qualité, ils devront en payer le prix.

« Il se pourrait que j’écoute une offre déjà soumise, mais elle ne figure pas dans mes attentes en ce moment. Je tente d’obtenir le meilleur joueur possible et d’autres éléments qui en valent la peine. »

Murray garde bon espoir d’obtenir une bonne offre pour Heatley.

« J’ai toujours pensé de la même façon : si tu veux un joueur, tu dois faire une offre pour l’obtenir, dit-il. Si tu ne le désires pas nécessairement, tu vas peut-être négocier de façon moins intense. J’ose croire que quelqu’un va certainement déposer une offre sérieuse dans le but d’obtenir (Heatley) car il constituera un ajout important dans une équipe. »


En voir plus