Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Cheechoo aura une autre chance avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après avoir disputé les 25 derniers matchs de sa saison dans la Ligue américaine, Jonathan Cheechoo revient dans l'alignement des Sénateurs ce soir pour le 4e match de leur série contre les Penguins (Christian Petersen/Getty Images).
Consultez les notes de match de la LNH pour le 4e match de la série Sénateurs-Penguins.


Une occasion de se racheter qui ne pouvait pas arriver à un meilleur moment pour Jonathan Cheechoo, à un moment plutôt crucial pour les Sénateurs d’Ottawa.

Après avoir connu des difficultés à marquer des buts au cours des deux derniers matchs, les Sénateurs se tournent vers l’ancien récipiendaire du trophée Maurice Richard afin de créer des étincelles à l’attaque pour l’affrontement crucial de ce soir contre les Penguins de Pittsburgh.

Ottawa se doit de remporter le 4e affrontement de la série quart de finale de l’Association de l’Est à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, CBC, 104,7 FM Souvenirs garantis). Les Penguins mènent la série 2-1 et, avec une victoire ce soir, les champions de la Coupe Stanley pourraient fermer les livres jeudi soir au Mellon Arena à Pittsburgh.

Depuis qu’ils ont réussi à inscrire cinq buts contre le gardien des Penguins Marc-André Fleury lors d’une victoire au premier affrontement, les Sénateurs ont été limités à seulement trois buts au cours des 120 dernières minutes de jeu. Cheechoo arrive, avec une impressionnante feuille de route en séries éliminatoires. En cinq participations précédentes en séries avec les Sharks de San Jose, il a produit 16 buts en 58 matchs.

« Il a une réputation de marqueur », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs Cory Clouston en expliquant sa décision d’insérer Cheechoo. « En ce moment, nous avons besoin de quelqu’un qui, s’il peut saisir l’occasion, pourrait changer la tournure du match avec un tir. Nous croyons qu’il est ce type de joueur. »

Cheechoo, qui a été rétrogradé aux Senators de Binghamton dans la Ligue américaine au début de février, espère pouvoir répondre au défi lors de son retour à Ottawa.

« Je vois cette occasion comme étant une chance d’aider l’équipe peu importe la façon », a déclaré l’athlète de 29 ans de Moose Factory, en Ontario. « Je vais venir ici pour travailler le plus fort possible et j’espère apporter des résultats positifs... Ce fut une longue année, mais je suis heureux d’avoir une chance, de jouer en séries et j’entends en profiter. »

Il a une réputation de marqueur. En ce moment, nous avons besoin de quelqu’un qui, s’il peut saisir l’occasion, pourrait changer la tournure du match avec un tir. Nous croyons qu’il est ce type de joueur. - Cory Clouston
Son ancien casier dans le vestiaire des Sénateurs est maintenant occupé par Matt Cullen. Mais ironiquement, il a hérité de la place occupée jadis par Milan Michalek, dont la saison est terminée en raison d’une blessure à un genou. Les deux joueurs ont été obtenus des Sharks dans la transaction qui a envoyé Dany Heatley à San Jose.

Alors que Michalek a connu rapidement du succès offensivement, en réussissant un tour du chapeau à son sixième match dans l’uniforme des Sénateurs, Cheechoo a connu une saison de misère avec une récolte de cinq buts, sa pire fiche à ce chapitre, avant d’être expédié à Binghamton. Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, avait déclaré à l’époque qu’il souhaitait que Cheechoo retrouve sa touche de marqueur avec les B-Sens et cela semble s’être concrétisé, alors que l’attaquant a totalisé huit buts et 14 points en 25 matchs.

En cours de route, Cheechoo n’a jamais perdu son enthousiasme qui l’avait rendu populaire auprès de ses coéquipiers dans le vestiaire d’Ottawa et avec des journalistes affectés à la couverture de l’équipe.

« C’est un très bon groupe de joueurs et peu importe ce qui arrive, c’est le hockey et on joue pour les gars dans le vestiaire », a déclaré Cheechoo, qui amorcera la rencontre de ce soir sur le quatrième trio avec Jesse Winchester et Zack Smith. « Je vais jouer avec intensité (ce soir). Mon but ultime est de gagner la Coupe Stanley et j’ai une chance de laisser ma contribution et aider l’équipe ici. C’est ce que je veux essayer de faire.

« Pour gagner la Coupe Stanley, tout le monde doit contribuer et j’espère que notre trio pourra tirer son épingle du jeu. »

Il compte sur son expérience en séries éliminatoires pour aider ses coéquipiers ce soir.

Je vois cette occasion comme étant une chance d’aider l’équipe peu importe la façon. Je vais venir ici pour travailler le plus fort possible et j’espère apporter des résultats positifs... Ce fut une longue année, mais je suis heureux d’avoir une chance, de jouer en séries et j’entends en profiter. - Jonathan Cheechoo
« J’ai participé aux séries pendant la majeure partie de ma carrière, a dit Cheechoo. Je sais que ce ça prend. C’est un peu plus intense, ardu et il y a moins de choses qui sont autorisées. Il faut batailler un peu plus fort pour aller devant le filet et marquer des buts. J’espère être en mesure de faire cela ce soir. »

Le dernier point soulevé par Cheechoo devrait s’appliquer aussi à tous les autres membres des Sénateurs, afin de rendre la vie plus difficile pour le gardien des Penguins Marc-André Fleury, qui n’a eu qu’à faire face à seulement 42 tirs au cours des deux derniers matchs de la série.

« C’est notre plan, a déclaré le centre Mike Fisher. Il (Fleury) voit trop souvent la rondelle et nous devons nous assurer de nous trouver aux endroits où les retours de lancer se retrouveront. Nous devrons faire les efforts nécessaires afin d’y parvenir. »



En voir plus