Skip to main content

Ty Conklin se prépare pour un troisième match sur une patinoire extérieure

LNH.com @NHL

Ty Conklin n'a pas de conseils à donner à Pavel Datsuyk et Marian Hossa pour le contrôle de la rondelle sur une patinoire extérieure, et il ne prévoit pas faire de recommandations spéciales à ses coéquipiers sur la meilleur façon de se garder au chaud.

Ce qui importe au gardien des Red Wings de Detroit, avant la Classique hivernale au Wrigley Field, le 1er janvier, c'est de rappeler à ses coéquipiers de garder leur concentration sur le hockey, même si le match fera l'objet d'une grande attention médiatique.

"Les gens peuvent parfois oublier qu'il y aura quand même deux points à aller chercher, a mentionné Conklin. Les Hawks ne sont pas loin de nous au classement, et ils jouent très bien ces temps-ci. Ce sera un match important."

Conklin a participé aux deux matches précédents de saison régulière que la LNH a organisés à l'extérieur - deux expériences qui ont été bien différentes l'une de l'autre.

La température était aux alentours de -20 degrés Celsius lorsqu'il a défendu la cage des Oilers d'Edmonton dans un match gagné 4-3 par le Canadien au Stade du Commonwealth, en 2003. Le 1er janvier 2008, le mercure était aux environs de zéro au Stade Ralph Wilson quand Conklin et les Penguins de Pittsburgh ont battu les Sabres de Buffalo 2-1 au terme d'une fusillade.

Lorsque l'athlète de 32 ans s'est joint aux Wings, l'été dernier, il n'a même pas pensé à la possibilité de jouer un troisième match à l'extérieur.

"Quelqu'un m'a dit, 'Tu sais qu'ils vont jouer un match dehors?' a dit Conklin. Ca ne m'était même pas passé par la tête. On dirait que je me retrouve toujours avec une équipe impliquée dans le concept, je ne sais pas vraiment pourquoi."

Même si Conklin a l'expéricence d'avoir joué deux fois à ciel ouvert, il ne fera pas de demande spéciale à l'entraîneur Mike Babcock pour être le gardien partant. Conklin a amorcé la saison comme réserviste de Chris Osgood, bien qu'il ait vu plus d'action récemment.

Les Wings sont sa quatrième équipe de la Ligue nationale depuis qu'il a quitté Edmonton, il y a deux ans, et Conklin est d'avis qu'il est à la bonne place.

"On ne nous demande pas de tout arrêter, a relaté Conklin. On ne s'attend pas à ce que les gardiens volent des matches. Les attentes sont les même envers nous qu'envers les autres joueurs, soit de jouer avec intensité, se présenter à chaque jour et faire ce qui doit être fait."

Les Hawks ne sont qu'à cinq points des Wings dans la section Centrale, avec un match en mains. Les deux équipes s'affronteront une première fois à Detroit, deux jours avant le match au Wrigley Field.

En voir plus