Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson, candidat au Masterton : une nomination bien méritée

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L’expérience du Week-end du Match des étoiles à Ottawa a fait partie de la « saison spéciale » que vit le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson, qui s’est remis de problèmes de dos pour retrouver sa forme habituelle en 2011-2012 (Getty Images).
Les coéquipiers qui profitent de son inspiration chaque jour peuvent apprécier véritablement ce que Daniel Alfredsson apporte aux Sénateurs d’Ottawa.


Ils s’émerveillent au sujet de l’athlète de 39 ans qui a rebondi cette saison, après avoir vécu une longue et pénible période de rétablissement. Qui de mieux, vous diront-ils, pourrait représenter les Sénateurs en tant que candidat pour un trophée qui sera remis à un joueur « qui a fait preuve du plus bel exemple de détermination, de persévérance et d’esprit sportif au hockey? » Alfredsson est l’homme tout désigné, lui qui est passé par toute la gamme des émotions au cours des 12 derniers mois.

Les membres de la section d’Ottawa de l’Association des chroniqueurs de hockey professionnel n’ont pas eu à effectuer des recherches exhaustives avant d’arrêter leur choix sur Alfredsson à titre de candidat des Sénateurs pour le trophée Bill-Masterton, qui a été dévoilé jeudi. Son histoire incarne parfaitement ce que représente cette distinction annuelle de la Ligue nationale de hockey.

« C’est très bien mérité », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, dont l’admiration qu’il éprouve envers le hockeyeur de Goteborg, en Suède, s’est accrue au cours de sa première saison derrière le banc de la formation d’Ottawa. « Il s’agit d’un trophée qui est remis à des gens qui ont à la fois persévéré et donné beaucoup au sport. Je crois que le choix de Daniel Alfredsson est une évidence, autant à Ottawa que dans la ligue, en raison de tout ce qu’il a fait pour notre sport et de la persévérance qu’il a démontrée en revenant au jeu en force.

« Donc, il est le candidat idéal et s’il parvenait à remporter cet honneur, ce serait bien mérité. »

Alfredsson, un vétéran de 16 saisons dans la LNH et le capitaine comptant le plus d’ancienneté dans le circuit Bettman, s’est dit très honoré par l’annonce de sa nomination pour le Masterton. Il y a un an à pareille date, sa saison était terminée après n’avoir disputé que 54 matchs seulement en raison de problèmes persistants au dos qui ont nécessité une intervention chirurgicale. Il s’est demandé parfois s'il serait en mesure de revenir au jeu un jour et loin était l’idée de devenir un joueur de premier plan chez les Sénateurs, alors que ces derniers en ont surpris plus d’un en bataillant pour une place en séries éliminatoires alors que la présente campagne ne devait être qu’une de reconstruction.

« Je ne pense pas que cela aurait été possible à cette période-ci l'année dernière », a déclaré Alfredsson, qui occupe le troisième rang chez les Sénateurs au chapitre des buts (22) et le quatrième au chapitre des points (49). « J'espérais seulement être capable de revenir et de bien jouer, mais la chirurgie que j’ai subie s’est déroulée mieux que prévu au point où je constate maintenant à quel point (mes problèmes de dos) m'ont ennuyés l'an dernier.

« Je vis une saison incroyable et, à ce stade-ci de ma carrière, le fait de revenir et de pouvoir être au sein d’une bonne équipe, c’est extraordinaire. Je suis ravi d’avoir pu revenir et jouer à un niveau où je sens à l’aise. Quoi qu'il arrive à l'avenir, si je continue à jouer ou non, je serai très heureux de repenser à la présente saison. »

En effet, il s’agit d’une saison exceptionnelle pour Alfredsson, alors qu’il lui reste une autre année à son présent contrat. Lors de la veille du jour de l’An, il a inscrit son 400e but en carrière, un filet inscrit en prolongation qui est venu couronner une remontée des Sénateurs après avoir tiré de l’arrière par trois buts pour vaincre les Flames de Calgary, par la marque de 4-3 à la Place Banque Scotia. Un mois plus tard, il était la coqueluche de la ville pendant le Week-end du Match des étoiles à Ottawa, après que ses nombreux partisans en délire lui ont permis d’obtenir le plus grand nombre de votes chez les attaquants pour la classique lors du scrutin populaire, avant de le lui réserver des ovations chaleureuses et bruyantes chaque fois qu’ils en ont eu l’occasion.

« Je vis une saison spéciale, d’exprimer Alfredsson. Et j'espère que le meilleur est encore à venir. »

Le fait que ses coéquipiers ont adoré partager ces moments en compagnie de leur capitaine bien-aimé démontre à quel point il est respecté dans le vestiaire des Sénateurs.

« Il fait partie du noyau de base, il est notre leader et il est ici depuis très longtemps », a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. « Il amène beaucoup d'expérience et beaucoup de sang-froid, également. Il est un type envers qui les coéquipiers s’adressent lorsqu’ils ont envie de confier quelque chose. Il y a beaucoup de choses intangibles qui se passent dans le vestiaire et que l’on ne voit pas sur la glace. Il joue un rôle primordial dans cet aspect. »

Alfredsson et son épouse, Bibbi, ont quatre jeunes garçons et ils s’impliquent activement dans la communauté. En tant que porte-parole de la campagne Vous me connaissez de la Fondation de l’Hôpital Royal Ottawa, le capitaine des Sénateurs a pris l’initiative de sensibiliser les gens dans le but d’améliorer les soins pour les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

« Il est le candidat idéal pour ce genre de chose », a indiqué le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson, un compatriote suédois qui a grandement bénéficié du mentorat d'Alfredsson, au sujet de la nomination pour le Masteron. « Il consacre beaucoup de temps dans cette communauté et dans cette équipe, et ce, depuis très longtemps.

« D'après ce que je sais, il en fait autant que possible (pour jouer à un niveau élevé) et il donne son maximum chaque jour. Il est véritablement un bon gars, agréable à côtoyer. »

Lorsqu’on évoque à MacLean — un ancien adjoint chez les Red Wings de Detroit — des comparaisons avec le légendaire joueur des Wings Nick Lidstrom au sujet des qualités d’Alfredsson, l'entraîneur des Sénateurs se dit amplement d’accord.

« Ils sont du même moule », a déclaré MacLean au sujet des deux capitaines suédois. « Le respect et l'estime dont ils bénéficient de la part de leurs compatriotes suédois en dit long sur leurs personnalités. Ils sont de bons joueurs de hockey, en plus d’être des gentlemans, de bons maris et pères de famille.

« Ces qualités expliquent les raisons pour lesquelles ils sont appréciés par plusieurs d'entre nous. »

Alfredsson est le seul joueur dans l'histoire de la franchise moderne des Sénateurs à avoir remporté un prix individuel de la LNH. Il s’est vu remettre le trophée Calder en 1995-1996 à titre de recrue par excellence dans la ligue.


En voir plus