Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

En l'absence de Landeskog et Rantanen, l'Avalanche a dû se métamorphoser

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Lorsqu'on fait face à des moments difficiles, il faut savoir se serrer les coudes. 

Cette expression, les joueurs de l'Avalanche du Colorado l'ont adoptée durant le mois de mars. Un mois qui aurait pu être catastrophique puisqu'ils ont perdu l'attaquant Gabriel Landeskog pour une longue période, et plus récemment, Mikko Rantanen.

POOLERS : Le top-25 des gardiens | Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaine

Or, au moment où Landeskog a subi une blessure au haut du corps, le 7 mars, les deux attaquants avaient amassé 26,2 pour cent des points de tous les joueurs de l'Avalanche cette saison. On se souviendra à quel point le trio qu'ils formaient, complété par Nathan MacKinnon, avait été dominant en début de saison, avant de finalement ralentir et être démantelé.

La perte de Landeskog rendait la participation aux séries éliminatoires plus qu'incertaine. L'équipe était alors en 10e place de l'Association de l'Ouest et elle venait de perdre un de ses trois seuls moteurs offensifs.

Pourtant, huit matchs plus tard, l'Avalanche a maintenu une fiche de 5-2-1 et détient une avance de deux points sur les Coyotes de l'Arizona à titre de deuxième équipe repêchée. Ce week-end, sans Rantanen dans la formation, le Colorado est allé chercher trois importants points sur une possibilité de quatre face aux Blackhawks de Chicago.

Avec une telle fiche, est-ce signe pour les poolers qu'il faut se tourner vers des joueurs de soutien de l'Avalanche pour des pools quotidiens ou hebdomadaire?

Je me montrerais prudent.

Logiquement, il aurait fallu qu'un ou plusieurs joueurs prennent la relève offensive du duo pour permettre à l'Avalanche de grimper au classement. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé. Lors de ces huit matchs, aucun attaquant, mis à part MacKinnon, a amassé plus de quatre points, dont Rantanen qui n'en avait que deux en six rencontres avant de tomber au combat. Même MacKinnon a produit à un rythme moins rapide (huit points en huit parties) que durant le reste de la saison (85 en 68 parties).

En l'absence de Landeskog et Rantanen, J.T. Compher est celui dont le temps de glace a le plus augmenté, passant de 16:44 à 20:22, lui qui complète maintenant le premier trio de l'équipe en compagnie de MacKinnon et Alexander Kerfoot. Ce dernier a droit à plus de trois minutes de temps de jeu supplémentaire depuis, mais il n'a amassé que trois points, deux pour Compher.

Video: COL@CHI: Kerfoot redirige un tir en AN

Les partisans de l'Avalanche ont plutôt eu droit à une métamorphose complète du jeu défensif de l'équipe. En huit matchs, le Colorado est l'équipe qui a accordé le moins de buts dans la LNH avec 14. Pourtant, l'Avalanche était la 23e équipe à ce chapitre avant la blessure de Landeskog. D'ailleurs, quatre de leurs cinq victoires ont été obtenues en accordant un but ou moins dans la rencontre. La cinquième, disputée samedi dernier contre Chicago, s'est terminée 4-2.

En défensive, Tyson Barrie a amassé des points dans six de ces rencontres, dont quatre buts, ce qui a permis d'apporter de l'eau au moulin.

Si l'Avalanche veut être des prochaines séries éliminatoires, elle devra continuer de jouer de cette façon, surtout qu'aucune date de retour n'a été avancée dans le cas de Rantanen et Landeskog.

Voilà pourquoi le seul joueur intéressant pour les poolers au Colorado est Philipp Grubauer. Le gardien a ravi le poste de partant à Semyon Varlamov et en sept départs, il a une fiche de 5-1-1, une moyenne de buts accordés de 1,14 et un pourcentage d'arrêts de ,965.

Video: COL@CHI: Grubauer empêche Toews de rompre l'égalité

Faites vite toutefois, Grubauer vient d'être nommé la troisième étoile de la semaine. Pour les poolers quotidiens, son prix d'acquisition est en croissance, mais il est encore abordable. Pour les poolers hebdomadaires, il y a fort à parier qu'une autre équipe voudra mettre le grapin dessus.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.