Skip to main content

Victoire du CH 3-2: Gomez et Cammalleri ne ratent pas leur rentrée

LNH.com @NHL

MONTREAL - Les nouveaux meneurs de jeu à l'attaque du Canadien, Scott Gomez et Mike Cammalleri, ont fait bonne impression, jeudi, en contribuant chacun un but dans la victoire de 3-2 acquise contre les Panthers de la Floride.

"Enfant, j'imitais l'annonceur-maison quand il s'exclamait en français après les matchs: "et la première étoile...', a évoqué Cammalleri, qui a été choisi la première étoile de la soirée. Mon père me taquinait avec cela. Il était présent ce soir. Il doit être très content."

Cammalleri a ajouté une passe, et Matt D'Agostini a été l'autre marqueur du Tricolore, qui a vu fondre l'avance de trois buts qu'il possédait après deux périodes.

David Booth et Evgeni Dadonov ont déjoué le gardien Curtis Sanford, mitraillé de 17 tirs au dernier vingt. Sanford a fait face à 21 lancers, au total. Avant lui, Carey Price avait eu une première moitié de soirée paisible (neuf arrêts).

"Ca devait faire partie du plan des Panthers de garder Carey au froid et de me tenir réchauffé", a lancé Sanford, blagueur.

L'entraîneur Jacques Martin a trouvé moins drôle le relâchement que l'équipe a connue en troisième période.

"On a connu deux matchs dans un. On a bien fait dans les deux premières périodes, surtout en première. On a joué avec nonchalance à mesure que la rencontre progressait, a-t-il déploré. On devra peaufiner certains aspects, comme notre jeu de puissance (zéro-en-8). Il est vrai qu'on a commencé à le pratiquer que jeudi matin. On aura le temps au cours des prochaines semaines de le travailler."

Devant le but des Panthers, le duo composé de Scott Clemmensen et d'Alexander Salak a été mis à l'épreuve à 31 reprises.

Chez le CH, le trio de Maxim Lapierre, flanqué de Guillaume Latendresse et de D'Agostini, a été efficace en échec-avant. Martin a relevé le bon travail de D'Agostini, qui a terminé la soirée avec six lancers au but.

Vendredi, l'équipe formée des Brian Gionta, Tomas Plekanec, Travis Moen, Roman Hamrlik, Paul Mara, Hal Gill et Jaroslav Halak tentera de faire aussi bien contre les Sénateurs d'Ottawa.

Clemmensen brille

Le Canadien a dominé le premier tiers. N'eût été du brio de Clemmensen, qui a repoussé 16 lancers, l'écart aurait été de plus d'un but.

Sur le plan de la robustesse, Latendresse a appliqué ce qui allait être la mise en échec de la soirée, aux dépens de Ville Koistinen.

Les trois nouveaux arrivants dans la formation ont marqué leur rentrée d'une belle empreinte, à la 19e minute. L'implication du défenseur Jaroslav Spacek a procuré le beau but de Gomez. Cammaleri a participé à l'action, en remettant le disque à Spacek, en entrée de zone. Gomez a habilement redirigé la passe de son coéquipier.

Cammalleri dégaine

Le Tricolore a profité de deux revirements afin de porter son avance à 3-0 en deuxième période.

Cammalleri a démontré qu'il a la gachette rapide, en dégainant sur réception de la passe d'Andrei Kostitsyn, à 8:21. Clemmensen n'y a vu que du feu.

D'Agostini a aussi mystifié le gardien d'un tir haut du côté du gant, à 12:51, après avoir subtilisé le disque à Nathan Horton.

Sanford a eu à s'illuster dès sa rentrée en remplacement de Price face à Dennis Seidenberg. Vers la fin de la période, il a frustré Kamil Kreps.

Après deux périodes, le CH détenait l'avantage 26-13 au chapitre des tirs.

Panthers déchaînés

Les esprits se sont échauffés tôt en troisième. Mike Duco, des Panthers, a mis le feu aux poudres en appliquant un double-échec dans les côtes de Latendresse. Ryan O'Byrne et Gregory Campbell en sont venus aux coups, après un long préambule. Le défenseur du Canadien a porté les meilleurs coups.

??????a n'a pas empêché les "Panthères" de reprendre du poil de la bête. Booth a rétréci l'écart à 5:27. Il a battu de vitesse les défenseurs André Benoît et P.K. Subban, avant de déjouer Sanford à l'aide de son propre retour. L'acharnement de Dadonov leur a permis de faire 3-2 à 10:38. Mais la pénalité majeure qu'a écopée Stephen Weiss, pour avoir dardé O'Byrne, est venue refroidir leur ardeur.

En infériorité toutefois, Rostislav Olesz a failli surprendre Sanford d'un tir des poignets.

Le Canadien n'a pu profiter d'une double supériorité numérique de plus d'une minute.

Il était temps que ça finisse...

En voir plus