Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler pour les matchs du 3 février

Trocheck profite de l'absence de Barkov et il évoluera avec Huberdeau et Dadonov

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

Chaque jour, l'équipe des experts en pools de hockey du LNH.com effectue un survol des différentes formations qui vont s'affronter et identifie certains joueurs qui pourraient se démarquer et connaître du succès.

À LIRE AUSSI : Les affrontements à surveiller : 3 févrierLes formations prévues de la journée
 

Vincent Trocheck, Panthers de la Floride (A) : Pour l'instant, Trocheck est celui qui profitera le plus de l'absence d'Aleksander Barkov, qui est réévalué quotidiennement en raison d'une blessure au bas du corps, car il évoluera au centre de Jonathan Huberdeau et d'Evgenii Dadonov sur le premier trio des Panthers. L'attaquant n'a qu'un but à ses cinq derniers matchs, mais lors des six rencontres précédentes, il avait amassé sept points (un but, six passes). En 11 parties depuis le 2 janvier, Trocheck a décoché deux tirs ou plus à huit reprises et il a distribué 15 mises en échec (quatrième chez les Panthers). Aux côtés de Huberdeau, le neuvième meilleur marqueur de la LNH, et de Dadonov, qui est en feu par les temps qui courent, Trocheck ne devrait pas avoir de difficultés à s'inscrire à la feuille de pointage.

Video: FLA@MIN: Trocheck bat Stalock entre les jambières

Andreas Athanasiou, Red Wings de Detroit (A) : Athanasiou est de retour au jeu après avoir raté 16 matchs en raison d'une blessure au bas du corps et il prendra la place de Filip Zadina, lui aussi blessé au bas du corps, sur le premier trio des Red Wings avec Tyler Bertuzzi et Dylan Larkin. Avant de tomber au combat, l'attaquant avait récolté trois aides en quatre rencontres en étant principalement utilisé avec Larkin et Bertuzzi. Il pourrait reprendre où il a laissé dès lundi contre les Flyers, surtout quand on prend en considération que Larkin a retrouvé sa touche offensive depuis un peu plus d'un mois.

Esa Lindell, Stars de Dallas (D) : Depuis le 29 décembre, Lindell est à égalité avec quatre autres joueurs au septième rang des marqueurs chez les défenseurs de la LNH en vertu d'une récolte de 11 points (un but, 10 passes) en 12 parties. Au cours de cette séquence, Lindell a été le meneur chez les défenseurs des Stars au chapitre des points en avantage numérique (3), à égalité avec John Klingberg, des points en désavantage numérique (2) et il a pris le troisième rang pour les mises en échec (20). Au cours de cette période, il a également décoché au moins un tir dans neuf des 12 matchs de Dallas. À plus petite échelle, il vient de récolter deux mentions d'aide à ses trois dernières rencontres.

Brian Elliott, Flyers de Philadelphie (A) : Non seulement Elliott affronte-t-il la pire équipe de la LNH, mais il présente également de bons chiffres lors des dernières rencontres. À ses quatre derniers départs, le gardien a conservé un dossier de 3-0-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,97 et un pourcentage d'arrêts de ,925. Il est vrai qu'il a accordé quatre buts sur 20 lancers dans un revers de 4-3 en prolongation contre les Penguins de Pittsburgh vendredi, mais il ne fera pas face à la même force de frappe lundi. En pleine course aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Flyers ne peuvent pas se permettre d'échapper ce match et il y a donc fort à parier qu'Elliott et les siens en sortiront victorieux. D'ailleurs, depuis le 10 janvier, les Red Wings ont inscrit plus de deux buts dans un match seulement une fois (défaite de 6-3 contre l'Avalanche du Colorado le 20 janvier).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.