Skip to main content

Stamkos donne l'heure juste, exprime sa frustration

Le capitaine du Lightning ne disputera pas le deuxième match contre les Penguins

par Brian Compton / Adjoint au directeur de la rédaction à NHL.com

PITTSBURGH - C'est sans cacher sa frustration que Steven Stamkos a fait savoir qu'il ne disputera pas le deuxième match de la finale de l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh, lundi soir au Consol Energy Center (20h HE ; TVA Sports, CBC, NBCSN), et qu'il n'a pas changé d'anticoagulants, contrairement à ce qui a été indiqué dans un reportage diffusé dimanche.

Après avoir participé à un entraînement matinal facultatif, lundi, le capitaine du Lightning de Tampa Bay a tenu à donner l'heure juste sur la médication qu'il reçoit depuis qu'il a subi, le 4 avril, une chirurgie afin de lui enlever un caillot sanguin qui se trouvait tout près de sa clavicule droite. Sportsnet a avancé dimanche que Stamkos avait récemment commencé à tenter l'expérience d'un traitement par injection qui permettrait d'accélérer le processus de guérison.

« Je crois qu'il y avait un peu de confusion dans certains des articles qui ont été publiés [dimanche], en ce qui concerne une modification du traitement », a dit Stamkos, qui n'a pas encore disputé de match dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016. « Je ne sais pas si ç'a été mal interprété, ou si je n'ai pas dit les choses de la bonne façon, mais je suis le même traitement que depuis le début. C'est un anticoagulant qui se donne par injection.

 

« Il y a différents protocoles de traitement, en ce sens qu'il y a différentes façons de faire qui peuvent me permettre de jouer quand même. S'il y a de la confusion à ce niveau-là, je peux clarifier les choses. Je n'ai pas changé de médicament, je reçois la forme par injection depuis mon opération. Pour entrer dans les détails un peu plus, le médicament reste dans ton corps pendant un certain nombre d'heures. Il y a des cas où des joueurs de la LNH ont disputé des matchs en prenant le même médicament que moi, mais en modifiant leur routine. C'est à ce niveau-là que nous avons fait des expériences. »

 

Tampa Bay mène la série quatre de sept 1-0. Le Lightning a remporté cinq matchs d'affilée et a atteint la finale d'association malgré l'absence de Stamkos, qui a été le meilleur buteur de l'équipe en saison régulière avec 36 filets.

 

« Il y a encore des chances que je puisse jouer dans cette série, et il y a encore des chances que je ne puisse pas jouer du tout d'ici la fin des séries, a affirmé Stamkos. C'est la pure vérité. C'est difficile pour moi de me sentir physiquement aussi près d'un retour au jeu, mais comme je l'ai déjà dit, que ce soit le troisième, le quatrième ou le cinquième match, ou qu'on en vienne à la conclusion que jouer dans ces séries serait risqué pour ma santé à long terme, nous nous approchons de la journée qui nous permettra de répondre à ces questions. Comme je l'ai dit, nous faisons nos devoirs pour nous assurer de rencontrer les bonnes personnes sur le plan médical et d'obtenir toutes les opinions pertinentes, pour ensuite pouvoir aller de l'avant en fonction de la situation à laquelle nous serons confrontés à ce moment-là.

 

« Je suis aussi frustré que vous tous, alors que je dois revenir ici et répondre aux mêmes questions, pendant que de votre côté, vous posez les mêmes questions. Mais je pose les mêmes questions moi aussi ; je les pose à tous les jours et les réponses sont toujours les mêmes. C'est la partie la plus difficile en ce moment. J'essaie juste de me donner une chance en vue de cette journée, si elle vient, où lorsque les médecins et nous - en groupe, avec ma famille - seront d'accord pour dire que c'est sécuritaire de revenir au jeu ; si cette journée vient, c'est sûr que je vais le faire. »

 

Stamkos voyage avec ses coéquipiers du Lightning depuis le deuxième tour éliminatoire et il a pris part à plusieurs entraînements, mais c'est seulement lorsque son traitement aux anticoagulants ne comportera plus de risques qu'il reviendra au jeu. Il a reconnu à quel point c'est frustrant de regarder ses coéquipiers jouer, alors que ceux-ci y vont d'un autre long parcours en séries, mais personne - ni le Lightning, ni lui - n'est prêt à risquer sa santé à long terme.

 

« C'est toujours difficile, surtout à ce moment-ci de l'année, a souligné Stamkos. Tu veux jouer et tu veux gagner. Tu veux en faire partie. C'est moche de ne pas pouvoir aller sur la patinoire pour aider ton équipe, mais les gars ont fait tout un travail jusqu'ici, compte tenu de l'identité des joueurs qui sont absents. Tu essaies donc de t'améliorer à chaque jour et de te donner une chance, si ce jour-là arrive, d'être prêt à jouer. »

En voir plus