Skip to main content

Mikhail Grabovski est-il en voie d'éclore chez les Maple Leafs?

LNH.com @NHL

TORONTO - L'éclosion récente de Mikhail Grabovski à Toronto ne fait pas regretter au Canadien la décision qu'il a prise de l'échanger aux Maple Leafs, l'été dernier. Pas encore, du moins.

"Je suis content pour lui, a affirmé l'entraîneur Guy Carbonneau, samedi. Il est un bon joueur. La preuve, c'est que le Canadien l'a repêché (quatrième choix, 150e au total, en 2004)."

Avant samedi, le joueur de centre âgé de 24 ans avait réussi cinq buts à ses trois derniers matchs, lui qui en totalisait quatre en 38 matchs auparavant. Le "Bélarusse fugueur" avait huit points à son dossier, en 14 rencontres.

"Le changement de décor lui a été bénéfique, a continué Carbo. Avec nous, il voulait jouer en supériorité numérique et dans un des deux premiers trios. Je n'estimais pas qu'il pouvait déloger Tomas Plekanec et Saku Koivu.

"Il voulait jouer une vingtaine de minutes par match. Il ne pouvait pas avec nous. Ici, il a cette chance."

Comme il l'avait fait à l'occasion du premier match entre les équipes cette saison, Grabovski a décoché une flèche à l'endroit de Carbonneau quand on lui a demandé s'il voulait montrer au Canadien qu'il a commis une erreur.

"J'ai montré (ma valeur), la saison dernière, mais les joueurs et l'entraîneur n'ont rien vu", a-t-il répondu dans un anglais approximatif.

Grabovski a signé son arrêt de mort chez le Tricolore, en mars dernier, en abandonnant ses coéquipiers pendant le périple sur la côte ouest américaine.

Le 3 juillet, le directeur général Bob Gainey l'a cédé aux Leafs, en retour du jeune défenseur Greg Pateryn et d'un choix de deuxième tour au repêchage de 2009.

"Il joue avec confiance, a commenté l'entraîneur Ron Wilson. Il a plusieurs occasions de marquer, il les a saisies dernièrement. On a trouvé un trio qui s'entend à merveille (Nikolai Kulemin et Niklas Hagman sont les ailiers). Il est notre attaquant le plus redoutable depuis quelque temps."

En voir plus