Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Chara c. Thornton - Prise 4 ce soir

par Staff Writer / Ottawa Senators

Dominik Hasek effectue ses étirements lors de l'entraînement d'avant-match des Sénateurs, jeudi matin. Photo: OSHC

par Todd Anderson
L'attention sera portée sur la confrontation entre deux des vedettes les plus colossales de la LNH, lors du match entre les Sénateurs et les Sharks de San Jose.

Pour les Sénateurs, Zdeno Chara, six pieds neuf et un candidat potentiel pour le trophée Norris, en aura plein les bras, encore une fois, alors que Joe Thornton, six pieds quatre et candidat potentiel pour le trophée Art Ross, s'amène en ville.

Les deux joueurs vedette ont bataillé intensément à trois reprises déjà cette saison avant que les Bruins de Boston échangent Thornton aux Sharks, le 30 novembre 2005. Chara voit d'un bon œil une autre confrontation ce soir.

« Joe est un très bon joueur et San Jose est une équipe améliorée depuis son arrivée. Jouer contre lui représente toujours un bon défi. »

L'instructeur Bryan Murray aborde dans le même sens que son défenseur. Il affirme qu'il tentera d'envoyer Chara dans la mêlée lorsque le trio de Thornton sera sur la glace.

« Avec (Jonathan) Cheechoo et Thornton ensemble, il est logique de confier à Chara le mandat de les surveiller. (Patrick) Marleau devra être surveillé par quelqu'un d'autre. Toute formation qui a deux ou trois bonnes lignes d'attaque a un caractère spécial. Nous étions dans la même situation, il n'y a pas si longtemps, avec Martin (Havlat, qui se remet d'une opération à la suite d'une dislocation d'une épaule.) Nous avons pleine confiance en nos six défenseurs contre quiconque ici. »

Le coéquipier de Chara, Chris Phillips, est aussi emballé à propos du match de ce soir.

« C'est plaisant d'avoir la responsabilité de tenter de freiner ce genre de joueur. Joe est un joueur extraordinaire et il fait bien paraître ses pairs. »

Dominik Hasek sera en quête de son 22ème gain devant le filet ce soir. Encore une fois, c'est Thornton qui est le principal sujet de discussion lorsqu'il est question des Sharks, une formation de l'Ouest que les Sénateurs affronteront qu'une seule fois lors de la saison régulière.

« Ma préparation et ma concentration demeurent les mêmes. Nous parlons des meilleurs joueurs, leurs tendances, leur attaque à cinq. Thornton attend généralement une passe lorsqu'il arrive le long de la bande, mais tu dois t'attendre à un lancer aussi. Il peut te surprendre avec un bon tir. »

Le match de ce soir marquera le retour de la recrue Brandon Bochenski. Il a raté quatre semaines d'activité environ, en raison d'une dislocation de l'épaule subie contre les Maple Leafs de Toronto, le 17 décembre 2005.

« Mon absence a semblé très longue mais la blessure a guéri plus rapidement que prévue, dit-il. J'espère pouvoir être en mesure d'effectuer quelques présences. »

Christoph Schubert (élongation musculaire à la cuisse) a participé à l'exercice d'avant-match. Jason Spezza (élongation musculaire à la poitrine) s'est entraîné sur la patinoire avec l'entraîneur adjoint Greg Carvel après que ses coéquipiers eurent quitté la glace. Ces deux joueurs ne devraient pas être de l'alignement ce soir.

Il s'agira du dernier match présenté dans l'amphithéâtre sous l'appellation de Centre Corel. Vendredi, le domicile des Sénateurs sera rebaptisé la Place Banque Scotia. Le capitaine Daniel Alfredsson a déclaré qu'il croit que son équipe sera aussi performante à la Place Banque Scotia qu'au Centre Corel.

« Je pense que nous marquerons beaucoup de buts à la Place Banque Scotia, » a-t-il indiqué mercredi, au lendemain d'un gain de 7-2 sur les Coyotes de Phoenix.

Bochenski reçoit des visiteurs
Bochenski a reçu la visite d'un groupe d'un peu plus de 100 jeunes amateurs du Nord du Québec et de plusieurs communautés Cri après l'entraînement de jeudi matin. Bochenski s'est adressé aux jeunes en insistant sur l'importance de continuer l'école et des autres décisions importantes dans leur vie.

Le groupe a fait un périple d'une durée de 10 heures pour se rendre à Ottawa afin d'assister au match, qui mettra en vedette Jonathan Cheechoo, un résidant de la communauté Cri de Moose Factory, en Ontario, située sur une île de la rivière Moose, à environ 18 kilomètres de l'embouchure de la baie James.

En voir plus