Skip to main content

Prochaine saison du Wild: la question principale concerne les gardiens

LNH.com @NHL

ST. PAUL, Minnesota (AP) - La fin est arrivée jeudi pour le Wild du Minnesota, quand les Ducks d'Anaheim les ont battus 4-1 pour remporter la série par la même marge. Une fin hâtive et laissant un goût amer après avoir obtenu 104 points en saison régulière, la meilleure récolte de l'histoire de l'équipe.

C'est le genre de saison que le directeur général Doug Risebrough recherchait quand il a embauché Mark Parrish, Keith Carney et Kim Johnsson sur le marché des joueurs autonomes, en plus d'accorder à Marian Gaborik le contrat le plus lucratif dans l'histoire de l'équipe et d'obtenir Pavol Demitra par la voie des échanges lors du repêchage.

Le système défensif de l'entraîneur Jacques Lemaire a permis au Wild de mener la LNH pour le plus bas total de buts alloués, 184. Au niveau offensif, l'équipe s'est améliorée, surtout quand Gaborik est revenu en janvier d'une blessure à l'aine qui lui a fait rater 34 matches.

Mais contre les Ducks, les six meilleurs pointeurs-Brian Rolston, Gaborik, Demitra, Pierre-Marc Bouchard, Mikko Koivu et Parrish-ont éprouvé des ennuis à installer l'attaque efficacement en zone des Ducks. Epuisés par des adversaires plus gros, plus forts et plus expérimentés, le Wild a fini par manquer d'énergie.

Un rendement pitoyable en avantage numérique s'est avéré le plus criant problème du Wild en séries, alors que l'équipe n'a marqué que deux fois en 27 occasions.

Disposant d'une marge de manoeuvre limitée par rapport au plafond salarial, Risebrough ne devrait pas apporter de grands changements de personnel.

La question principale concerne les gardiens. Niklas Backstrom a amorcé 41 matches, dominant la LNH pour la moyenne de buts alloués (1.97). Le produit de la ligue élite finlandaise deviendra toutefois joueur autonome, après une saison seulement devant le filet du Minnesota.

Mais Emmanuel Fernandez, qui a subi une entorse au genou gauche tout juste avant le match des étoiles, a reçu l'an dernier un contrat de 13 millions $ US pour trois ans comme gardien numéro un.

Si le Wild montre sa confiance envers Fernandez, Backstrom pourrait coûter trop cher à garder avec l'équipe. Mais si la formation penche plutôt du côté de Backstrom, Fernandez pourrait alors être échangé.

"Il y a beaucoup de gros contrats dans cette équipe, alors c'est certain qu'il y aura des choix à faire", a dit Fernandez.

En voir plus