Skip to main content

Roberto Luongo dit comprendre ce que ressent Carey Price

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Roberto Luongo est revenu au jeu il y a un mois après avoir soigné une sérieuse blessure à l'aine qui lui a fait rater 23 rencontres. Les premiers matchs à son retour ont été difficiles. Cinq défaites d'affilée, dont deux en prolongation et une en fusillade. Chez le Canadien, Carey Price vit les mêmes problèmes après avoir subi une blessure à l'aine puis une autre à la cheville gauche.

"Je comprends exactement ce qu'il est en train de vivre", racontait Luongo avant la rencontre de dimanche, au GM Place. "Il doit être patient. Moi, j'ai raté huit semaines et je suis revenu au jeu après seulement deux entraînements. Je n'étais pas à 100 pour cent. Mais c'est une chose que les gens ne comprennent pas. J'ai entendu bien des choses négatives à mon retour."

Luongo semble avoir retrouvé ses marques depuis deux semaines. Il avait remporté ses quatre derniers matchs avant d'affronter le Canadien.

"C'est une progression. C'est comme ça qu'il faut voir ça", assure-t-il.

Price ressent une énorme pression à Montréal. Il a l'impression de supporter le poids de la terre entière.

"Il n'a pas à ressentir ça, dit Luongo. Il a juste à se concentrer sur son travail et à bien s'entraîner."

Price a dû céder sa place à Jaroslav Halak face aux Canucks de Vancouver, même si plusieurs parents et amis souhaitaient le voir jouer. Le jeune gardien de la Colombie-Britannique a conservé un dossier de 2-7-0 à ses neuf derniers départs. Durant cette période noire, il a concédé 36 buts, soit une moyenne de 4,00 buts par rencontre.

"J'ai déjà vécu une déception pareille à mes débuts dans la Ligue nationale, se souvient Luongo. Je n'étais pas content. Mais ce genre d'épreuve tend à vous rendre plus fort mentalement."

Les Jeux de Vancouver

Les Jeux olympiques d'hiver à Vancouver vont commencer dans un an. Tout indique que Luongo et Martin Brodeur seront deux des trois gardiens retenus dans l'équipe canadienne.

"On entend beaucoup parler des Jeux ici", dit Luongo, qui aimerait bien défendre les couleurs de son pays dans sa ville d'adoption. "J'y pense même si je ne prends rien pour acquis. Je dois d'abord faire l'équipe puisqu'il y a plusieurs bons gardiens au Canada. Je vais être correct avec la décision qui sera prise. Pour l'instant, je me concentre sur mon jeu avec les Canucks.

En voir plus