Skip to main content

McDavid se hisse en tête de la course pour le Hart

Le joueur de centre des Oilers termine au sommet du scrutin de fin de saison auprès des journalistes de LNH.com

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

En cette fin du calendrier régulier de la saison 2016-17, LNH.com présente le dernier d'une série d'articles sur les candidats aux trophées individuels de la Ligue. Aujourd'hui, un regard sur la course pour le trophée Hart.

Le capitaine des Oilers d'Edmonton Connor McDavid fait à peu près tout à un rythme endiablé. Il a des mains rapides. Des pieds rapides. Il dégaine vite. Il freine net. Il accélère en trombe.

Il ne faut donc pas s'en surprendre s'il s'est hissé si rapidement au rang des grandes vedettes de la LNH.

McDavid, qui n'a que 20 ans et qu'on considère déjà comme un des cinq meilleurs, sinon un des deux meilleurs joueurs dans la LNH, en a fait assez en 82 matchs pour consolider sa candidature pour le titre de joueur le plus utile à son équipe dans la Ligue cette saison.

Il est le favori pour remporter le trophée Hart selon un scrutin réalisé auprès de 14 journalistes de NHL.com/LNH.com. McDavid a reçu 12 votes de première place et il a été le seul joueur à voir son nom inscrit sur chacun des 14 bulletins de vote qui ont été soumis.

Le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby a obtenu les deux autres votes de première place et son nom a été mentionné sur 13 des 14 bulletins de vote.

McDavid a remporté le trophée Art Ross cette saison à titre de meilleur marqueur de la Ligue, lui qui a récolté 100 points (30 buts, 70 mentions d'aide). Il est devenu le premier joueur des Oilers à atteindre le cap des 100 points en une saison depuis que Doug Weight en a amassé 104 en 1995-96.

Crosby a terminé au deuxième rang des pointeurs à égalité avec l'ailier droit des Blackhawks de Chicago Patrick Kane, alors qu'ils ont tous deux totalisé 89 points. Crosby a remporté le trophée Maurice Richard en vertu de ses 44 buts marqués en 75 matchs.

« J'ai vu la saison dernière qu'il avait les habiletés, qu'il avait ce qu'il fallait », a indiqué l'attaquant des Oilers Milan Lucic, qui était un rival de McDavid dans la section Pacifique l'hiver dernier, alors qu'il s'alignait avec les Kings de Los Angeles. « J'ai même dit à des gens, avant que la saison commence, qu'il se rendrait au sommet, qu'il lutterait pour le championnat des marqueurs. Il a été notre meilleur joueur tout au long de la campagne. Il a transporté l'équipe sur ses épaules quand nous en avions besoin. »

McDavid a occupé le premier rang des pointeurs de la Ligue, seul ou à égalité, à tous les jours depuis le 22 novembre. Il a connu 30 matchs de plus d'un point, un sommet dans la Ligue cette saison, dont 11 rencontres de trois points. McDavid a conclu la saison régulière avec une séquence de 14 sorties avec au moins un point. Il a récolté 25 points (sept buts, 18 aides) durant cette séquence.

Mais l'exploit le plus impressionnant qu'a réalisé McDavid cette saison, c'est qu'il ait aidé les Oilers à se qualifier en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2006.

Edmonton a terminé au deuxième rang dans la section Pacifique avec 103 points (47-26-9), affichant un dossier de 19-5-4 dans les rencontres où McDavid a marqué un but. Les Oilers disputeront leur série du premier tour éliminatoire dans l'Association de l'Ouest contre les Sharks de San Jose. Le premier match aura lieu mercredi au Rogers Place (22h HE ; TVA Sports, Sportsnet, USA).

Les Oilers ont signé 16 victoires de plus et amassé 33 points au classement de plus que la saison dernière (31 victoires, 70 points). Ils ont marqué 44 buts de plus et en ont accordé 35 de moins que l'hiver dernier. Ils ont inscrit 13 filets de plus en avantage numérique. McDavid a été impliqué, en trouvant lui-même le fond du filet ou en amassant une aide, dans 27 des 56 buts du jeu de puissance d'Edmonton.

« C'est fou quand on y pense, a dit McDavid. Je regarde comment c'était au même moment l'an dernier et c'était une période très sombre. Nous étions éliminés, les partisans étaient durs à notre endroit et il n'y avait pas beaucoup de bonnes choses qui se passaient. Mais nous sommes définitivement heureux de nous retrouver dans cette situation cette année. »

L'impact de McDavid va bien au-delà de ses statistiques personnelles.

L'écart au score entre les Oilers et l'adversaire a été de plus d'un but par tranche de 60 minutes à cinq contre cinq quand McDavid était sur la glace, selon stats.hockeyanalysis.com. Ils ont été à égalité quand il n'était pas sur la patinoire.

De plus, tous les joueurs des Oilers qui ont disputé plus de 100 minutes de jeu en compagnie de McDavid ont affiché un meilleur pourcentage de tentatives de tir avec lui que sans lui.

« Le plus beau dans tout ça, c'est qu'il s'amuse, a noté Lucic. Il va sur la glace et il cherche tout simplement à avoir du plaisir, à jouer au hockey et à savourer le moment. Cette attitude s'est propagée dans toute l'équipe. »

Résultats du scrutin (points accordés selon un système 5-4-3-2-1): Connor McDavid, Oilers d'Edmonton 68; Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh, 52; Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus, 23; Brad Marchand, Bruins de Boston, 21; Brent Burns, Sharks de San Jose, 16; Patrick Kane, Blackhawks de Chicago, 13; Auston Matthews, Maple Leafs de Toronto, 6; Erik Karlsson, Sénateurs d'Ottawa, 5; Nikita Kucherov, Lightning de Tampa Bay, 4; Devan Dubnyk, Wild du Minnesota, 1; Jonathan Toews, Blackhawks de Chicago, 1

En voir plus