Skip to main content

Les Predators mettent fin à la séquence à domicile des Jets

Laine a finalement trouvé le fond du filet, mais Winnipeg a vu sa séquence s'arrêter à 13 victoires consécutives au Bell MTS Place

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

La tâche s'annonçait compliquée pour les Predators de Nashville, jeudi soir à Winnipeg. Non seulement les hommes de Peter Laviolette tiraient de l'arrière 2-1 dans la série, mais pour revenir dans le coup, ils devaient réussir à battre les Jets à domicile, exploit qu'aucune équipe n'avait été en mesure d'accomplir depuis 13 matchs. 

Sachant que les Jets forment l'une des meilleures offensives de la ligue, les Preds faisaient face à un défi de taille. Or, au final, ils auront réussi leur pari avec une performance défensive pour ainsi dire sans bavure.

L'effort se devait d'être collectif et le plan de match respecté à la lettre pour que le tout fonctionne. C'est exactement ce que les Predators ont fait. Chaque joueur a mis la main à la pâte et a accepté de mettre la défensive en avant-plan. 

À LIRE: Résumé match no 4 Predators vs Jets

Lorsqu'on décortique le match, on remarque que la manière dont les hommes de Peter Laviolette ont réussi à freiner les élans des puissants Jets est en se repliant de manière constante sans tricher vers l'attaque.  

La stratégie défensive consistait principalement à ralentir le jeu le plus possible et empêcher les Jets de bouger la rondelle aussi rapidement qu'à l'habitude.

« Nous avons joué du hockey de rattrapage toute la soirée contre une équipe qui était désespérée et qui avait besoin d'une victoire, a souligné l'attaquant des Jets Blake Wheeler. Ils étaient prêts à se replier à cinq près de la ligne bleue, et pendant la majeure partie de la rencontre, nous n'étions pas prêts à faire les choses qui nous auraient permis de contrer cela. »

L'entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, a reconnu le travail défensif des Predators, tout en avouant que son équipe n'était pas à son mieux.

« C'était probablement le match le moins offensif qu'ils ont joué contre nous, a déclaré Maurice. Ils se sont ajustés sur certains aspects du jeu et ont fait du bon travail en général, mais je trouve que nous étions un peu lents en zone neutre. » 

En avance 2-0 après 40 minutes de jeu, les visiteurs étaient conscients que leurs adversaires allaient sortir fort et tout donner lors du dernier tiers pour revenir dans le match. 

Oui, Nashville a accordé un but dans la dernière minute de jeu - et Pekka Rinne a perdu son blanchissage -, mais au-delà de ce but, l'équipe a réussi à limiter Winnipeg à seulement sept tirs au but en troisième période.

Parlant de Rinne, le gardien de 35 ans a été solide devant son filet, repoussant 32 des 33 rondelles dirigées vers lui. Il était satisfait du travail défensif accompli devant lui.

Video: NSH@WPG, #4: Beau jeu défensif de Rinne et Josi

« Nous voulions vraiment nous concentrer sur notre jeu défensif, ce que nous avons réussi à faire, a déclaré Rinne. Il s'agissait d'un effort collectif incroyable. Nous avons joué un match très solide tout au long des 60 minutes et c'est évidemment une très grande victoire pour nous. »

Patrik Laine touche la cible… enfin

Même si elle a échappé le match no 4 et que la série est maintenant égale 2-2, tout n'est pas perdu pour la troupe de Paul Maurice. Les Jets peuvent se consoler avec la performance de Patrik Laine, qui a finalement marqué son premier but de la série - en fait, il s'agit de son premier filet depuis le 13 avril (match no 2 de la série contre le Wild du Minnesota).

Video: NSH@WPG, #4: Laine rétrécit l'écart tard en 3e

Pour la première fois de la série, l'ailier droit finlandais avait l'air à l'aise et dominant sur la patinoire. Il a terminé la rencontre avec trois tirs au but et un temps d'utilisation frôlant les 20 minutes. Est-ce l'étincelle dont les Jets avaient besoin ?

« La série est maintenant égale 2-2, a déclaré Laine. C'est une série deux de trois maintenant et nous devons être en mesure de gagner à nouveau sur la route et d'essayer de mieux défendre et de ne pas donner aux Predators autant de surnombres, comme nous l'avons fait ce soir. »

Maurice devra espérer que le but de Laine non seulement redonnera confiance au principal intéressé, mais permettra peut-être à d'autres jeunes de débloquer aussi. 

On pense ici à Kyle Connor - qui a marqué 31 buts en saison régulière (un sommet chez les recrues de la LNH) et qui n'a toujours pas fait bouger les cordages en séries (seulement trois points) - et à Nikolaj Ehlers - qui a inscrit 29 buts durant la campagne, mais aucun depuis le début des séries (également trois points).

« Nous avons quelques joueurs qui n'ont pas marqué dans cette série, a déclaré Maurice. Je n'ai pas nécessairement vu de frustration dans leur jeu. Mais, parfois, la frustration est une très bonne chose. Ça peut te pousser à travail plus fort. »

Si le but de Laine lui permet effectivement de retrouver ses repères et qu'il réussit à entraîner Connor et Ehlers avec lui, les Predators risquent d'en avoir plein les bras lors du match no 5.

Chose certaine, cette rencontre sera déterminante pour la suite des choses. Elle sera présentée samedi soir au Bridgestone Arena (21 h 30 (HE); NBCSN, CBC, TVAS).

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.