Skip to main content

Même dans la défaite, Jacques Martin apprend des choses utiles

LNH.com @NHL

OTTAWA - Les matchs préparatoires sont peut-être inutiles au classement, mais ils ne le sont pas pour les entraîneurs.

Normalement, après avoir subi une défaite de 6-1 en saison régulière, tout le monde chez le Canadien aurait dit que c'était un match à oublier. Mais Jacques Martin, lui, n'oubliera pas comment ses joueurs ont réagi, samedi en troisième période, alors que les Sénateurs menaient 4-1.

Ses jeunes joueurs surtout, ceux qui cherchent à l'impressionner et à se dénicher un poste. Le pilote du Tricolore retiendra lesquels d'entre eux ont baissé les bras, et lesquels ont persévéré.

"C'est sûr que dans un tel contexte, tu regardes le comportement des joueurs individuellement, la combativité de chacun", a indiqué l'entraîneur du Canadien, samedi, après la défaite des siens, une première en trois rencontres préparatoires.

"Un match, c'est 60 minutes et tu as des joueurs, un jeune comme Ryan White par exemple, qui a démontré de bonnes choses dans la défaite. Il continue de s'améliorer et de montrer une belle détermination. C'est ça que tu recherches chez tes joueurs."

Martin a déclaré, la semaine dernière, qu'adopter de saines habitudes de travail était l'aspect qu'il fallait le plus améliorer chez le Canadien. Le match de samedi, le premier de l'équipe à l'étranger, lui a donné raison.

"Certains joueurs doivent avoir une meilleure préparation, a dit Martin. L'allure des matchs, souvent, est le reflet de notre préparation d'avant-partie.

"Si on regarde le match (de vendredi), on a eu une bonne éthique de travail, une bonne exécution, des jeux d'équipe qui ont été bien complétés, et le résultat l'a démontré", a dit l'entraîneur au sujet de la rencontre de vendredi, remportée 2-1 aux dépens des Sénateurs d'Ottawa au Centre Bell - laissant entendre par là qu'il s'agissait d'un modèle à suivre.

Carey Price a aussi évoqué un manque de préparation.

"La situation n'est pas idéale en ce moment parce qu'on a beaucoup de joueurs, mais ce n'est pas une excuse. Il va juste falloir mieux se préparer, a dit le gardien du Canadien. Une fois qu'on se retrouvera avec un nombre normal de joueurs, je pense que ça ira mieux. Pour l'instant, chacun fait un peu les choses à sa façon et une fois qu'on aura retranché un bon nombre de joueurs, on va trouver nos repères."

Le trio de Scott Gomez, Mike Cammalleri et Andrei Kostitsyn a été réuni de nouveau, samedi, mais il a eu moins d'impact sur le jeu que dans la victoire de jeudi contre les Panthers de la Floride.

"Notre niveau de compétitivité n'était pas au niveau où il aurait dû être, a dit Cammalleri. C'est la base même du hockey, mais ça n'a tout simplement pas été une bonne soirée. En matchs préparatoires, tu veux t'efforcer d'adopter de bonnes habitudes et quand tu joues à l'étranger, tu veux chercher à minimiser les erreurs et à donner du fil à retordre à l'adversaire. Ca n'a pas été le cas ce soir.

"Nous devons aussi travailler sur le jeu de puissance, même s'il y a encore beaucoup de joueurs au camp et qu'on ne sait pas encore qui va jouer avec qui dans ce contexte. Reste qu'il faut y travailler d'ici là. On a marqué un but en avantage numérique ce soir, mais il faut s'améliorer au niveau de l'exécution."

En voir plus