Skip to main content

Shane Bowers a toujours rêvé de jouer pour les Sénateurs

L'attaquant a grandi en regardant les matchs de son équipe favorite à la télévision

par Chris Stevenson / Correspondant NHL.com

OTTAWA - En grandissant à Herring Cove, en Nouvelle-Écosse, une communauté de pêcheurs sur le bord de l'océan Atlantique, Shane Bowers était un partisan des Sénateurs d'Ottawa.

Ça aura nécessité un parcours à travers l'Amérique du Nord, des côtes rocheuses jusqu'au coeur des États-Unis, mais le joueur de centre de 18 ans, qui avait décoré sa chambre aux couleurs des Sénateurs, se retrouve avec le chandail de son équipe préférée sur le dos.

Bowers a été sélectionné par les Sénateurs avec le 28e choix de l'encan 2017 et a participé au camp de développement de l'équipe au Centre Canadian Tire, un endroit qu'il a visité dans sa jeunesse lors d'un voyage dans la capitale nationale.

Le sentiment qu'il a ressenti en enfilant son uniforme dans l'aréna de ses favoris était « irréel ». 

« Je n'ai pas encore réalisé que je viens de terminer un camp d'entraînement avec l'équipe de mon enfance », a-t-il expliqué.

De son village d'Herring Cove, une banlieue d'Halifax ayant une population de 2700 personnes, Bowers a décidé de poursuivre sa carrière dans la USHL.

Il a été un choix de première ronde (no 4) des Screaming Eagles du Cap-Breton, dans la LHJMQ, mais il voulait garder toutes les portes ouvertes. Avec cela en tête, il s'est rendu en Iowa où il a joué pour Waterloo.

« J'ai été capable d'acheter du temps et je croyais que la voie des collèges me conviendrait bien en tant que joueur et en tant que personne, a dit Bowers, qui jouera pour l'Université de Boston à l'automne. Je suis heureux de ma décision. 

« Je pensais que c'était la meilleure option pour moi, la meilleure voie pour mon développement et je ne regrette pas mon choix. »

Bowers a attiré l'attention des dépisteurs des Sénateurs avec son jeu complet, et il a récolté 51 points (22 buts, 29 aides) en 60 matchs pour Waterloo la saison dernière.

« Il fait tellement de bonnes choses, a déclaré le directeur du recrutement amateur des Sénateurs, Trent Mann. Il prend les mises au jeu importantes dans les deux zones. Il rivalise dans les espaces restreints, il a un bon tir, une bonne vision et il se replie avec énergie. Il veut constamment gagner ses bagarres pour la rondelle. Il amène ça à chaque présence. »

Bowers mesure 6 pieds 1 pouce et pèse 178 livres, donc il voudra gagner de la masse musculaire à court terme.

« On ne peut pas ignorer son gabarit et la première chose qu'il m'a dite c'est qu'il avait hâte d'ajouter un peu de poids à sa charpente, a dit Mann. Il sait qu'il a la capacité de devenir plus gros et plus fort et nous allons voir ce qu'il fera de ça. 

« Une fois qu'il aura amélioré sa forme physique, ça l'aidera à atteindre le prochain niveau. Sur le plan offensif, il aura à prendre des décisions différentes à certains moments. Il aime passer la rondelle, parfois trop, mais il a marqué 20 buts. Une fois qu'il sera plus fort et qu'il aura davantage confiance en son tir, je pense que ce sera facile à corriger. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.