Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Les blessures ont forcé les Flyers à procéder à plusieurs changements

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Les blessures font partie de la réalité de la LNH, et elles sont un facteur déterminant dans la saison des poolers. Elles ont évidemment un impact direct sur le rendement des joueurs qui tombent au combat, mais elles offrent la chance à certains joueurs de se faire valoir. Tout au long de la saison, je donnerai une mise à jour du statut des joueurs blessés des différentes équipes de la LNH, tout en analysant lesquels de leurs coéquipiers verront leur rendement fluctuer en leur absence.

 

Wayne Simmonds (deux à trois semaines en date du 20 février)

L'attaquant de puissance des Flyers joue un rôle important dans l'offensive de Philadelphie. Il est la présence au filet de l'équipe au sein de sa dévastatrice première vague du jeu de puissance, lui qui est d'ailleurs à égalité au cinquième rang de la ligue au chapitre des buts en avantage numérique avec 10. À forces égales, il évolue à l'aile sur le deuxième trio en compagnie de Nolan Patrick et Jakub Voracek, ce qui donne deux solides unités offensives aux Flyers. Sa place sur la première vague du jeu de puissance a été confiée à la recrue Patrick, qui a d'ailleurs inscrit son premier but en carrière en pareilles circonstances contre les Canadiens de Montréal mardi. Quant à sa place à forces égales, elle a été pourvue par Jordan Weal, qui est passé du centre du troisième trio à l'aile du deuxième. Weal a été blanchi à ses cinq derniers matchs et n'a récolté que deux points à ses 11 derniers, alors l'entraîneur Dave Hakstol pourrait songer rapidement à le remplacer si jamais les résultats se font attendre. L'Autrichien Michael Raffl pourrait être le prochain en lice, ou encore Oskar Lindblom, fraîchement rappelé de la LAH.

Video: MTL@PHI: Patrick crée l'égalité en A.N.

À LIRE AUSSI: Poolers: Trois joueurs à surveiller au ballottage | Poolers: Dans le calepin cette semaine

Michal Neuvirth (quatre à six semaines en date du 20 février) et Brian Elliott (cinq à six semaines en date du 13 février) 

N'importe quelle équipe qui lutte pour une place en séries éliminatoires aurait beaucoup de difficulté à survivre à la perte de leurs deux premiers gardiens (trois en comptant Anthony Stolarz, également sur le carreau). Le directeur général Ron Hextall a décidé que son équipe avait mérité la chance de se battre avec une valeur un peu plus sûre qu'Alex Lyon dans le dernier droit de la saison. Il a donc fait l'acquisition de Petr Mrazek des Red Wings de Detroit en retour de deux choix conditionnels au repêchage. Mrazek sera le gardien numéro un des Flyers au moins jusqu'à ce que Neuvirth ou Elliott revienne au jeu. Même s'il va jouer derrière une équipe supérieure à ce qu'il a connu à Detroit, la valeur de Mrazek pour les poolers ne va pas nécessairement augmenter avec cette transaction. En effet, il lui sera difficile de surpasser les statistiques qu'il affichait avec les Red Wings depuis 12 matchs, c'est-à-dire une fiche de 6-3-2 et un pourcentage d'arrêts de ,924. Les Flyers ont néanmoins amassé un point à leurs neuf derniers matchs (7-0-2), alors Mrazek pourrait surfer sur cette lancée au cours de ses premiers matchs dans son nouvel uniforme.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.