Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson se dit « flatté » d'être un finaliste pour le trophée Masterton

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson est l'un des trois finalistes pour le trophée Bill Masterton, avec Joffrey Lupul, des Maple Leafs de Toronto, ainsi que Max Pacioretty, des Canadiens de Montréal (Matthew Healy/OSHC).

Seul Daniel Alfredsson sait vraiment ce qu'il lui a fallu pour être parvenu à effectuer un tel retour.

Mais le niveau de satisfaction pour le capitaine des Sénateurs d'Ottawa et de ses réalisations cette saison ne cesse de croître. Une autre preuve pour en témoigner aujourd'hui, Alfredsson a été choisi l'un des trois finalistes pour le trophée Bill-Masterton, décerné chaque année au joueur qui représente le mieux les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement à son sport.

Le récipiendaire sera connu le 20 juin lors de la cérémonie des trophées de la LNH 2012 à Las Vegas.

Les sections locales de l’Association des chroniqueurs du hockey professionnel ont chacun présenté un candidat pour le Masterton plus tôt cette saison, et les trois joueurs ayant obtenu le plus grand nombre de votes ont été nommés finalistes.

« Ce fut une (belle) surprise ce matin et je suis vraiment flatté », a déclaré Alfredsson aux journalistes tôt cet après-midi après avoir appris la nouvelle. « Premièrement, je suis reconnaissant pour ma nomination et ensuite pour avoir été choisi parmi les trois finalistes. C'est plutôt chouette. »

Après avoir subi une intervention chirurgicale en avril 2011 pour soulager un problème de nerf dans le dos qui avait mis un terme prématurément à sa saison 2010-2011 après seulement 54 matchs, sa plus courte campagne au cours de sa carrière de 16 ans dans la LNH, Alfredsson a effectué un beau retour cette année. Il a marqué 27 buts cette saison, son meilleur total depuis ses 40 inscrits en 2007-2008, et il a terminé avec 59 points en 75 matchs.

Son meilleur moment est survenu le 30 décembre, lorsqu’Alfredsson a enfilé son 400e but en carrière dans la LNH pour compléter une remontée des Sénateurs après un retard de trois buts et l’emporter par la marque de 4-3 en prolongation contre les Flames de Calgary. Aussi, le Week-end du Match des étoiles 2012 de la LNH s’est transformé en une véritable manifestation d’amour envers Alfie.

La prestation surprise d'Ottawa au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en poussant les Rangers de New York vers un septième match — un exploit considéré comme improbable par plusieurs au début de la saison alors que l’équipe s’était engagée dans un processus de reconstruction sur une période de trois ans — vient simplement ajouter la cerise sur le gâteau. De plus, Alfredsson a été relativement en bonne santé tout au long de la campagne, alors que ses ennuis au dos sont maintenant choses du passé.

« Je l'ai dit tout au long de l'année », a déclaré Alfredsson, âgé de 39 ans. « Je suis très heureux de pouvoir jouer de nouveau à un niveau acceptable pour moi, après quelques années de frustration. Les médecins ont fait un travail colossal avec ma chirurgie. Je sens que je patine beaucoup mieux cette année et j’ai encore plus de plaisir à jouer.

« En travaillant fort pendant mon rétablissement et avec une bonne préparation, en plus du succès que nous connaissons cette année, ce fut une belle campagne au sein d’un excellent groupe. J’ai eu beaucoup de plaisir. »

Alfredsson a admis que la période la plus difficile de sa carrière fut d’endurer ses maux de dos qui l’ont ennuyé considérablement la saison dernière. Il l'a finalement mis un terme à sa campagne au début de février.

« L’an dernier fut la période la plus difficile, a déclaré Alfredsson. Une fois que j'ai subi la chirurgie, le jour même, je me suis senti beaucoup mieux. C'était vraiment encourageant. Lorsque j'ai entamé mon rétablissement, c'était déjà plus amusant de m’entraîner. J’étais beaucoup moins limité dans mes mouvements dans un gymnase. Ce fut ardu, mais amusant. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, a qualifié Alfredsson, le capitaine comptant le plus d’ancienneté présentement dans la LNH, de « très digne candidat » pour le Masterton.

« Les deux autres joueurs (Joffrey Lupul, des Maple Leafs de Toronto, et Max Pacioretty, des Canadiens de Montréal) sont également dignes, mais je sais qu’Alfie est un excellent joueur dans cette ligue depuis longtemps et il donne beaucoup à la communauté. Il a vécu beaucoup de choses en tant que joueur et nous sommes très fiers qu'il soit le capitaine de notre équipe et qu'il soit un candidat légitime pour le Masterton. Nous croyons que c'est excellent. »

Alfredsson est le seul joueur de l’histoire moderne des Sénateurs à avoir remporté un prix individuel, en raflant le trophée Calder en 1995-1996 à titre de recrue de l'année. Mais il pourrait avoir de la compagnie en ce qui a trait aux mises en candidature cette saison.

Jeudi, la LNH dévoilera les finalistes pour le trophée Norris – remis au meilleur défenseur de la ligue — et Erik Karlsson, le meilleur marqueur chez les défenseurs de la LNH avec un énorme écart de 25 points, est largement considéré comme l’un des favoris pour le trophée.

MacLean, qui a orchestré l’arrivée inattendue des Sénateurs en séries éliminatoires, est pressenti par plusieurs personnes comme un sérieux candidat pour le trophée Jack Adams, remis à l'entraîneur de l'année de la LNH. Les finalistes dans cette catégorie seront connus lundi.

« Je pense qu'il a fait un travail phénoménal avec notre équipe », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. « Dans notre esprit, il devrait être l'entraîneur de l'année. Il a transformé notre club très rapidement et il nous a donné une chance de gagner en première ronde contre la meilleure formation de l’Association de l'Est. Il nous a mis dans une bonne position et il nous a donné beaucoup de confiance et une chance de jouer amplement. »

En voir plus