Skip to main content

Simon Gagné ne veut pas dire qu'il a subi une commotion cérébale

LNH.com @NHL

VOORHEES, N.J. - Simon Gagné compare son état de santé à un pilier de bar qui a pris quelques verres de trop.

Mais il ne va pas jusqu'à dire qu'il ressent les symtômes qui suivent une commotion cérébrale.

"Personne n'a vraiment dit qu'il s'agissait d'une commotion, a-t-il déclaré après l'entraînement des Flyers de Philadelphie mardi. Pour le moment c'est davantage un problème de vision et d'étourdissements. Je ne crois pas qu'on appelle ça une commotion cérébrale."

Gagné n'a pas joué depuis qu'il a dû quitter le match contre les Panthhers de la Floride mercredi dernier. Il a patiné en solitaire mardi et a dit se sentir mieux mais n'être pas tout à fait prêt à jouer. Il considère son cas "au jour le jour".

"Il me semble que tout ce qui m'entoure va plus vite", a-t-il dit.

Le patineur québécois doit passer un test mercredi et, en cas de réponse positive, il existe une possibilité qu'il puisse affronter les Canadiens jeudi à Montréal.

Gagné s'est fait mal lorsque sa mâchoire a rencontré l'épaule du défenseur Jay Bouwmeester, qui mesure 6'4". Il a continué de jouer mais a abandonné lorsqu'il s'est senti étourdi.

Une semaine plus tard, il refuse de faire une comparaison avec une commotion cérébrale subie en 2002, même si les symptômes sont drôlement similaires.

"Je crois que personne ne sait vraiment ce qu'est une commotion cérébrale, a-t-il déclaré. Je sais comment je me sens et je sais ce que m'ont dit les docteurs."

En voir plus