Skip to main content

Yzerman est fébrile à l'idée d'amorcer le camp d'orientation d'Equipe Canada

LNH.com @NHL

TORONTO - Steve Yzerman a déjà vu les retombées positives de son camp d'orientation olympique.

Il avait participé au premier camp d'orientation de l'histoire du Canada quelques mois seulement avant que le pays mette un terme à une disette de 50 années sans médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City. Il se souvient que les principales qualités de ce camp avaient été de créer un sentiment d'appartenance et la chimie entre les joueurs.

"En 2001, je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre - je ne pense pas que quelqu'un savait vraiment, a confié Yzerman. C'était le premier camp olympique de l'histoire du Canada. J'avais vraiment eu du plaisir...

"Je pense que l'utilité de ce camp est de rendre les joueurs à l'aise les uns avec les autres. Il y avait plusieurs gars que je ne connaissais pas vraiment. Nous avons passé du temps ensemble - que ce soit en jouant au golf ou en faisant une autre activité - pour se connaître. C'est l'une des seules occasions pour les joueurs de passer du temps ensemble avant le tournoi olympique."

Pas moins de 46 joueurs seront à Calgary de lundi à jeudi afin de participer au camp d'orientation d'Equipe Canada 2010, et l'une des priorités sera de se familiariser avec les autres joueurs présents.

Après avoir fait partie des deux dernières équipes olympiques canadiennes à titre de joueur, Yzerman sera responsable de celle-ci. Il prévoit leur faire un discours avant qu'ils ne sautent sur la patinoire pour la première fois, lundi soir.

Quel message leur lancera-t-il?

"Juste quelque chose à propos de mes attentes pour ce camp, ce que j'espère que nous accomplirons en quatre jours à Calgary, a dit Yzerman. Je voudrais aussi leur faire connaître mes attentes au sujet de l'équipe et leur indiquer ce que nous évaluerons Kevin (Lowe), Ken (Holland), Doug (Armstrong) et moi-même afin de prendre les décisions finales."

Yzerman et ses partenaires prendront leurs décisions en décembre pour former l'alignement final de 23 joueurs, ce qui veut dire qu'aucun poste ne sera gagné ou perdu à l'issue de ces quatre jours du mois d'août. Ce camp servira davantage d'orientation plutôt que d'évaluation pour les joueurs.

"Nous plantons les graines en août pour s'assurer que les joueurs savent ce que nous attendons en prévision des Jeux olympiques, a déclaré le président de Hockey Canada, Bob Nicholson. Les Olympiques sont si différents au niveau de la sécurité, des politiques anti-dopages et de la couverture médiatique. Ils ont besoin de préparation."

Les responsables d'Equipe Canada tenteront aussi de créer quelque chose de moins tangible - la chimie entre les joueurs.

L'équipe olympique canadienne ne disposera que d'un seul entraînement collectif avant le premier match du tournoi, en février. Yzerman veut s'assurer que chaque joueur qui entrera dans le vestiaire de l'équipe à Vancouver reconnaîtra des visages familiers.

Ce sera particulièrement important cette fois-ci, puisque pas moins de 19 joueurs invités au camp ont actuellement 25 ans ou moins. Le plus jeune étant le défenseur de 20 ans des Kings de Los Angeles Drew Doughty.

Parmi les autres qui ont reçu des invitations se retrouvent Sidney Crosby, trois des quatre frères Staal et le trio de défenseurs des Flames de Calgary - Jay Bouwmeester, Dion Phaneuf et Robyn Regehr.

Il y aura un total de quatre joueurs des Flames, des Ducks d'Anaheim et des Flyers de Philadelphie. Crosby sera rejoint par ses coéquipiers Jordan Staal et Marc-André Fleury.

En voir plus