Skip to main content

Théodore souhaite faire mieux qu'à son premier match contre le Canadien

LNH.com @NHL

WASHINGTON - José Théodore souhaite faire mieux contre son ancienne équipe qu'il y a deux ans, vendredi, à l'occasion de la visite du Canadien dans la capitale fédérale américaine.

"Ce ne sera pas dur", a lancé le gardien, jeudi, à l'issue de la séance d'entraînement des Capitals à leur complexe d'Arlington.

Théodore était peu enclin à revenir sur le passé en présence de la presse montréalaise. Mais il a frais à la mémoire la date du 21 octobre 2006. Ce soir-là, il avait connu une soirée de misère au Centre Bell, le Tricolore l'ayant déjoué cinq fois rien qu'en troisième période pour vaincre l'Avalanche du Colorado 8-5.

Théodore s'est dit heureux à sa première saison à Washington, même si de son propre aveu il connaît un lent début de saison. Il affiche une moyenne de buts accordés de 3,24 par match et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 88,5 pour cent. Il a principalement mis l'accent sur les sept victoires qu'il a signées - parmi les 12 que l'équipe totalise.

"Nous, gagner des matchs de 5-4, on n'a pas peur de ça, a-t-il affirmé. Ce sont les deux points au classement qui nous intéressent. Pour un gardien, le défi est plus important parce que l'équipe accorde plus de chances de marquer. Mais, en contrepartie, elle marque plus de buts.

"Ce qu'on me demande, c'est de faire les gros arrêts. J'ai connu de très bons matchs cette saison, même si j'ai cédé quatre ou cinq buts. Les statistiques ne sont pas ce qu'il y a de mieux, mais ce sont les victoires qui comptent."

L'entraîneur Bruce Boudreau s'est dit satisfait du travail que Théodore accomplit. Il a dit qu'il lui rappelle l'ancien gardien Gerry Chevers, des Bruins de Boston, qui avait la capacité de "remporter des matchs de 7-6".

Le gardien âgé de 32 ans, qui a amorcé sa carrière dans l'uniforme du Canadien en 1996-97, a dit avoir retrouvé le plaisir de jouer depuis la saison dernière, au Colorado.

"Je ne m'attarde pas aux dernières saisons, a-t-il commencé par dire quand on a abordé le sujet de la relance de sa carrière. Elles m'ont révélé ce que je savais déjà, que je suis un bagarreur. J'ai surmonté plusieurs épreuves et je suis fier de ça.

"J'ai travaillé très fort. Je croyais en mes aptitudes et je n'ai pas cessé d'y croire. C'est un mélange d'effort et de talent qui m'a permis de replacer les choses. La confiance est bonne actuellement.

"Sur le plan personnel, je ne peux pas exiger davantage, a résumé Théodore. Je suis content d'être à Washington. Il règne un bel esprit et je me retrouve dans un bon groupe de gars. Moi, je veux juste m'améliorer."

En voir plus