Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Heatley : La clé est dans la pratique

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il est peut-être simplement doué ou c'est peut-être même un peu héréditaire chez lui.


Mais Dany Heatley admet que ce ne sont pas seulement les bons gènes qui sont à l’origine des deux saisons consécutives de 50 buts, qu’il a réussi à ses deux premières campagnes avec les Sénateurs d’Ottawa.

« J’ai des aptitudes », de confier Heatley à propos de ses habiletés autour du filet qui ont fait de lui un marqueur d’élite dans la Ligue nationale de hockey. « Mais, j’ai joué beaucoup au hockey balle lorsque j’étais jeune et décoché de nombreux tirs dans la cour arrière. Je décoche encore des lancers lors des saisons estivales.

« J’estime que la clé est de lancer souvent, à répétition et beaucoup de tirs sur réception. Je suis un adepte de la répétition sur la patinoire et de la pratique de différents types de lancers. C’est l’une des meilleures façons pour améliorer cet aspect du jeu. »

Il en demeure pas moins que Heatley croit qu’il était probablement destiné à devenir un bon marqueur. Vous voyez, c’est de famille.

« Lorsque mon père jouait, il était un attaquant et un marqueur, je crois que c’est pour cette raison que je voulais devenir comme lui, de confier Heatley. Tu peux être doué pour cet aspect du jeu ou non. J’ai toujours eu un talent pour cela et c’est une facette du jeu qui m’amuse le plus, soit de marquer des buts. »

Durant ses années dans les rangs juniors à l’Université du Wisconsin, Heatley a découvert qu’il avait un don particulier pour compter des buts.

« Bien des joueurs sont des marqueurs habituels lorsqu’ils sont plus jeunes, mais lorsqu’ils continuent à le faire à ce niveau (junior), cela signifie qu’ils ont un véritable talent », dit-il.

Deux ans plus tard, Heatley enfilait 41 buts avec les Thrashers d’Atlanta, l’équipe qui l’avait sélectionné au deuxième rang au total lors du repêchage amateur de la LNH en 2000. Pendant cette même saison, il a réussi quatre filets au match des étoiles de la LNH et il fut choisi joueur par excellence de la rencontre.

Depuis qu’il s’est joint aux Sénateurs en 2005-2006, il a élevé davantage son calibre de jeu. Il n’est pas rare de voir Heatley demeurer sur la glace après les entraînements pour décocher des lancers dans un filet désert de plusieurs angles, question d’affiner ses techniques.

« Lorsque je me retrouve seul à décocher des tirs au filet, je vise uniquement près des poteaux et de la barre horizontale, dit-il. Je me lance ce genre de défi, question d’évaluer combien de lancers me faut-il pour atteindre la cible à la gauche sous la barre horizontale ou le poteau droit. C’est plus au moins une tactique pour écouler le temps tout en décochant une centaine de tirs. C’est plaisant. »

Heatley est aussi choyé par sa rapidité d’exécution avec la rondelle qui le sert bien lorsqu’il dispose suffisamment d’espace, pendant des situations serrées.

« C’est un aspect dont je travail en essayant de me défaire de la rondelle le plus rapidement possible, dit-il. Plus je le mets en pratique, plus je m’y habitue et plus je m’améliore. »

En voir plus