Skip to main content

Sans attache, Lefebvre va côtoyer les Price, Gomez, Cammalleri et cie

LNH.com @NHL

BROSSARD - Quand Philippe Lefebvre a reçu sa petite feuille bleue, vendredi matin, quelques minutes après la dernière séance d'entraînement du camp des recrues, un sourire en coin est aussitôt apparu à son visage. Son nom y était, une confirmation qu'il participera au "vrai" camp, celui du Canadien de Montréal.

Puis, le sourire a fait place à un air un peu abasourdi. Le Trifluvien de 18 ans a soudainement réalisé qu'il allait côtoyer, dans quelques heures, les Carey Price, Andrei Markov, Scott Gomez, Mike Cammalleri et compagnie pendant au moins quelques jours.

"Je vais essayer d'en profiter au maximum, a commenté Lefebvre, quelques secondes à peine après avoir pris connaissance de la bonne nouvelle. Je vais avoir la chance de voir comment ça se passe avec les meilleurs de l'équipe. Ils sont tellement rapides, j'ai hâte de voir ce que ça donne d'être sur la glace avec eux."

Lefebvre et un autre attaquant des Voltigeurs de Drummondville, Dany Massé, ainsi que les défenseurs André Benoit et Frédérick St-Denis et le gardien Robert Mayer sont parmi les autres recrues qui participeront au camp d'entraînement officiel du Tricolore.

Le Canadien a fait connaître la liste des 54 joueurs invités au camp à l'issue de la cinquième et dernière journée du camp des recrues, vendredi. Les examens médicaux et les tests physiques se dérouleront samedi, puis une première séance d'entraînement sur glace suivra dimanche.

Max Pacioretty, Yannick Weber et Ben Maxwell, qui ont joué quelques matchs avec le Tricolore la saison dernière, sont parmi les autres joueurs du camp des recrues qui prendront part au camp principal. P.K. Subban, Mathieu Carle, David Desharnais, Olivier Fortier et le Suédois de 24 ans Mikael Johansson ont également été retenus.

Vingt-six des 29 joueurs invités au camp des recrues participeront au camp du Canadien. Les trois joueurs retranchés sont les attaquants Gabriel Dumont et Dustin Walsh, ainsi que le gardien finlandais Petteri Simila.

Dumont, Walsh et Simila ont été des choix tardifs du Canadien lors du dernier repêchage. Ils ont été réclamés 139e, 169e et 211e, respectivement. Dumont, un attaquant des Voltigeurs, n'a pas pris part au camp des recrues à cause d'une blessure au pied.

Massé a signé un contrat à titre de joueur autonome avec le Canadien, en mai dernier. Benoit, un franco-ontarien de Saint-Albert, a joué avec le club Sodertalje, en Suède, l'hiver dernier. St-Denis, de Greenfield Park, a disputé sept matchs avec les Bulldogs de Hamilton après avoir passé la majorité de la campagne à Cincinnati, dans la East Coast League. Mayer, lui, a disputé 57 matchs avec les Sea Dogs de Saint-Jean dans la LHJMQ, la saison dernière.

La joie après la déception

Ignoré lors du dernier repêchage, Lefebvre était présent au camp des recrues du CH à titre de joueur invité. Il était le seul joueur à ne pas avoir déjà un contrat en poche ou à avoir été repêché par le Tricolore.

Lefebvre reconnaît que cette petite victoire apporte un baume sur la déception qu'il a vécue au Centre Bell en juin dernier.

"Un gros baume, en fait. C'est très plaisant, a-t-il dit, vendredi. Mais ça, c'est du passé. J'essaie de l'utiliser comme motivation plus qu'autre chose. Pour le reste, je n'y pense plus."

Lefebvre entreprendra le camp avec l'idée d'inciter la direction du CH à lui offrir un contrat.

"Ca va être une expérience incroyable et je vais essayer d'en profiter au maximum, a-t-il souligné. Si en plus je peux décrocher un contrat, ce serait la cerise sur le sundae.

"Je sais que je suis destiné à retourner à Drummondville. Je n'ai absolument rien à perdre. Je vais donner tout ce que j'ai et on verra ce qui va se passer", a ajouté celui qui a amassé 21 buts et 27 aides avec un différentiel de plus-31 dans la LHJMQ la saison dernière, bon pour le neuvième rang des marqueurs chez les Voltigeurs.

Lefebvre a fait partie d'une formation drummondvilloise qui a remporté le championnat du circuit et participé à la Coupe Memorial à Rimouski en 2008-09. La formation dirigée par Guy Boucher, qui est maintenant l'entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton, a non seulement impressionné par son style de jeu dynamique, mais aussi par la force de caractère de ses joueurs. Le parcours du Trifluvien semble en être une autre belle preuve.

En voir plus