Skip to main content

Gostisbehere veut élever son jeu d'un cran avec les Flyers

Le défenseur veut atteindre un autre niveau en améliorant son jeu dans les deux sens de la patinoire

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, New Jersey - Shayne Gostisbehere ne veut pas être étiqueté comme un défenseur uniquement axé sur l'offensive.

Son but est d'être considéré comme un défenseur de haut niveau qui peut être utilisé dans toutes les situations avec les Flyers de Philadelphie. Il a commencé à le démontrer la saison dernière et il continuera de le faire cette année.

« Si on analyse mon jeu de l'année dernière, je pense que mon jeu défensif est passé à un autre niveau, a noté Gostisbehere. On ne me fait pas jouer dans la dernière minute du match, mais je pense qu'on peut compter sur moi pour évoluer contre les meilleurs éléments adverses. Je l'ai démontré la saison dernière. Tu ne veux pas être étiqueté comme un arrière offensif uniquement. Je sais ce que je suis. Je sais que je suis un défenseur bon dans les deux sens de la patinoire. »

Gostisbehere a terminé au quatrième rang chez les défenseurs avec 65 points (13 buts, 52 passes) en 78 matchs, mais il est tout aussi fier d'avoir amélioré son jeu défensif. Il a été sur la glace pour 1,89 but adverse par tranche de 60 minutes à cinq contre cinq la saison dernière, comparativement à 2,54 en 2016-17 et 1,89 en 2015-16. Ce qui rend sa saison 2017-18 encore plus impressionnante, c'est qu'il a passé en moyenne 17:46 sur la glace à forces égales la saison dernière, son plus haut total dans la LNH comparativement à 15:59 en 64 matchs en 2015-16.

À LIRE : Les Flyers présentent Gritty, la nouvelle mascotte de l'équipe

Gostisbehere a toujours voulu s'occuper des missions défensives, mais il a mis encore plus d'efforts à partir du moment où on l'a jumelé avec Ivan Provorov pour un match contre les Blue Jackets de Columbus le 23 décembre 2017.

Jouer avec Provorov signifie jouer contre les meilleurs joueurs adverses, et Gostisbehere savait qu'il devrait élever son jeu d'un cran.

« C'est incroyable de jouer avec Provorov et contre les meilleurs, a dit Gostisbehere. Je me suis dit que je n'allais pas me soucier de mon jeu offensif et me concentrer uniquement sur la défensive. Ç'a vraiment bien fonctionné pour moi. Ç'a été l'étincelle qu'il me fallait pour m'inciter à être le meilleur possible en défensive et à batailler sans relâche. »

Il a mieux joué que lui-même n'aurait pu l'imaginer. Il a été sur la glace pour 27 buts adverses à cinq contre cinq après le 23 décembre, au 18e rang parmi les 108 défenseurs ayant joué au moins 700 minutes à cinq contre cinq. Les Flyers ont ensuite montré un dossier de 27-13-7 (,649) en 47 matchs avec ce duo défensif. Ils avaient présenté une fiche de 15-13-7 (,529) à leurs 35 premières rencontres.

Ce qui a aidé Gostisbehere à progresser en défensive est d'avoir compris comment utiliser en zone défensive ce qui fait de lui un joueur spécial en zone offensive.

Video: NYI@PHI: Gostisbehere creuse l'écart en A.N.

« En défensive, je me démarque par mon anticipation des jeux, je coupe des passes et j'utilise bien mon bâton, a-t-il indiqué. Tous les aspects fondamentaux du hockey sont réunis. Mon côté offensif m'aide dans mon territoire, car je sais ce que l'attaquant fera avec la rondelle. Je sais ce que je ferais à sa place, donc ça m'aide à lire le jeu. Je suis rapide et j'ai un bon coup de patin, donc je peux utiliser ça pour contenir les joueurs adverses. »

La prochaine étape pour Gostisbehere est d'obtenir la confiance des entraîneurs afin d'être sur la glace pour la dernière minute d'un match pour protéger une avance et pour écouler des punitions. Sa vitesse pourrait faire de lui une menace sur une unité de désavantage numérique qui a terminé au 29e rang de la LNH la saison dernière (75,8 pour cent).

« Je veux progresser et je veux jouer en désavantage numérique, a expliqué Gostisbehere. J'espère que c'est ce qui m'attend à l'avenir. Je pense pouvoir être une force en désavantage numérique, car je sais comment fonctionne un jeu de puissance, surtout à six contre cinq. Je suis souvent impliqué dans ces situations. Je veux être sur la glace dans les situations défensives. »

L'entraîneur Dave Hakstol a aimé ce qu'il a vu de la paire Gostisbehere-Provorov, mais il n'est pas prêt à s'engager à faire jouer ses deux meilleurs défenseurs ensemble toute la saison.

« Gostisbehere et Provorov ont formé une combinaison efficace, a dit Hakstol. Est-ce le meilleur duo pour que le reste du casse-tête en défensive tombe en place? C'est ce à quoi il faut répondre durant le camp d'entraînement.

Video: PHI@COL: Provorov bat Hammond de la pointe

« Nous étions à l'aise avec ce duo dans plusieurs situations l'année dernière, et nous savons que nous pourrons le réutiliser cette saison. »

Gostisbehere a affirmé qu'il ne fera pas de démarches pour demeurer avec Provorov. Mais peu importe son partenaire, il continuera de se concentrer sur son jeu défensif afin de se débarrasser de son étiquette de défenseur strictement offensif.

« J'essaie d'améliorer mes habiletés et de tout faire pour aider l'équipe, a-t-il mentionné. On verra où Hakstol nous placera si nous évoluons ensemble. Si ce n'est pas le cas, je ne m'en ferai pas avec ça. Je ferai ce qu'on me demandera et je travaillerai à être le meilleur joueur possible. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.