Skip to main content

Subban sonne la charge dans le gain des Predators contre les Jets

Il inscrit le but gagnant et mène le bal en défensive dans le match no 4 pour égaler la série contre les Jets

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - La personnalité du défenseur des Predators de Nashville Pernell-Karl Subban comporte plusieurs facettes, et plusieurs d'entre elles peuvent être mises en évidence au cours de la même journée.

Par exemple, après l'entraînement matinal jeudi, nous avons discuté avec la version joviale de P.K., à qui il était demandé comment il se sentait lorsqu'il se faisait conspuer par les partisans bruyants et vêtus de blanc de Winnipeg au Bell MTS Place chaque fois qu'il touche à la rondelle. 

« Des huées? Je n'entends pas de huées, a répondu Subban avec un petit rire, sachant très bien que personne n'allait le croire.

Quelques heures plus tard, la version blagueuse de P.K. a été remplacée par la version sérieuse de P.K., lui qui venait de marquer le but gagnant dans la victoire des Predators 2-1 contre les Jets de Winnipeg dans le match no 4 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, ce qui créait l'égalité 2-2 dans cet affrontement quatre de sept. Le match no 5 aura lieu à Nashville samedi (21 h 30 (HE); NBCSN, CBC, TVAS).

À LIRE:Les Predators freinent les Jets à domicile | Résumé match no 4 Predators vs Jets

Avec Nashville en avant 1-0, Subban a réduit l'amphithéâtre au silence à l'aide d'un tir frappé sur le jeu de puissance à 14:36 de la période médiane. Subban a touché la cible à ses trois derniers matchs et a amassé huit points (trois buts, cinq passes) depuis le début du tournoi printanier.

Video: NSH@WPG, #4: Subban enfile l'aiguille avec un plomb

Des huées? Quelles huées?

« En ce qui me concerne, la manière dont nous gagnons importe peu, a affirmé Subban. Nous devions simplement l'emporter. J'aurais aimé que le premier but [celui de Ryan Hartman à 17:20 de la première période] soit le but gagnant. 

« Je suis simplement heureux que nous ayons obtenu la victoire et que nous retournions à la maison pour jouer devant nos partisans. Nous savons qu'ils seront meilleurs à mesure que la série va progresser. En ce moment, je crois que les deux équipes s'attendaient à se trouver dans cette situation. Et nous avons repris l'avantage de la glace. »

Subban a été un véritable pur-sang, menant Nashville au chapitre du temps de glace (25:44) et des présences (39) en plus de terminer à égalité avec l'attaquant Viktor Arvidsson pour le plus de tirs (quatre).

Encore plus important, Subban a aidé à siphonner l'énergie de l'un des amphithéâtres le plus électriques de la LNH. La salle comble de 15 321 partisans à l'intérieur de l'ar.na et les milliers de partisans des Jets qui assistait au visionnement à l'extérieur ont eu très peu d'occasions de se manifester avant que l'attaquant de Winnipeg Patrik Laine ne marque en avantage numérique avec 51 secondes à faire au troisième tiers.

À un certain moment en troisième période, les partisans ont commencé à scander leur numéro de section - la section « Trois-cent-seize, trois-cent-seize » contre la section « Trois-cent-vingt-cinq, trois-cent-vingt-cinq » -- parce qu'il ne se passait rien d'excitant sur la glace.

Subban a assuré que l'entraîneur Peter Laviolette méritait une grande partie du mérite, autant pour ses ajustements tactiques que pour la manière dont il avait motivé les Predators. Nashville a embouteillé la zone neutre et n'a pas permis aux rapides joueurs des Jets de trouver leur rythme.

L'attaquant des Jets Bryan Little a indiqué qu'il avait l'impression de patiner dans un mur.

« Il semble que nous avons la fondation nécessaire pour gagner, mais [Laviolette] trouve toujours un petit détail supplémentaire et prend d'excellentes décisions derrière le banc, a expliqué Subban. J'adore jouer pour Lavvy. Si vous pouvez le croire, il me donne encore plus d'énergie. J'aime cela. C'est plaisant de jouer pour un entraîneur comme lui. Il nous motive chaque jour.

« Je sais qu'il est très respecté dans notre vestiaire et qu'il a fait de l'excellent travail afin de bâtir cette équipe et faire en sorte que tout le monde ait le sentiment d'en faire partie. En ce moment, nous allons rentrer chez nous avec cette victoire et nous préparer à jouer devant nos partisans. »

Laviolette pouvait sentir dans les heures qui ont précédé la rencontre que les Predators étaient prêts à jouer.

« Nous pouvions le voir dans les réunions et à l'entraînement matinal, tout le monde était concentré et prêt à jouer.

« P.K. a connu tout un match ce soir. Il était une bête sur la glace. »

Le seul accroc dans le match de Subban? Il a écopé d'une punition pour double-échec alors qu'il restait 2:02 à jouer, et les Jets ont touché la cible sur le jeu de puissance qui a suivi.

« Je dois demeurer loin du cachot », a-t-il reconnu.

Au cours de cette soirée, il s'agit peut-être de la seule erreur commise par Subban.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.