Skip to main content

Nicholle Anderson assiste au Gala de la LNH

La femme de Craig Anderson, qui a récemment reçu de bonnes nouvelles, a décidé d'accompagner son mari

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - Les beaux jours - ceux remplis d'énergie - commencent à s'accumuler, mais pas toujours de manière consécutive.

Le gardien des Sénateurs d'Ottawa Craig Anderson et sa femme Nicholle commencent à s'habituer et font les ajustements nécessaires, près d'un mois après qu'elle eut appris qu'elle n'avait plus de traces de cancer dans son organisme. Le paragraphe d'ouverture sur sa page personnelle était puissant.

« Quand vous entendez les mots PLUS DE CANCER, vous ne savez pas si vous devez sauter de joie ou pleurer de joie, a-t-elle écrit. Laissez-moi vous dire que je vais encercler toutes ces réponses! »

Les Anderson sont à Las Vegas pour le Gala de la LNH qui sera présenté mercredi (20h HE; NBCSN, SN); Craig est finaliste à l'obtention du trophée Bill Masterton en compagnie d'Andrew Cogliano des Ducks d'Anaheim et de Derek Ryan des Hurricanes de la Caroline. Le trophée est remis annuellement au joueur de la LNH qui a fait preuve du plus bel exemple de détermination, de persévérance et d'esprit sportif au hockey.

« Elle a fait le voyage, a dit Craig Anderson, mardi. Nous avons passé la matinée à la piscine. Tout était beau et comme j'ai dit, elle doit se reposer. Elle ne peut pas vivre au même rythme qu'avant, mais ça commence à revenir. En parlant à des groupes de soutien pour ce type de cancer, il semble que ça prenne six à 12 mois avant de se sentir comme avant.

« Elle tente encore de retrouver sa force, mais elle a une bonne journée et ensuite, le lendemain, elle doit se reposer. En majeure partie, les choses reviennent à la normale. »

Nicholle a reçu un diagnostic cancer du nasopharynx au mois d'octobre, et Craig a pris deux congés pour l'accompagner dans ses traitements. Elle a confié le mois dernier qu'il avait été là dans les hauts comme dans les bas.

Craig Anderson a une fois de plus rendu hommage à ses coéquipiers et à l'organisation des Sénateurs pour leur soutien indéfectible. Il a maintenu une fiche de 25-11-4, une moyenne de buts alloués de 2,28 et un taux d'efficacité de ,926 en 40 matchs de saison régulière.

« Ç'a été une année avec des hauts et des bas, a-t-il dit. Il faut demeurer positif et optimiste. Nous avons toujours regardé vers l'avenir. 

« Mes coéquipiers ont été d'une grande aide. Des propriétaires aux dirigeants en passant par les gars dans le vestiaire... Ç'a été un groupe extraordinaire et tout le monde m'a soutenu. Ç'a rendu la décision de quitter plus facile ainsi que mon retour parce que les gars étaient si compréhensifs. »

L'esprit de groupe développé par les Sénateurs au cours de la saison régulière leur a permis de se rendre jusqu'en Finale de l'Est pour la première fois depuis 2007. Ils ont baissé pavillon en double prolongation lors du septième match contre les Penguins de Pittsburgh.

« Nous nous sommes vraiment regroupés, a dit Anderson. Dans le vestiaire, nous avons toujours cru en ce qu'on pouvait accomplir. Avec le succès, cette foi a continué de grandir. C'est facile de se laisser influencer par les facteurs extérieurs, mais nous avons fait du bon travail dans ce vestiaire pour bloquer le négatif. »

En voir plus