Skip to main content

Mats Sundin dit qu'il a retrouvé toute sa passion pour le hockey

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Mats Sundin assure avoir retrouvé toute sa passion pour le hockey après avoir connu des moments de frustration avec les Maple Leafs de Toronto en 2007-2008.

Sundin a participé à sa première séance d'entraînement avec les Canucks de Vancouver, mardi, après avoir signé un contrat à titre de joueur autonome exactement une semaine avant Noël. Après une hésitation qui a duré de nombreux mois, il a paraphé une entente qui couvre le reste de la saison 2008-2009 et qui lui permettra d'encaisser environ 5,6 millions $ US.

Le joueur de centre de 37 ans a indiqué qu'il avait retardé son retour dans la LNH jusqu'à ce qu'il retrouve le désir de jouer.

"Ma passion est aussi grande qu'elle l'a été lors des années passées, a affirmé Sundin. La saison dernière a été frustrante. Nous avons connu des difficultés et personnellement, ce fut une saison marquée de hauts et de bas. Quand je pense à l'an dernier, je sais que j'avais du plaisir à jouer. J'espère maintenant reprendre là où j'ai laissé."

"De la façon dont la saison dernière s'est terminée et avec ce qui s'est passé à la date limite des transactions, je n'étais pas certain si je continuerais de jouer. Je pense que le temps que je me suis accordé au cours de l'été et de l'automne m'a aidé à retrouver le goût de jouer et d'être compétitif."

De nombreux caméramen et photographes s'étaient massés le long de la baie vitrée au moment où Sundin a fait son apparition sur la glace. L'attaquant de six pieds cinq pouces et 231 livres a patiné lentement autour de la patinoire et a semblé se laisser imprégner de l'ambiance qui se dégageait de l'édifice, avant de prendre part à ses premiers exercices. L'air souriant, il a discuté avec quelques-uns de ses nouveaux coéquipiers pendant les séances d'étirement.

Dans le vestiaire, Sundin avait un espace réservé auprès des jumeaux suédois Daniel et Henrik Sedin, d'un côté, et de Kyle Wellwood, un ancien coéquipier à Toronto, de l'autre. Une paire de gants de hockey et une casquette identifiée aux Canucks avaient été déposées dans son casier.

Sundin a admis qu'il avait ressenti une étrange sensation en mettant les pieds dans un nouveau vestiaire.

"C'est différent, il n'y a aucun doute. Je ne suis pas entré dans un vestiaire depuis environ neuf mois. C'est l'une des raisons pour lesquelles je tenais à jouer cette saison. Je voulais de nouveau entrer dans un vestiaire et me retrouver sur la patinoire contre les meilleurs joueurs au monde. Il s'agit d'un grand jour."

Equipe à surveiller

Sundin ne devait pas être en uniforme pour le match de mardi soir contre les Flyers de Philadelphie, et il a admis ne pas savoir quand il disputera sa première rencontre avec les Canucks. Une date envisagée est celle du mercredi 7 janvier, à Edmonton.

A ce sujet, l'entraîneur en chef Alain Vigneault n'a pas l'intention de pousser dans le dos de son nouveau joueur de centre pour qu'il amorce sa saison aussi tôt que possible.

"Nous allons lui permettre de se préparer phisiquement et mentalement... et nous prendons ensuite ces décisions. Nous allons lui donner le temps de retrouver la forme afin qu'il soit prêt à jouer."

Le vétéran suédois est d'avis que les Canucks ont d'excellentes chances de connaître un parcours prolongé pendant les séries éliminatoires. Avant les rencontres de mardi, ils occupaient le deuxième rang de la section Nord-Ouest avec 43 points (20-12-3).

"Je pense que les Canucks forment une assez bonne équipe pour connaître du succès en matchs éliminatoires. J'espère pouvoir contribuer et élever mon jeu au niveau de la dernière saison", a affirmé Sundin, auteur de 32 buts avec les Maple Leafs en 2007-2008.

Vigneault est persuadé que les Canucks seront encore meilleurs lorsque Sundin revêtira l'uniforme.

"Chaque fois que s'insère un leader à un groupe comptant de bons leaders, ça aide, a-t-il fait remarquer. Chaque fois que vous ajoutez une personne de qualité à bon groupe d'individus, c'est positif. Chaque fois que vous ajoutez un bon joueur à une bonne équipe, c'est bénéfique."

Pendant ce temps, Roberto Luongo, inactiif depuis la fin du mois de novembre en raison d'une blessure à l'aine, a patiné pendant une dizaine de minutes mardi, une première pour lui depuis le 10 décembre. Le gardien montréalais ignore toujours quand il sera en mesure de reprendre sa place devant le filet de l'équipe.

"Ce fut une bonne journée aujourd'hui et je suis content d'avoir eu l'occasion de sauter sur la patinoire, a déclaré Luongo. L'important, c'est d'être prêt à temps pour le dernier droit et les séries éliminatoires. Pour le moment, je veux m'assurer qu'à mon retour, je serai actif jusqu'à la fin de la saison."

En voir plus