Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du lundi 19 décembre :

 

8 : Nombre de tirs décochés par l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews contre les Ducks d'Anaheim. Il a maintenant atteint le filet adverse à 115 reprises cette saison, ce qui lui confère le cinquième rang dans la LNH. Comme c'est souvent le cas avec les joueurs recrues, même s'ils sont aussi bons que Matthews, la saison du numéro 34 des Maple Leafs est ponctuée de hauts et de bas. Il a connu une campagne en trois temps jusqu'ici : après avoir amorcé sa carrière dans la LNH avec six buts en six matchs, il a connu un creux de vague avec 13 parties sans trouver le fond du filet. Il a maintenant retrouvé ses repères avec neuf buts à ses 12 dernières rencontres.

1 : Nombre de points obtenus par l'attaquant des Blues de St. Louis Robby Fabbri contre les Oilers d'Edmonton. Discrètement, Fabbri connaît une séquence intéressante, qui dure en fait depuis un bon moment. Avec la mention d'aide récoltée lundi, Fabbri compte maintenant sept points à ses sept derniers matchs, 10 à ses 11 derniers, et 16 à ses 20 derniers. Pas mal pour un joueur qui a amorcé la saison avec trois points en 12 parties. Il est le deuxième attaquant le plus utilisé des Blues en avantage numérique depuis 20 matchs, et il en a profité pour récolter cinq de ses six points sur le jeu de puissance. Le fait d'évoluer avec Vladimir Tarasenko à forces égales ne nuit pas à son rendement non plus.

2 : Nombre de points amassés par l'attaquant des Flames de Calgary Kris Versteeg contre les Coyotes de l'Arizona. Versteeg a été ennuyé par les blessures tout au long de sa carrière, et cela s'est poursuivi cette année. Il a raté 12 des 22 derniers matchs des siens, mais il a fait sentir sa présence au cours des 10 matchs où il était en uniforme. Il a en effet récolté 10 points (trois buts, sept passes), dont quatre en avantage numérique. Il est souvent employé sur la première vague du jeu de puissance récemment, ce qui lui permet de s'illustrer. Peu auraient parié sur un tel succès au terme du camp d'entraînement, alors que Versteeg avait été libéré par les Oilers d'Edmonton après avoir obtenu un essai professionnel.

En voir plus